mercredi 15 septembre 2021

Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?


   Vous devez comprendre que votre bien-être ne dépend uniquement que de votre état d’esprit. Le bonheur relève en fait, beaucoup moins des circonstances de notre vie que nous ne l'imaginons souvent. Aussi, je vous dis ne laissons pas nos croyances ou les dogmes de cette société inféodée aux puissants, nous faire passer à côté de la réalité. Développons le sujet en quelques mots.

Le bonheur est dans la Présence à l'instant mais aussi dans la fusion de notre Âme/Conscience avec son soleil central, son « Esprit Christique » intérieur. Cette fusion qui devient Unicité procure la paix. Nous sommes alors beaucoup moins impactés par la vie courante. Nous relativisons en sortant des jugements ou des critiques en laissant les choses être. Voilà le secret qui permet de vivre sereinement en souriant et de parcourir le chemin en paix, alors vous êtes envahi par une sorte de douce quiétude qui conduit au silence. Cet élixir et, par mimétisme, répandu dans toutes vos expériences. Retrouvez simplement votre plénitude par votre foi et faites confiance en la vie. Ainsi la bonne attitude est de ne plus se soucier de quoi que ce soit. Non, non, ce n’est pas être débile que de vivre cela, bien au contraire ! Cela signifie concrètement que devant une conjoncture particulière, vous ne laissez plus de place au stress, à la peur, au doute, à la colère, à l’incompréhension, à l’injustice. Focalisez sur les faits désagréables qui vous arrivent ou que vous constatez dans le monde si ça vous chante mais ne blâmez pas la vie de vous en faire connaître davantage. Elle répond simplement à votre demande. Car il y aura forcément des fruits pourris à récolter avec cette attitude… Au contraire, acceptez que les événements, les circonstances, n’aient qu’une importance relative et que seule votre attitude compte. Là aussi, c’est une question de focalisation. Donc, pour rendre ce bonheur possible en vous, il faut cette dose de lâcher-prise et de détachement pour être toujours calme devant chaque expérience. Vivez-la sans faire de projections mentales pessimistes ou défaitistes puis passez en mode Lumière. Ainsi, vous accompagnerez l’action en cours avec une vision positive. Votre état d’Être vous guidera dans ce domaine alors soyez zen et détendu.

Ainsi, en vivant cet état, vous faites preuve de bon sens et la Vie vous le rendra à chaque instant. Ne dit-on pas que pour vivre pleinement heureux, avec confiance et foi, il est indispensable d’Être soi-même libre de toutes dogmatisations ? Voilà, maintenant vous répondez à la question posée et vous pouvez dire naturellement : « Superbement bien ».

P/B

 

vendredi 20 août 2021

Une quête conduisant aux soins énergétiques.


 

     Un soin par apposition des mains n’est pas anodin. On parle ici de médecine ondulatoire holistique qui répand la Pure Force de Vie et qui stimule l’ensemble des corps d’un individu. Vous le savez, l’Être est composé d’énergie, de vibrations, de fréquences jusque dans sa structure physique. La matière est donc vibratoire comme le reste des corps subtils.

On évoque, en soins énergétiques, les informations stockées dans divergents plans de vie qui seraient en déphasage avec la santé. Le praticien Reiki avec sa connexion codifiée fait appelle par son esprit Christique, à la Force de Vie Akâshique de la Conscience Créatrice. Il l’invoque dans son cœur et ensuite la rayonne. C’est alors l’Amour qu’il projette avec compassion sur le receveur. Ainsi, son action devient guérissante. Il nourrit ses patients d’une onde régénérante mais il ne suffit pas d’exécuter des gestes. Il faut vraiment agir en conscience depuis le « Soi », c’est-à-dire depuis le « Graal », le Christ, que nous sommes vraiment. A présent, revenons aux soins. Après un profond nettoyage des corps subtils, un alignement, le praticien passe par la phase rechargement. L’humeur, l’état d’esprit du thérapeute, se manifeste extérieurement lors de cette apposition des mains. Rien n’est neutre et sa musique doit être spirituelle, son harmonique sera alors sacrée. Il est impossible de s’affranchir de cet état d’être. De fait, ici se retrouve ésotérisme et alchimie. Le patient reçoit sereinement de l’invisible des informations qui sont des éléments concrets des actions à exécuter dans cette phase de rechargement. Le guérisseur donc transmettra tranquillement cette onde de santé, celles de la perfection originelle sans focaliser sur les résultats qui seront toujours au rendez-vous si le karma de la personne le permet. La note retransmise résonnera alors et la structure subtile de l’être ainsi que son corps physique en dysharmonie s’alignera automatiquement. Reiki sort du lot des médecines alternatives car la méthode entraîne d’une élévation de conscience conduisant à l’éveil du praticien. La méthode Reiki relève de plusieurs initiations effectuées par paliers. En cela, elle est progressive et adaptée. Petit à petit donc, le praticien transmutera son être pour revenir à son état de pure émanation de la Source. Il redeviendra une Âme/Conscience de Pure Lumière dirigée par son Esprit Christique. Son incarnation n’est pas due au hasard mais à une mission à accomplir. Voilà la Vérité du vrai thérapeute mais le chemin du guérisseur n’est pas forcément un chemin de tout repos. Dans ce contexte, nous savons que l’autorité médicale prétend au monopole du savoir sur la santé. Cette arrogance de la médecine allopathique orthodoxe appuyée par les lobbys pharmaceutiques se targue d’être la seule valable pourtant comme on le sait, elle est très souvent entachée de conflits d’intérêts. Par ailleurs et on le sait aussi, elle aborde les patients plutôt comme une addition de symptômes à évaluer, de douleurs à faire taire, de molécules à choisir, de pilules à calibrer ce qui ne respecte aucunement les patients dans leurs singularisé, leur corps ou leurs expériences. C’est aussi oublier l’art subtil de prendre soin des personnes et leur droit au libre-arbitre thérapeutique. Voilà, un triste bilan souvent agrémenté par les peurs ou les menaces. Heureusement et grâce à l’Europe, les médecines non conventionnelles font l’objet d’une reconnaissance progressive depuis les années 1990. Aujourd’hui, nous pénétrons dans une déferlante de bouleversements et c’est le signe d’une libération des consciences, de l’abandon des archaïsmes et des dogmes d’une société en fin de vie. Place à la transmutation de la pensée humaine dans une liberté retrouvée. 

 Ainsi, les approches holistiques trouveront-elles auprès du public de plus en plus d’écoute. La quête d’ouverture est grande chez les personnes en souffrance comme d’ailleurs chez certains médecins qui sont attirés par cette alternative holistique ce qui est souvent associé à une réflexion sur le bien-être, la vie saine et la nature. Voilà un avenir prometteur ! 

 P/B  

 

 

dimanche 15 août 2021

De l'ombre à la Lumière !

 


L’Univers des possibles !

 

   Pour vivre heureux, vous devez prendre la vie comme elle vient. Je sais, on entend cela tellement souvent par ceux qui n’ont pas de soucis que c’est difficile à avaler mais c’est une prise de conscience salutaire d’ouverture à l’amour. Explicitons cela.

Oui, la Conscience Créatrice est agissante en nous pour peu que nous la laissions prendre la main. C’est par notre état Christique (c’est-à-dire un état de fusion) que le miracle se produit. Donc, chaque expérience, chaque moment, doit être non seulement accepté mais vous devez remercier pour ce qu’il vous procure car vous en êtes à l’origine. Vous en êtes le façonneur par votre intentionnalité ! Je sais, la pilule est parfois amère et on la refuse en se cherchant des prétextes. Ce n’est pas moi, c’est la vie, c’est les autres ou c’est la faute à pas de chance. C’est un peu trop facile non ? Ce qui arrive vous oblige à ouvrir les yeux, à changer, à vous transformer. Vous étiez comme un bloc de ciment, vous étiez rigide, figé, archaïque au lieu d’être souplesse et fluidité. Vous pouvez changer ! Prenez l’exemple de la vie, de la nature, elle se transforme en permanence. Modifiez votre point de vue sur le monde puis faites de nouveaux choix. Vivez chaque instant avec bonheur sans rien jugez, sans rien critiquer. Ne focalisez pas votre conscience uniquement sur ce monde de matérialité qui est trouble en ce moment. La peur y est grandement présente avec la covidité, avec les dangers des vaccins, avec les conflits, la violence, le stress, la colère etc. Ce ne sont que de la manipulation mentale de chaque côté de la barrière. Elevez votre conscience au-delà de ce plan terrestre car vous êtes bien plus qu’un corps physique avec sa personnalité troublée. Vous devez maîtriser votre mental en surveillant vos pensées, vos paroles et vos actes puis agir depuis votre cœur. Je dis bien « agir » et non pas réagir. Vous avez ce pouvoir, vous avez cette Force en vous de par votre « Christ intérieur » car vous êtes vraiment une entité de Lumière incarnée. Ici on parle d’intentionnalité et de volonté, rien d’autre mais c’est à vous de voir. Où vous restez enkysté dans vos soucis, dans votre façon de voir le monde ou, vous redevenez le maître du jeu en étant détaché et en paix. C’est votre état d’être qui façonne vos expériences de vie, pas l’inverse et entraîne les événements vers vous. Cette connaissance est le paradoxe qui conduit à la quiétude.

Donc, sortez de l’illusion de la matière et maîtrisez cette puissance de création à volonté. Vous venez ici de découvrir les conditions par lesquelles le désir de votre cœur peut devenir la réalité de votre devenir. Choisissez en conscience, c’est votre terrain de jeu !

 

P/B 

 

jeudi 12 août 2021

Je suis ce que je pense être !


          Voici le secret le mieux gardé au monde. C’est celui qui fait que tout est au mieux. Il gît là, au fond de vous dans votre cœur, depuis toujours. Vous êtes une entité/Conscience, un être de Lumière. La clef pour être en paix, pour être en excellente santé, pour être heureux, c’est de le programmer. Pour cela, élevez vous jusqu’à la dignité de votre divinité. Essayons de rentrer dans le détail pour comprendre de quoi il est question en chassant tous les interdits, les dogmes puis les croyances erronées de cette société de domination.

Trop souvent, au lieu de vivre la vie avec un idéal de perfection mentale et physique, nous la traversons avec la vision d’un être déficient, malade, imparfait, physiquement et mentalement. Lorsque ce n’est pas le cas, on s’invente des peurs : peur de l’avenir, d’être malade, de l’autre ! Nous créons ainsi sans le savoir un modèle vicieux et nous en voulons au monde entier lorsqu’il arrive sous forme d’événements ou d’expériences. Par l’Esprit de Vie, notre « Moi » individualisé, revenons simplement à un modèle de plénitude, parfait et en harmonie avec la vie. Le Maître-enseignant Reiki, le vrai, sait qu’il doit conserver dans son mental l’idée de la perfection lorsqu’il appose ses mains. Il ne se permet pas de penser aux symptômes ou à la maladie car les concevoir serait reconnaître leur réalité, et ceci empêcherait la guérison du patient. D’ailleurs, ces deux mots sont à bannir de votre vocabulaire de thérapeute énergétique. Votre receveur est simplement déconnecté de la vérité spirituelle par méconnaissance de ce qu’il est. Le corps est en mauvais état simplement parce qui a été pollué, contaminé, par des pensées, des paroles et des actes empoisonnées qui rejaillissent sur l’ensemble des corps subtils puis sur son enveloppe externe, le corps physique. Les jugements, les critiques, les doutes, colères, jalousies, vengeances sont les poisons qui souillent les vêtements de l’entité/Conscience et donc entrave le passage et l’harmonie de la vie en nous. On peut dire que c’est le reflet de la perfection qui est voilée dans l’être en souffrance. L’individu en est la cause car il est ce qu’il pense être. Une fois encore, la vie s’est installée selon son désir. Heureusement, nous avons en nous l’antidote. Il suffit de faire des nouveaux choix. Ainsi, vous devez comme guérisseur, comme artisan de Lumière, informer votre patient que cette anarchie provient d’un déni spirituel, d’une coupure de la vérité fondamentale de la vie. Vous devez l’informer que ce qui l’a conduit à vous n’est d’un dysfonctionnement, la conséquence d’une somatisation. Il y a une grande évidence à garder en tête : c’est l’impossibilité pour la soi-disant maladie d’exister en présence de la divinité que vous êtes sauf à l’installer consciemment ou pas. L’Être ne peut être souffrant contre son gré et donc son corps de manifestation non plus, sauf à le provoquer. La beauté et l’harmonie sont les grandes vérités de la vie. Être en mauvaise santé est un anachronisme, voilà l’astuce à comprendre, le secret de la perfection. Le vrai guérisseur se connaît profondément. Il sait que son être est divin et qu’il est l’Esprit de Vie en manifestation. Dès lors, il rétablit la vérité dans le mental du patient, il réinstalle le corps subtil dans sa perfection puis il irradie la Lumière Christique dans son interface éthérique afin qu’il reprenne lui-même la main. Le receveur est souvent une entité qui s’est perdue mentalement dans une personnalité éphémère, transitoire, ballotée par des dogmes archaïques et des croyances erronés. Il ne possède plus le libre-arbitre, le détachement, le lâcher-prise du thérapeute qui sait que rien ne peut se mettre en travers de sa route sauf à le vouloir, que l’Esprit de Vie et la divine Puissance de la Conscience Créatrice sont aussi en lui. Ainsi, vous devez comme Maître enseignant Reiki traduire cela dans les faits. Vous devez expliquer à votre patient que la normalité est d’être en bonne santé, que ces dissonances ne sont pas une fatalité mais l’effet d’anciens choix. Il faut réinitialiser son être et rétablir la confiance dans son mental en lui rappelant la vérité de la vie. En prenant à nouveau l’image d’un préparateur d’ordinateur, le thérapeute va formater l’ancienne partition puis réinstaller le logiciel divin de base, celui qui est sans bug, sans erreur. Ensuite, son système d’exploitation, ses pensées et ses émotions devront être en symbiose avec ses nouveaux choix de vie.

Oui, le guérisseur est « Pure Conscience » c’est celui qui sait que rien n’est séparé, que la perfection de la vie est la seule réalité. Il dirige son mental et n’est plus soumis à lui, voilà la divine différence. Pour le thaumaturge, tout est « Conscience » et son infinité est merveilleuse manifestation. Il sait que toute mentalisation peut être modulée, transformée où transmutée. Voilà l’état de celui qui détient la vraie connaissance et qui accompli ce qui doit l’être.

 http://Reikisource.fr

 P/B    

mardi 10 août 2021

La Pure Lumière Christique

 

        Que faites vous lorsque vous êtes malade, vous foncez chez votre médecin qui en dix minutes va décider de vous prescrire une molécule de synthèse, une substance bourrée d’effets secondaires. Elle va agir ou non sur la douleur, sur le mal ressenti, pour en masquer son effet voire l’anéantir. Vous êtes-vous demandé à quoi servait la douleur ? Non, vous préférez qu’elle disparaître, cependant et vous le savez, il y a toujours une raison à tout. Elle est simplement un signal de votre âme/Conscience, une sonnette d’alarme pour vous dire « stop », attention, il y a danger ! Alors, que faire ? Nous allons voir qu’il y a d’autres approches possibles.

Plutôt que d’agir sur l’effet qui est un signal salutaire, il serait souhaitable de débusquer la cause de la maladie (le mal à dit) afin de guérir (gai rire) et recouvrer la santé. Suivez l’exemple de dame nature. Il y a toujours une solution appropriée. Ici, c’est avoir recours à une méthode naturelle de soins par apposition des mains, par exemple le Reiki. Ce n’est pas une nouveauté. Dès que vous vous blessez, vous placez immédiatement la main sur l’endroit douloureux. Pourquoi ? Parce que l’âme à une réaction saine et vous montre le chemin. Elle place l’attention sur la zone en conflit ce qui provoque un afflux immédiat d’énergie. Eh bien, dans la méthode Reiki, c’est la même chose sauf que l’action est intentionnelle. Le praticien, passe par la Conscience, invoque et rayonne la Lumière de Vie qu’il va irradier vers le receveur. L’action s’est déplacée car cette Pure Essence a agi sur la causalité du trouble. Il y avait perturbation énergétique, blocage, congestion d’où le signal émanant de l’âme que seule une action en profondeur pouvait solutionner. Il s’agit là, non seulement de rétablir la vie mais de comprendre le dérapage antérieur. Le praticien Reiki agit avec sagesse comme intermédiaire avec la pure énergie primordiale d’amour/Lumière. C’est elle qui par son intelligence va résoudre la dualité créée par le patient. La Lumière chasse l’ombre, vous le savez ! C’est donc une action saine et sans effets secondaires qui est proposée comme l’alternative. Avouez que cela peut faire peur à la médecine conventionnelle mais revenons à la méthode précitée. Il s’agit non pas d’imposer les mains mais de les apposer (pas de contrainte ici) sur la ou les zones concernées et de focaliser son attention pour en ressentir les effets. Dans cette action librement consentie, il n’y a pas d’intervention du mental, mais au contraire, un retrait de la personnalité. C’est le « Christ vivant » en action à travers la Pure Conscience. Cette dernière se situe sur un autre plan, celui de l’Amour véritable et il suffit de le vouloir pour que cela soit. C’est si simple que cela paraît impossible. La Lumière s’écoule tranquillement et répare ce que le mental a désorganisé. Comme thérapeute, on ne juge pas, on n’agit pas ou peu, on est simplement vecteur de quelque chose qui nous dépasse. C’est l’application d’une loi naturelle de la vie. En vérité, tout est très simple. Il faut juste exprimer l’amour et pour cela, nous utilisons notre intentionnalité en invoquant et en rayonnant la Lumière Christique. Sa fréquence agissant comme un diapason va induire une note repère sur laquelle va s’aligner la partie en souffrance. Maintenant, cela ne suffit pas pour que la maladie ne réapparaître pas sous une forme ou une autre. Précédent, nous avons évoqué un signal d’alarme perçu en dernier ressort dans le corps physique, souvenez vous l’effet que le médecin cherche systématiquement à supprimer. Il est porteur lui aussi d’une information qu’il faut découvrir. Pour cela, nous avons plusieurs solutions. D’abord, regarder où se situe l’alarme, le point d’impact, car la région du corps donnera une première information. Ensuite, il faut interroger la conscience du trouble : « Peux-tu me révéler mon erreur ou l’erreur de mon patient, merci ». Ne croyez pas que c’est fantaisiste. Les mots suivants : « Demandez et vous recevrez » prennent tout leur sens ici.  L’information viendra sous diverses formes pendant le soin chez le patient ou chez le praticien ou un peu plus tard mais elle apparaîtra car la vie répond toujours. Il vous appartient donc de lâcher-prise, de bien rester vous-même et d’agir en toute confiance. Laissez votre « Soi » s’exprimer pour être en phase avec vous-même. Il est la seule vraie réalité. Petit à petit, les gens comprendront qu’ils sont essentiellement énergie, ils comprendront que lorsqu’ils sont en mauvaise santé ce n’est pas le seulement le corps physique qui est malade, mais aussi les corps subtils qui reflètent un état psychique. Oui, on peut dire que leurs problèmes viennent de dysharmonies énergétiques, de dysharmonies vibratoires créées par une conscience déphasée. Lorsqu’ils auront compris cela, ils pourront se réharmoniser naturellement. Tout cela commence à naître en vous et à s’extérioriser car la vie se charge de vous le faire connaître par des synchronicités ou par intuition.

Voilà, maintenant vous savez ! Vous avez une fois encore le choix. L’opportunité d’être passif avec la première option et on sait comment cela va se terminer ou alors être un acteur conscient, responsable agissant en symbiose avec ce que vous êtes vraiment. Tout ce que vous voyez est énergie avec des vibrations plus ou moins hautes. L’Énergie primordiale ne varie pas d’intensité vibratoire. C’est l’association d’énergies différenciées qui fait varier son taux et sa densité mais vous n’avez pas besoin de tout comprendre pour être en accord avec le divin, il faut juste le laisser Être.

P.B

http://Reikisource.fr


samedi 7 août 2021

Vous avez carte blanche !


    Quelles sont les convictions que vous avez sur le monde, avez-vous peur de la vie ? Vous ne devriez pas, car vous avez en vous une force merveilleuse de compréhension. Cependant, vous êtes naturellement sujet au conditionnement culturel, social, familial ou religieux qui s’est imprimé en vous dès votre naissance et définit ainsi la nature de votre réalité individuelle mais il faut que vous sachiez que ces informations et croyances qui vous ont ainsi été transmises ne correspondent pas à la réalité. Explicitons cela.

Il faut savoir que vos convictions les plus intimes déterminent le cours de votre destinée, elles s’expriment au jour le jour et s’insinuent dans vos pensées et vos attitudes. Vos croyances nuancent et qualifient l’espace qui vous entoure, créent une empreinte électromagnétique qui, sans l’ombre d’un doute, sert à attirer des expériences analogues. Rentrons un peu dans le détail pour mieux comprendre. Les trois quarts du temps, les gens érigent leur vie sur la certitude que les idées sont des faits absolus, des attributs de l’existence qui ont valeur de vérité incontestable. Pourtant, les croyances qui en découlent sont simplement des accords sur la réalité et ces accords peuvent être modifiés. Donc, reprenez vous ! Choisissez à chaque instant ce que vous voulez vivre, ainsi vous façonnerez votre vie par intentionnalité car vous possédez le libre arbitre. Vous devez d’abord apprendre à vous gérer dans le calme et la quiétude, apprendre à diriger votre conscience dans le monde matériel mais procédons par ordre. Premièrement, détendez-vous. Vous devez d’abord être en paix avec vous-même pour avancer sur le chemin. Le tourment, la peur, le stress, les critiques comme les jugements, sous toutes formes, ne mèneront nulle part. Bien au contraire, vous aller attirer la même énergie que vos pensées, vos paroles et vos actes qui déversera sa négativité sur vous. Votre corps représente votre première responsabilité, il répond essentiellement à vos ordres. Acceptez cette prémisse, acceptez l’idée que vous contribuez à créer les situations qui jalonnent votre destinée. Si vous abdiquez vos capacités de façonner votre réalité, si vous les ignorez, vous remettez alors votre pouvoir entre les mains d’autrui. Vous êtes votre propre produit, un cumul de façon de voir et d’expériences glanées au fils du temps et que vous pouvez employer à votre avantage en façonnant la version de la réalité que vous souhaitez. Deuxièmement, faites toujours preuve de sagesse. Savoir, c’est pouvoir et vous auriez avantage à vous rappeler cet ancien adage, tout à fait opportun. Chaque pensée, paroles ou actes exercent un puissant impact sur vous et votre monde. A quoi bon ingurgiter toutes sortes de pratiques si vous pensez, parlez et agissez autrement. Troisièmement, reprenez de la hauteur. Là est la clé universelle de la création. Une pensée claire exprime le but, ensuite il reste à la vivre vraiment comme vérité dans l’instant présent même par anticipation : Dites tout haut : « Je suis … » suivi de votre affirmation. C’est une action créatrice très, très puissante car tout ce qui est après ces mots déclenche une création, l’invoque et l’amène à l’existence. Reste juste à remercier, à rendre grâce avec foi et surtout à faire comme si (par avance) comme stipulé auparavant et le reste suivra. Ainsi vous agissez comme divin créateur sans le moindre doute. Le bonheur et la paix de l’esprit signaleront que vous avez vraiment retrouvé votre pouvoir. A présent que vous avez compris que vos croyances se forment à partir d’idées préconçues sur la réalité pour devenir ensuite des faits qui semblent définir ce que vous percevez, vous reprenez la main. La structure générale de l’univers est un contexte de consensus de la conscience collective au sein duquel vous agissez mais la nature est merveilleusement flexible et de votre nouvelle foi, de vos décisions et de vos émotions vont dépendre la production de la version de la réalité que vous vivrez. Vous êtes l’acteur de votre vie et c’est vous qui en écrivez le scénario, ainsi vous comme moi, créons en conscience et en permanence notre monde.

Vidanger donc votre boite à croyances, ne vous jugez plus ou moins et mettez votre mental au repos. Lâcher-prise et vous en éprouverez un équilibre général. Pour vous guérir, il faut vous souvenir que vous êtes un être fait essentiellement d’énergie, dont les pensées, les sentiments et les émotions engendrent le monde qui vous entoure. Maintenant vous savez alors essayez !

 P/B

 

 

mardi 3 août 2021

Vivre libre !


      Je sais que ce n’est pas dans l’air du temps que de s’abandonner. Cette attitude correspond au lâcher-prise pensez-vous et, il ne peut que qualifier une personne non responsable ! Pourtant, c’est ce qu’il conviendrait de pratiquer la plupart du temps car c’est ainsi que vous sortiriez des jugements, du stress ou de la peur mais en allant bien plus loin que dans le lâcher-prise qui n’est que l’absence de contrôle sur ce qui nous entoure. Nous allons développer cette pensée pour appréhender cette vérité bien plus grande.

 C’est évident que cette forme est déjà une avancée mais ce n’est pas suffisant. Le lâcher-prise est aujourd'hui une expression à la mode et vous en conviendrez, elle n'a souvent que peu à voir avec l'attitude d’abandon. Pourquoi, parce qu’avec l’abandon, on n’est plus dans l’ordre d’un « faire ou pas faire habituel », mais d’une fécondité d’un tout autre niveau. C’est Être et ressentir la globalité au sens spirituel. Vous savez peut-être que la sérénité est un état d’esprit, que le monde extérieur, avec tous ses soucis et tracas, ne peut vous troubler que si vous l’acceptez vraiment. Dans l’abandon, c’est l’œuvre d’amour qui transite par la conscience mais pour la vivre et donc la réaliser pleinement, il faut s’abandonner, s’oublier et fusionner son Êtreté. Il n’y a pas de risque à l’abandon de l’ego ou de la personnalité au contraire. D’ailleurs qu’est-ce que la personnalité sinon une personne-alitée, une personne malade d’elle-même. Donc, c’est une libération mais ce n’est pas la personne qui sera libre, c’est de la personne qu’on est libéré. Il s’agit de s’en désidentifier pour en devenir en quelque sorte l’observateur et cet abandon ici n’a ni loi ni règle. Il vient de votre propre et libre-arbitre. Selon votre choix, vous pouvez vous y soumettre ou non et là, vous avez déjà franchi un cap car vous acceptez une alternative. Si vous quittez toutes vos croyances, si vous quittez l’ego et si vous contrôlez votre mental pour envisager une autre approche alors vous êtes sur le bon chemin, celui de l’Amour. Prenons un exemple : Dans notre société cartésienne qui fait de la pensée la condition sine qua non de l’existence, nous sommes appelés à utiliser notre sens critique mais est-ce bien d’avoir une opinion sur tout ? Penser est un acte qui permet de se forger une opinion mais n’est-ce pas les trois-quarts du temps juger l’autre ou une situation donnée ? Je répondrais ici à nouveau par deux questions : L’essentiel n’est-il pas de vivre dans la paix intérieure en accord avec soi-même ? L’essentiel n’est-il pas de comprendre autrui sans jugement ? Vous savez que le mental ne fait pas uniquement référence à la pensée basée sur un référentiel désuet, il comprend aussi vos émotions ainsi que tous les schèmes réactifs inconscients mettant en rapport pensées et émotions. L’émotion est la réaction de votre corps à votre mental, ou encore le reflet de votre mental dans votre corps astral ce qui peut entraîner bien des soucis. Ne réagissez plus, apprenez à reconnaître les débordements de votre mental analytique, les excès de votre ego en action et pour cela, observez l’émotion provoquée ou mieux encore, ressentez-la dans votre corps physique. L’émotion est information. Si elle est : bien-être, quiétude, sérénité, santé, alors tout va bien mais si au contraire, elle est colère, malaise, trouble ou maladie, vous saurez que vous avez fait fausse route. Gardez à l’esprit que les expériences sont liées à la physicalité qui vous entoure, à la dualité qui n’est qu’un gabarit mentalisé qui exige la séparation. Quoi faire alors ? Changez de vision, changez de concept et regardez les choses de plus haut. Nous allons réaliser cela par étape. Changer d’état d’esprit signifie (en prenant cette hauteur) de comprendre les choses autrement. En qualifiant l’être humain, nous évoquons souvent une individualité morcelée et séparée ce qui est contraire au bon sens mais allons plus loin, allons plus haut encore. Modifions notre conscience pour redevenir un Être agissant. Oui je vous le dis ici, nous sommes la Vie Elle-même grâce à notre Âme/Conscience Christique. Il n’y a jamais eu de Dieu dans le ciel. Vous êtes la Pure Conscience Créatrice sous forme individualisée ! Cette dogmatisation était là pour vous asservir mais revenons à notre propos. On dit que c’est percevoir le Tout en Un et le Un en tout et ça change tout n’est-ce pas ? Plus de limite, plus de barrière, plus de séparation. Ici plus de séparation, plus de dualité, mais une unité agissante dont la nature influence la matrice toute entière qui Elle-même évolue et se métamorphose. A partir de cette connaissance, on accepte tous les bouleversements sans forcément en chercher la raison, sans forcément se rattacher à une forme de logique. On devient une sorte d’acteur/spectateur en nous focalisant dans une absence de conscience parcellisée, une sorte de vacuité consciente associée, transmutant notre façon de faire et d’agir. Cet état est la « Présence à soi-même ». Ainsi, nous concevons qu’autrui possède la même aptitude (même sans le savoir) ce qui fait que nous acceptons que ses choix soient également ses réponses du moment. Ainsi comme acteur conscient, nous quittons l’opposition et nous comprenons que la spiritualité conduit à la synthèse et ouvre sur le dépassement et l’abandon. Oui, il importe de savoir renoncer à son histoire personnelle afin de réaliser le destin auquel nous aspirons, c'est-à-dire de s’effacer dans la Présence pour ensuite réaliser des choix conscients. On appelle cela, l’ascension ou l’expansion dans l’Essence de la Vie et cette ouverture d’esprit produit des miracles ! Vous aurez compris que la dualité exprimait le contraire de l’Unité dans lequel l’acteur créateur n’avait pas sa place. Bien évidemment, en relativisant et en agissant ainsi, nous utiliserons à bon escient la loi de cause à effet, car on récolte toujours ce que l’on sème, vous le savez à présent. C’est aussi ce qui est nommé la respiration Universelle. Alors, suivez votre intuition, car votre ressenti est sagesse, discernement et c’est l’œuvre à accomplir dans le moment présent, pour chaque action. Notre Être se transforme en récipient de l’Amour, il devient la coupe recevant l’eau de Vie de la Source, le Graal, recevant la Pure Force de Vie. Ainsi, vous faites naître la réalité spirituelle dans ce monde matériel irréel. Soyez conscient qu’aucune action ne reste sans effet, qu’aucune pensée ne se perd dans l’infini sans répercussion car elles sont vibrations qui se prolongent par résonance. On prend parfois l’image suivante à ce sujet : « Les pensées sont comme du pollen que l'on essaime aux quatre vents, il est difficile de les rattraper une fois qu'elles ont pris leur envol ».  Accomplissez l’œuvre selon votre but, par une intention précise, dans un état d’esprit d’Amour entièrement fusionné avec la Vie. Vous êtes, par votre Conscience, une entité de Lumière. Cet état émane directement du plan causal. L’Amour, la générosité, le non-jugement sont ses attributs et vous les reflétez. Soyez ici, convaincu de la relation directe entre Esprit et matière, cela signifie que vous contrôlez votre vie ! Cela signifie aussi que vous n'êtes pas une victime des circonstances qui vous poussent et vous tirent çà et là mais que par inductance, vous êtes ce que vous voulez être. En fait, vous réalisez l’œuvre, vous comprenez que vous avez toujours été ce que vous cherchiez à être même sans le savoir. Je m’explique : Vous avez toujours été ce que vous cherchiez si péniblement à devenir, qui ne pouvait ni changer ni se produire, mais que vous ne trouviez pas, parce que vous cherchiez à : avoir, à jouir, à posséder, à paraître, à dominer, à subsister, à réagir ou à faire ou défaire avec votre personnalité terrestre, plutôt qu’à simplement manifester la splendeur et la plénitude de la Vie. C’est cela Être ! Mais oui, vous n’êtes pas un fragment du pouvoir de l’Esprit mais tel un hologramme, l’Esprit de Vie Christique Lui-même qui Est partout et en tout. Vous êtes alors conscient de la Puissance qui vous habite, c’est extraordinaire non ?

Cependant et c’est très important, cette connaissance de « Soi » doit être une conviction imprégnée profondément où le doute est totalement banni. Cette nécessité est réelle pour demander et recevoir. Pour terminer, je vous invite à nouveau à Être vraiment dans le moment présent, cet instant où se réalise le grand Œuvre de la vie. Voilà, il ne vous reste qu’à mettre tout ceci en pratique, jour après jour en toute simplicité. Laissez votre Être rayonner la Vie car rien n’est compliqué pour qui regarde cela avec le cœur. Abandonnez-vous, car vous êtes là pour ça !

 P/B       

 

 

 

vendredi 23 juillet 2021

Le monde l'énergie



     Je vous avertis tout de suite, je suis là pour jeter un pavé dans la mare. La méthode Reiki, comme beaucoup d’autres méthodes énergétiques, n’est pas à prendre à la légère. Première précaution, trouver le bon Maître-enseignant. Trop de faux Reiki, de faux maîtres, d’initiations à distance ou même mal effectuées à cause d’un nombre trop importants d’élèves sont monnaie courante. On touche ici au domaine subtil, on travaille sur des plans où il y a du bon et du moins bon. Le monde de l’énergie et de la guérison est un vaste champ, où beaucoup reste à découvrir mais attention, c’est la porte ouverte à bien des soucis, des dérives ou pullulent pratiques commerciales douteuses et escroqueries. Nous allons développer le sujet.

J’entends trop souvent les enseignants dire : « on place ses mains et on attend ». Quoi ? On ne sait pas, ou encore : « l’énergie sait, elle va faire le nécessaire ! » Mais bien sûr ! Il faut bien comprendre que toutes les formes de travail avec les énergies impliquent d’ouvrir des portes sur d’autres dimensions. Déjà lorsqu’on s’ouvre pour canaliser l’énergie curative, on reçoit hum, nous y reviendrons. La première des choses à comprendre, c’est que nous vivons sur plusieurs plans vibratoires ou plans de conscience en même temps. Le corps physique constitue le visible avec son premier support énergétique qui est le corps éthérique. C’est une sorte d’interface et c’est essentiellement sur lui que le praticien va opérer. En contrôlant son enveloppe, son état, son placement et les énergies qu’il contient, il va travailler à sa remise en état. Il va rencontrer des parasites, des déplacements, des congestions, des masses qu’il devra éliminer en premier lieu comme d’ailleurs les liens désuets qui bloquent la progression de l’être. Puis, en canalisant la Pure Force de Vie guérissante et en la rayonnant, il le rechargera. Tout ceci ne reste que la partie visible du travail à réaliser car il faudra aller plus loin avec une modification de la conscience du patient pour ne plus reproduire les mêmes effets délétères. En fait, nous sommes confrontés à deux difficultés majeures. La première, c’est l’état d’esprit du praticien, qui va induire lors de sa connexion l’énergie canalisée et second danger, une mauvaise protection lors des soins ce qui entraînera beaucoup plus souvent qu’on ne le pense le risque d’attaques psychiques développant très rapidement une dégradation du système énergétique du praticien Reiki. L’ouverture par l’intention doit être claire. On rencontre très souvent des corps subtils traumatisés (surtout chez les énergéticiens) entraînant des dommages physiques, des douleurs, des insomnies voire des troubles de la personnalité et cela va perdurer jusqu’à la réparation par un thérapeute averti. Pourquoi ?  Parce qu’ils ne savent pas grand-chose sur le travail de guérison et ses écueils. Ils sont comme des bisounours dans un monde de rêves. Vous êtes praticiens Reiki ? Rappelez-vous : Les questions suivantes ont-elles été évoquées lors de vos stages : « Faut-il une protection en soins ? Qu’est-ce qui peut mal tourner ? Contre qui ou contre quoi dois-je me protéger ? Quels sont les dangers d’un travail énergétique etc. ». Gardez à l’esprit que les énergies psychiques sont partout. Formes-pensées, égrégores, implants ou programmations et même entités ou parasites sont vraiment légions. Une aura en mauvais état, une enveloppe endommagée attire de facto, les miasmes précités. On le constate très rapidement par une fatigue importante, une douleur ou une gêne à la nuque ou sur un chakra. Ne doutez pas de ce qui est transcendant. Ces vérités sont le constat de l’expérience. Gardez en tête que l’intuition est l’outil le plus précieux du guérisseur dans ce domaine car ne croyez pas que des énergies négatives ou que des entités ne soient pas capables de sauter d’une personne sur une autre lorsque leur système énergétique est déplacé, affaibli ou lacéré. Après cette constatation, quoi faire ? Pas de panique, il faut simplement revenir aux fondamentaux. D’abord, faire le bon choix concernant son enseignant, ensuite prendre conscience de chaque degré Reiki et sans brûler les étapes le découvrir petit à petit. Ensuite, il vous appartiendra de bien travailler sur vous pour élever votre vibration, votre fréquence et surtout la conserver par des mesures appropriées. Après, il vous appartient de poursuivre votre quête en travaillant en conscience. Que du bon sens et c’est ce que vous avez fait hein ? Pour preuve, j’imagine que lors d’un soin vous savez percevoir les parasites sur votre patient ? Que vous écoutez votre corps subtil lorsqu’il vous donne un avertissement par un basculement en arrière ? Que vous savez, sans peur, prendre la bonne décision ? Que vous connaissiez ce que représente un dégagement d’entité ? Si c’est le cas, pas de soucis, vous savez !

Voilà nous arrivons au terme de cet article qui n’est qu’une mise en garde contre les pseudos Maîtres et leurs carences en enseignements. Je le répète, j’ai trop souvent entendu : « si on demeure dans l’amour et le don, on est protégé ». Le problème est que tous les enseignants qui affirment cela sont eux-mêmes très souvent de grands parasités et en grattant un peu c’est très facile de le constater. Voilà, maintenant vous savez !

 P/B  

 

dimanche 11 juillet 2021

L’homme et sa santé.


    Vous savez que le corps physique est l’expression extérieure de notre état de conscience. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que c’est vous qui le façonner intérieurement. En effet, votre apparence est une sorte de photographie provenant de l’atmosphère de vos croyances et de vos dogmes archaïques. En vérité, vous transposez dans votre corps de manifestation le livre ouvert de votre vie. Nous allons y découvrir plusieurs niveaux de compréhension. Voyons cela en détail. 

Nous vivons dans un monde énergétique qui présente plusieurs states. La science l’a maintenant prouvée depuis un moment. Examinons ces différents niveaux. Le physique reste bien évident le visible. Il est composé d’organes, de systèmes multiples avec son contrôle immunitaire. Dans l’invisible se trouve son corps subtil avec différents plans de conscience. Ce complexe multidimensionnel révèle des fréquences vibratoires différentes et modulables. Ce qui relie le tout, c’est une Âme/Conscience en incarnation parfois souffrante ou malmenée et c’est là que nous découvrons notre psychologie du moment. Prenons un exemple concret pour comprendre cette réciprocité. Une maladie, un trouble, une altération trouve sa source bien souvent sur le plan mental, même parfois sur le plan supérieur, le causal. Son origine émane d’une dysharmonie provoquée par nos croyances erronées, nos pensées, nos paroles ou nos actes où même par notre fermeture spirituelle. Cette dissonance va induire alors un conflit émotionnel, du stress, parfois de la colère et va congestionner le corps éthérique. Votre énergie diminue et votre taux vibratoire chute permettant au corps physique de tirer le signal d’alarme et de vous montrer le problème grâce à la maladie. Il est évident qu’il ne faut pas négliger cette dernière sous prétexte qu’elle en est la résultante. C’est là qu’interviennent les modes de soins multiples. La médecine conventionnelle va souvent se contenter de masquer ces effets par des médicaments de synthèse alors que la médecine naturelle va réorganiser l’ensemble de l’être par une réinformation énergétique de ce plan éthérique pour qu’une désintoxication puisse se produire. On se trouve alors dans le monde des effets ou des causes. On constate donc que le corps physique est notre image dégradée et que la maladie est juste informative. Douleurs, troubles, endroits dans le corps, sont des marqueurs pour induire une ou des transformations dans notre façon d’être. On demande souvent : T’as mal où ? et ce n’est pas sans raison. Le corps physique est trop souvent malmené par nos malaises, notre façon de vivre, nos excès et il n’arrive pas toujours à s’en sortir sans un coup de main. Nous avons donc un message à comprendre des plans subtils induisant cette prise de conscience et une aide à procurer à notre âme/Conscience pour qu’elle retrouve son harmonie générale. Salutaire décision qui éliminera définitivement la reproduction des causes et aidera les effets à se dissoudre. Le fait de comprendre que ce conflit invisible, ressenti parfois avec souffrance dans notre corps physique, reste à résorber, matériellement parlant mais surtout psychologiquement par un travail intérieur, est un facteur décisif. Nous élargissons notre cadre de référence pour réinstaller la complétude, c’est-à-dire notre union avec notre Âme/Conscience Christique car il est temps de se rappeler qui nous sommes vraiment. Maintenant, évoquons cette remise en état, le corps physique devant retrouver sa plénitude. D’abord le patient doit choisir la façon de se rétablir. Soit, il cherchera à masquer les effets par des molécules de synthèse, donc de rester inactif et de laisser la médecine conventionnelle intervenir, soit, il reconnaît son implication dans le processus et choisira une méthode naturelle en contactant un guérisseur pratiquant la médecine spirituelle. Cette explication est un peu caricaturale mais elle est une réalité pour beaucoup. La deuxième solution conduira le patient à une ouverture d’esprit qui l’induira à rencontrer un thérapeute énergétique. Ce dernier va se servir en priorité du plan éthérique pour agir comme dit précédemment. Par un nettoyage selon des règles précises et un rayonnement volontaire de « la Force de Vie » sur cette interface, il va réinformer les cellules du corps ainsi que leurs environnements, ses tissus, ses organes et booster ses défenses internes. Son système immunitaire qui est autonome, adaptatif et doué d'une grande plasticité, va auto-guérir le plan physique qui lui aussi est énergétique bien que fonctionnant avec une fréquence plus lente. Gardez toujours en tête que c’est le patient qui se guérit avec l’aide du thérapeute et pas l’inverse. Il absorbe l’énergie, la Force Akâshique, mis à sa disposition. Le symptôme ou la maladie n’est que le révélateur d’un décalage entre ce que nous sommes vraiment et la façon dont nous vivons les choses dans notre vie et c’est important aussi de rappeler que ce praticien qui utilise l’imposition des mains, ne fait que mettre à disposition cette énergie informative vibratoire afin que la santé se manifeste à nouveau dans une harmonique salutaire dans l’ensemble de l’Être.

Voilà, comment comprendre le schéma d’une dissonance (la cause) et d’appliquer un épilogue heureux à (l’effet) par harmonisation et Unicité de votre Être. C’est une resynchronisation. Alors pensez à gérer et à surveiller pensées, paroles et actes pour conserver ensuite équilibre et sérénité. Vous garderez ainsi un système énergétique en symbiose avec quelques séances de soins sans oublier votre ouverture à la spiritualité qui chapeautera le tout. Remerciez votre corps physique pour l’information transmise en l’aimant. Il est le temple du divin. 

P/B


mardi 22 juin 2021

Je suis ce que je suis !

  


  Comme thérapeute énergétique, Maître-enseignant en Reiki traditionnel, comme artisan de lumière, « je suis ce que je suis ». Vous connaissez cette formule mais l’appliquez-vous dans votre vie de tous les jours ? Avez-vous pris conscience que vous êtes l’Esprit de la Vie, que vous êtes la Source en manifestation, un divin fils (ou fille) sous la forme d’une âme. Voyons cela en détail. 

L’important se cache dans les mots. Vous devez reprendre conscience de qui vous êtes vraiment puis, de le vivre dans l’instant. Soyez qui vous êtes tout le temps. Vivez heureux et détendu. Lâchez prise, ce qui se produit en ce moment dans le monde n’est qu’une péripétie nécessaire dans le cadre de l’ajustement planétaire qui se produit maintenant. Rappelez-vous les préceptes Reiki de Sensei Usui. En effet, ce n’est pas ce que vous faites mais ce que vous êtes qui est source de bonheur, de joie et de santé. Vous devez vous libérez des tensions, des préoccupations et ne pas suivre les gens dans ce phénomène de peur et de stress mentalisé. C’est facile non ? Je vous assure que c’est vrai. Il suffit de prendre du recul, de relativiser et de voir les choses avec le cœur. Pas de hasard, juste une mise à jour. C’est dans cet état d’ouverture que se trouve le thérapeute énergétique. L’énergie, la vérité, la vibration, qui émanent alors de lui est douce et en équilibre. La Lumière de Vie qu’il transmet aux autres depuis son cœur, le Graal, circule aisément, sans effort, sans exception physique ou mentale. Praticiens Reiki, vous savez qu’il n’y a rien à faire mais juste à Être « Cela ». Ainsi les choses, les gens, se présentent spontanément sur votre chemin et viennent à vous pour être guéris. Oui, vous resplendissez ce que vous êtes avec hardiesse, vous faites savoir qui vous êtes, même si votre façon d’être, présente une sorte d’incongruité. C’est un fait, ne pas faire partie de la masse vous marginalise mais peu importe et je dirais au contraire, c’est le lot du thérapeute énergétique, du guérisseur Reiki qui sait. C’est ainsi que vous serez un phare dans la nuit, une source d’inspiration. Cela signifie essayez de ne pas juger, de ne pas critiquer ou de dominer autrui, c’est accepter la différence de tout un chacun sans essayer de changer qui que ce soit. Être, en conscience, une entité incarnée révèle votre maîtrise de divin créateur tout simplement. Cela n’a rien à voir avec la religion. C’est un état de total Unicité. 

On y parvient tranquillement, petit à petit, en lâchant prise et en appliquant les lois de l’amour inconditionnel dans toutes les circonstances de la vie. Cela sans tenir compte du monde actuel avec son cortège de peurs, de colères, de douleurs et de mensonges. Resplendissez votre paix et votre quiétude dans un silence bienveillant et spontanément, souriez en faisant preuve d’humour. Être atypique est un pur bonheur ! 

P/B  


Je suis et vous ?

    Je suis ce que je suis ! Cette phrase paraît une évidence mais est-elle comprise dans son sens ésotérique. Elle révèle bien des secrets que d’aucuns voudraient cacher aux profanes. Il suffit, par intentionnalité, de choisir d’être quelque chose pour le vivre ! Voyons cela, point par point car c’est très important.

D’abord « Je suis ». C’est une affirmation extrêmement puissante en deux mots. C’est l’entité incarnée pris dans son ensemble qui déclare un fait et le vit. Il n’y a plus de morcèlement entre ego, personnalité, l’âme et le « Soi ». Pourquoi ? Simplement parce que le mental a repris sa vraie place. Il n’y a plus d’analyse ni de fractionnement intellectuel basé sur des croyances ou un référentiel erroné. L’individu a compris que son être est « Pure Conscience » dans sa globalité et ce, dans l’éternel moment présent. Il est l’universalité absolue par elle-même, là et maintenant. La Source de Vie si vous préférez, même si dans sa compréhension cela reste relatif mais revenons au reste de la proposition. Il y a ensuite une transition par : « ce que » car c’est une sorte de subordonnée qui est introduite pour aller plus loin et qui confirme ce qui est précité. On termine avec à nouveau « je suis ». Ici, on fait référence à la Source, à la « Sophia Perennis », au Principe. Cela signifie donc dans son acceptation globale : « Je suis », rien de plus, rien de moins. Je suis l’alpha et l’oméga. J’affirme Cela ! C’est une confirmation que sous une apparente personnalité se cache une Unicité, une Vérité omniprésente existante sous une forme de corps multidimensionnels. Oui aujourd’hui, là, maintenant, je sais qui je suis et surtout que rien n’est séparé donc ma Conscience est ouverte à tous les possibles. Je suis la Source et Elle est moi. Il n’y a pas un endroit où elle n’est pas donc forcément, je suis « Elle » et « Elle » est moi. CQFD ! Ainsi, mon Être est fondu dans une unicité. Je ne suis plus dans l’illusion de la séparation, je suis la complétude, la Pure Conscience par le « Christ divin », c’est-à-dire une entité unifiée révélée et j’ai retrouvé la maîtrise de ma totalité. Réfléchissez : Pouvez-vous qualifier « dieu » pour utiliser un vocable connu. N’est-il pas omniconscience, omniprésent et omnipotent ? Donc ? Il est vous et vous êtes lui. A nouveau CQFD ! Aucune séparation juste une vérité qui prend de plus en plus de place dans l’esprit de l’humanité et qui est bien évidemment rejeté avec véhémence par les dogmatiques religions ! Elles se refusent à perdre leur pouvoir. Je suis cette Vérité, vivant des expériences multiples, jusque dans la physicalité et vous l’êtes aussi même sans le savoir. Seulement pour le vivre en conscience, il faut vous l’approprier, il faut la ressentir, l’accepter comme authentique. C’est une nouvelle conception de l’existence, une merveilleuse ouverture de conscience à l’universalité de la vie alors oui, il faut passer du relatif au réel absolu, oui, il faut accepter que la matière ne soit rien de plus qu’une énergie densifiée sous l’effet de schémas acceptés par le mental humain. La physique quantique l’a amplement démontré. Chaque particule, chaque électron qui la composent, est doté d’une conscience qui répond à nos intentions. Notre vie n’est donc que le reflet de nos pensées et de nos croyances. Tout est simple, tout est vrai, tout est limpide. Ces dernières créent notre réalité en permanence ce qui parfois perturbe nos plans subtils qui eux, entraînent alors des dysfonctionnements liés à cet état d’être désorganisé. Alors oui, comme thérapeute énergétique, je suis une âme/Conscience Christique car j’invoque intentionnellement pour réorganiser la santé de mes patients, la Force Akâshique. Ainsi je suis, comme d’autres guérisseurs, un « révélateur de conscience unifiée ». Maintenant, là, tout de suite, quittez votre cécité pour voir et avaliser cette connaissance qui s’exprime véritablement dans les différentes strates de la conscience. La spiritualité conduit au Divin et le divin à la réalisation de l’Amour/Lumière dans la matière. Alors oui : « Je suis celui qui dit je suis » et ce n’est pas une dichotomie. C’est l’accomplissement par l’omnipotence de la Présence. « Omnis » signifie « tout » et potentia (Puissance). Rien n’a jamais été en dehors de la Source de Vie. Comprenez bien ce que cela signifie, vous devez prendre conscience de votre potentiel et vous devez maîtriser cette Puissance d’Être dans chaque expérience ou événement de la vie. Donc, on peut le dire ici, vous avez une responsabilité dans la reconstruction de la conscience collective car vous savez aujourd’hui qui vous êtes. Cette apocalypse va faire naître le nouveau monde. 

Ici, il n’y a rien à mentaliser, à analyser, il faut simplement le vivre vraiment avec foi dans une merveilleuse expansion/tranquillité. Imaginez-vous comme dans un rêve le plus fou possible, Imaginez l’impensable, c’est ce que vous êtes en réalité alors abandonnez-vous à cette Conscience Christique, à cet état divin en vivant vos choix mais je le redis ici, vivez-le vraiment avec conviction ! 

http://Reikisource.fr

P/B






samedi 3 avril 2021

Conseils de vie.



      Être en conscience le créateur de sa propre vie, c’est savoir qui l’on est, c’est savoir et reconnaître sa responsabilité dans ce qu’il advient. Pas de hasard, pas de destin ou de fatalité, juste un divin synchronisme entre la demande et la réponse. Voyons cela d’un peu plus près. Il faut donc prend conscience que nous créons par nos pensées, nos paroles et nos actes tous les événements et expériences de notre vie. Ces trois facteurs ne peuvent pas être dissociés même s’ils apparaissent dans un contexte créé par la conscience collective. Vous êtes cette cause car la vie ne fait que répondre à vos demandes. Si vous pensez : Harmonie, douceur, santé, abondance, prospérité et sérénité tout va bien mais si vous ressassez de la peur avec les mots : maladie, manque, pauvreté, limitation et que vous êtes colérique, envahi par la haine ou le stress, gare aux conséquences ! Nous créons et attirons irrémédiablement ce que nous pensons, ce que l’on dit ou ce que l’on fait, consciemment ou non, car nous vivons dans un univers d’énergies, de vibrations et de fréquences. Pourquoi est-ce comme cela ? Simplement parce que nous sommes des créateurs en action dans l’éternel moment présent. Ce que vous êtes en est la preuve. Comment vous sentez-vous, là, maintenant ? Eh bien vous avez la réponse ! C’est votre état d’âme tout simplement qui transparaît jusque dans votre corps physique. Alors malaise ou harmonie ? Si tout va bien, ne changez rien. Respirez et souriez. Si d’aventure il y a souffrance, je vous invite à une introspection. Rien de méchant, je vous rassure car vous pouvez changer de point de vue. Votre focal doit simplement être modifiée. Est-ce la peur de manquer de quelque chose ? Est-ce les circonstances du moment ? Est-ce les critiques permanentes sur la société, les gens, les jugements sur tout et rien ou le regard que vous portez sur vous-même ou sur les autres qui font que le ciel s’assombrit ? avez-vous tendance à être positif ou négatif ? N’oubliez pas que c’est la nourriture de l’inconscient ! Donc, un seul conseil, plongez dans votre Conscience et laissez à nouveau s’écouler la vie avec foi et confiance. Ouvrez votre cœur à ses bénédictions et cessez de vous mettre en travers du chemin avec un mental archaïque aux ordres de croyances délétères. Tout est histoire de point de vue car si vous laissez les choses être en prenant du recul, alors vous verrez s’éclaircir le ciel. Acceptez les conseils suivants : Débarrassez-vous de tous ces fardeaux en utilisant le bon sens car vous n’avez rien à perdre, cessez de trop juger ou de trop critiquer en prenant de la hauteur et surtout soyez limpide, calme, souple et souriez tranquillement devant cette quiétude retrouvée. Vous n’êtes plus impacté par l’extérieur mais au contraire, vous le modelez à votre convenance. Cette introspection salutaire vous a permis un véritable recentrage. Votre conscience s’est déplacée dans le centre cœur et maintenant c’est votre « Soi » qui a repris les commandes et s’exprime vraiment à travers votre âme/Conscience. Laissez jaillir la vie comme un long fleuve tranquille. Elle va vous guider par des synchronicités. Voilà, maintenant vous savez et c’est à vous voir ! 

P/B


samedi 20 février 2021

Aujourd’hui, reparlons de la conscience d ‘Être !

   En effet, votre état d’esprit et donc votre bonheur ne dépend que d’un basculement de votre Conscience. Vous devez quitter par votre volonté : stress, panique, colère, qui sont uniquement des attributs de la peur. A l’inverse, plongez dans l’amour : avec sa paix, son bonheur, sa quiétude et sa douceur. Comment ? En fait, il n’y a rien à faire, juste à se laisser conduire, délibérément délivré de la dogmatisation de notre société et de ses anciennes croyances religieuses. Explicitons cela en quelques mots.   

En fait, vous allez simplement déplacez le curseur de la dualité dans le bon sens, vous allez quitter l’ombre pour la Lumière. On dit que c’est sortir de l’obscurantisme de la conscience collective pour l’ascension divine. L’idée maîtresse de cette doctrine est la suivante. C’est le déplacement de la conscience dans une autre réalité, celle qui se trouve au-delà du mental analytique, du petit « moi » qui prévaut trop souvent chez la plupart des gens. Ici, le voyage est intérieur car vous vous trouver devant une échelle que vous devez gravir. C’est la symbolique de l’ouverture d’esprit, de l’abandon à soi-même, une sorte de retour à la maison. C’est donc un regard nouveau qui s’installe sur les choses, celles qui restaient cachées au profane. On juge moins, on critique moins et surtout on ne cherche plus à régenter les autres. En fait, on transforme sa vision par une transhumance de la conscience sur un autre plan de réalité, ce qui conduira à une pure transcendance. Comment effectuer cette mutation me direz-vous. En sortant de la réaction et surtout des peurs. Ne vous laissez plus embarquez dans des émotions négatives souvent véhiculées par autrui. Il s’agit une stimulation erronée du mental à laquelle vous semblez adhérée. Les choses sont simplement en évolution et nous avec. Un simple conseil pour traverser ces turbulences : Relativisez et avec sérénité, lâcher prise. Donc intentionnellement abandonnez les miasmes, les chaines ou les pensées délétères de cette société. C’est une question de confiance dans la vie et de foi dans le processus. Vous devez vous réharmoniser avec vous-même, comme on le ferait avec un ordinateur lorsqu’on appuie sur « reset » car il s’agit bien d’une réinitialisation. Peu importe ce qui va se produire, regardez et vous verrez des miracles arriver mais c’est à vous qu’il appartient d’abord de passer par deux phases bien précises : d’abord d’être ouvert à tous les possibles puis d’accepter la vie sous toutes ses formes, sans jugement, en sortant de cette peur ambiance véhiculée par l’oligarchie ambiante. Cette fusion/adhésion va produire de merveilleux fruits et vous allez de ce fait, pouvoir être vraiment un acteur conscient dans cette période ascensionnelle. Ne prenez pas ces mots au pied de la lettre, cherchez-en le sens caché, l’essence, qui vous permettra de vous envoler dans cette conscience élargie de ce que vous êtes vraiment. Par notre état nous sommes la Vie, voilà le secret révélé, l’état qui élève l’Humain et c’est cela qui le conduira dans un profond détachement où il plongera dans la sagesse de la Source Mère. Toute la galaxie est en changement vibratoire et notre terre vous le démontre en permanence. Pour l’être humain comme pour la nature, il faut être dans l’acceptation des transmutations qui se présentent et donc de notre radieux devenir. Ce secret n’a jamais été vraiment caché mais rares sont les gens qui s’y intéressent. Pourtant, là, sereinement, nous sortons de notre conditionnement pour s’ouvrir au champ de tous les possibles. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de laisser tomber votre vie normale, familiale ou professionnelle, mais de la teinter d’une nouvelle conscience d’ouverture. Ce changement de paradigme impose de considérer chaque problème comme la source cachée d’un grand bienfait. Oui, vous avez bien lu ! Aucun hasard, aucune loterie mais juste du bon sens ! Avec confiance et en vous fondant sur la sagesse de votre cœur vous rencontrerez l’opportunité qui entraîne automatiquement et spontanément l’avancée salutaire. Il n’y a jamais rien eu à juger ou à étiqueter, il faut juste se fondre dans ce qui est là !

Ce que vous vivez est un monde infini que vous modelez à chaque instant. C’est votre état d’être qui fait toute la différence. Votre point de vue, votre spontanéité douce et amène, votre calme changera la donne. Ne dit-on pas qu’il faut fixer son regard sur la voie et non pas sur son but ? 

P/B  

http://Reikisource.fr



dimanche 27 décembre 2020

En quête de l’Être souverain.

 


       Aujourd’hui, je vous invite à prendre du recul et à regarder le monde dans lequel nous vivons avec une nouvelle ouverture de conscience. Le monde n’est qu’une construction mentale, une réalité modifiable à volonté. Voyons cela avec quels points précis à développer qui permettent de s’en échapper. 

Premièrement et c’est une constante, n’oubliez jamais que c’est votre cerveau qui analyse les données perçues par vos sens et qui vous donne un résultat basé sur un référentiel lui-même construit sur du sable mémoriel. Toutes les croyances et les dogmes sont ainsi du vent. Il vous appartient donc de vous extraire de cette mentalisation pour passer en mode ressenti. Si vous faites preuve de cette ouverture de conscience, vous créez une métamorphose en vous et autour de vous, et vous vous apprêterez à vivre « la Vérité de la Vie » comme seule réalité. Pourquoi ? Parce que dans ce cas, vous avez quitté temporairement votre personnalité et votre ego pour vous envoler vers votre « Soi » profond. Explicitons cela parce que c’est source de confusion. En latin « ego » signifie « moi » et donc, ce n’est pas une négativité comme voudrait le faire croire les doctrines du new-age. Encore un peu de détail : le « moi » c’est la personnalité de tous les jours. Le « Moi » ou le « Soi » est ce que le mental appelle notre âme à cause des anciennes croyances religieuses. L’ego (le personnage) nous a servi d’échafaudage pour ériger notre personnalité mais maintenant que cela est fait, il faut le fusionner à autre chose. Il faut redevenir (l’acteur conscient), celui qui a incarné le personnage (petit moi) mais qui vit à présent au-delà de l’individualité, dans cette fameuse « Présence ». Le « Soi » est l’Esprit de Vie qui s’exprime par une âme/Conscience, la Source elle-même. Cela n’a rien à voir avec la dogmatisation religieuse, c’est un état d’être. C’est ce qui « Est » vous, l’être primordial, réel, ce que vous êtes vraiment éternellement d’incarnation en incarnation. Lorsqu’il y a identification totale avec « Lui ». Vous êtes alors vraiment une entité divine en incarnation. Vous Êtes le Connaissant, le Maître des secrets, le gardien des mystères. Là encore, sortez des dogmes religieux et de ces doctrines désuètes et archaïques. Maintenant, il est temps pour l’Être véritable d’unifier ses composantes. Quittez cette propension qu’ont les individus à dissocier le petit « moi » et le « Soi ». Soyez vous-même cette entité spirituelle globale réunifiée ! Bien, ceci dit revenons au monde de la matérialité. Votre état d’être doit maintenant se reproduire dans votre vie courante. Il y a toujours de nombreux obstacles et épreuves sur la voie car les forces obscures sont à vaincre mais ne vous fixez pas sur ces détails. Faites-le c’est tout. Votre vie actuelle repose sur une ancienne version que vous aviez mis en place croyant être seulement cette petite personnalité avec un corps physique. Maintenant, avec cette nouvelle connaissance, fabriquez-vous un autre avenir, petit à petit. Faites preuve d’une grande Sagesse et ce flux vous délivrera naturellement ses bienfaits comme l’inspiration, l’amour, la beauté, la paix et la santé. Ce sont les aspects naturels de l’existence. L’inverse n’est que dysharmonies attachées à ce monde de dualités. Je vous invite à sortir des jugements, des critiques, qui ne sont que des points de vue mentalisés basés sur la conscience collective. Bannissez vos anciennes croyances, vos anciens dogmes en regardant la vie avec un regard neuf. Oui, je vous invite à changer, je vous invite à vous transformer, à vous transporter comme acteur conscient dans cette réalité céleste et donc à vous reprendre en main. Prenez vraiment cette décision et entamez votre métamorphose par choix. Rien n’est séparé, tout est interconnecté alors ne rejetez plus rien. Là réside le grand secret de l’Êtreté : il n’y a rien à faire, juste à Être ! Oui, vous êtes déjà ce que vous recherchiez depuis longtemps. Voilà la Vérité de la Vie. Ainsi, soyez simplement vous-même. Vivez avec douceur, sérénité, souplesse l’expérience de l’instant présent qui vient à vous. Surmontez tranquillement les inévitables conflits nés de ce changement de paradigme afin de retrouver l’autonomie du cœur et sa plénitude et ne vous occupez pas non plus des sarcasmes ou jugements de vos proches devant cette nouvelle approche qui ne va pas manquer d’en surprendre plus d’un. Elle reflètera votre nouvel état intérieur et c’est alors un équilibre entre intuition et raison qui résonnera par une merveilleuse expansion de conscience. 

Vous étiez en quête de l’être souverain et vous vous êtes retrouvé. Là, ici et maintenant, vivez avec bonheur chaque instant qui passe car vous avez fusionné avec votre Êtreté. Vous êtes le « vivant » qui rayonne son amour/Lumière à travers une Conscience élargie. 

P/B