lundi 11 juin 2018

La zenitude de l’Esprit !



     Souvent dans le cadre des soins énergétiques Reiki, je rencontre des patients stressés voire même sur la voie de la dépression. Ils recherchent, après avoir consulté divers médecins, après avoir engloutis des tonnes de médicaments, une autre solution mais sans se remettre eux-mêmes en cause. Ce n’est pas moi, c’est la vie, c’est les autres qui sont responsables de mon état. Glups ! Ça ne marche pas comme ça. J’explique alors qu’ils ne trouveront pas la paix à l’extérieur mais en eux, il faut le savoir. Explicitons notre propos.

C’est votre état d’esprit qui crée ce qui se produit dans votre vie. Trop de gens se mettent en mode survie, ils sont dans le déni, la colère ou la frustration. Ils jugent, critiquent et plongent dans le stress à cause d’un mental archaïque, de croyances erronées ou même d’une étroitesse d’esprit. On dit qu’il n’y a aucun hasard dans la vie, cette dernière va reproduire l’état intérieur dans chaque expérience. Donc à l’inverse, chaque jour restez centré, calme et serein malgré parfois l’adversité qui semble vous surprendre. Soyez maintenant vous-même comme celui qui sait et agissez calmement, en conscience. Devant une difficulté, devant un souci, essayez d’être proactif et productif puis, lâchez-prise en trouvant en vous la bonne réponse. D'une manière ou d'une autre, ce qui doit être sera. C’est votre vision et votre réaction qui feront toute la différence. Dans le même temps, maitrisez vos pensées, vos paroles et vos actes car l’univers vous répondra par mimétisme. C’est la loi de cause à effet. Alors, sachez que vous êtes la paix, que vous êtes la joie, la confiance, le bonheur et même la santé par votre état d’esprit. C’est un fait, une loi de l’univers. Réfléchissez-y ! Ce qui compte en fait, c’est la Présence à ce qu’on est, à ce qu’on vit. Tout est simple en vérité, il suffit de réaliser notre nature véritable. Nous sommes déjà maintenant l’Esprit qui agit avec sa Conscience Créatrice en laquelle toute expérience apparaît et disparaît. Vivre l’Être comme plénitude apporte la complétude qu’il reste à goûter, à exprimer, à vivre en permanence. Oui la paix, la sérénité, consiste à vivre une profonde inclusion de notre Être. Fait comme moi et dites : « Ainsi, je suis ce que je suis dans mon indivis ». Je suis le contenant de tous les contenus qui apparaissent dans le champ de ma conscience. Cette plénitude entraîne automatiquement la paix.

Tous les pouvoirs sont en vous parce que vous êtes la Source en action, ici et maintenant. Si le mot Dieu vous dérange utilisez le vocable « Vie ». Il n’y a rien à faire, juste à le vivre intensément. Vous êtes l’Esprit qui prend plaisir à exprimer cette vie. Trop souvent l’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux. Alors, soyez l’essence de la Vie tout simplement !


P/B


mercredi 23 mai 2018

La liberté d’être soi !



      Savez-vous que vous êtes libre de vivre comme vous l’entendez et selon votre vision des choses ? Rien ne vous est imposé, rien ne vous est impossible. Vous êtes l’Esprit qui agit par intentionnalité dans la vie de tous les jours à travers une âme éternelle.

Quittez la masse des moutons qui vit dans la peur, la domination et les dogmes de notre société inféodée aux puissants. Faites d’abord une ascension salutaire jusqu’à vous-même. Vous êtes le divin en action, la Source, le Principe, car rien n’est en dehors de « Cela ». Vous êtes un pur créateur, le démiurge sans le savoir de votre monde. Peu importe les anciennes doctrines prônées par la théologie. Là encore, pas de barrière. Elles n’ont fait que vous asservir ! En Conscience, agissez selon votre choix. Personne n’a à vous dicter votre façon de penser, personne n’a à vous voler votre énergie. Donc, sachez dire « non » ou « stop » sans vous justifier. C’est la clef de la liberté ! Dissipez ce qui est inopportun et vivez sans masque et sans dépendance. En prémisse, il est important de repousser les parasites, les sangsues, les vampires énergétiques, ces gens toxiques qui drainent ou affaiblissent leurs semblables. Laissez-les du côté sombre, c’est leur choix. Au contraire, je vous invite à la Pure Conscience qui est Lumière, je vous invite à vous affirmer dans une profonde osmose de votre totalité mais sans vous enfermer nécessairement dans une bulle. Ici, je fais abstraction de la protection utilisée par le thérapeute énergétique lors des soins, mais nul besoin d’un sanctuaire dans la vie normale. Soyez juste vous-même en suivant votre intuition. Quittez le banal, quittez le bancal, pour une conscience élargie de votre pouvoir. Y a-t-il quelque chose de trop extraordinaire là-dedans ? Certainement pas. Je parle ici d’autonomie et de spontanéité. En fait, la liberté d’être commence où l’ignorance finit. C’est aussi simple que ça. Vous êtes alors émancipé de l’aliénation mentale des masses par une véritable et pure conscience d’Être. C’est indubitablement la suprême connaissance ! 

Maintenant que vous savez, maintenant que vous êtes libre, émancipé, autonome, soyez totalement indépendant, indocile et rétif à l’oligarchie ambiante, au mandarinat menant les masses et à ceux ou celles qui volent l’énergie d’autrui. Vous êtes ce que vous êtes alors en conscience, exprimez-le avec confiance et sérénité. 

P/B



jeudi 17 mai 2018

Rôle de la maladie !




     Comme souvent dans ce domaine comme dans bien d’autres, nous comprenons les choses à l’envers, à contre sens. Lorsque que nous subissons une altération de notre santé, par un choc émotionnel, ou que nous ressentons de la douleur, de la souffrance, nous pensons immédiatement à une catastrophe. Pourtant ce n’est pas le cas, c’est l’application d’une loi naturelle et c’est salutaire pour votre devenir. Explicitons cela en quelques points. 

Rappelez-vous en prémisse que nous ne sommes pas des êtres humains faisant une expérience spirituelle mais des êtres spirituels faisant une expérience physique. En effet, que vous l’acceptiez ou pas, vous êtes l’Esprit en action, rien de moins, rien de plus. Par ce vocable, j’entends que vous êtes ce qui a créé la Vie. L’Esprit a créé tout ce qui est et rien n’est en dehors de Lui. Cette compréhension change tout. L’Esprit prédomine sur le corps ! Prenons l’exemple de la santé. Vous ne pouvez guérir vos maladies car ce sont vos maladies qui vous guérissent. Divin paradoxe n’est-ce pas ?  Là, je sens que je vais me faire des amis avec cette affirmation. Pourtant, il faut en comprendre le sens. Elle est là pour que vous réalisiez que vous devez éliminer les programmes délétères que vous avez construit mentalement et qui ont provoqué ces résultats. Cela impose des changements dans votre existence et l’élévation de votre conscience. La guérison n’est pas une lutte, un combat, mais juste un apprentissage de la vie. Aucun hasard dans les afflictions, les inflammations ou les malaises juste une information qui tombe à point pour vous faire changer. Donc, il ne s’agit pas d’une injustice qui vient de l’extérieur mais au contraire d’un message de votre âme que vous devez accepter, puis suivre. Cette situation n’est pas délétère mais salutaire, car il y a toujours quelque chose de bon à cela. Sachez donc que combattre la maladie, c’est se combattre soi-même. Je vous le redis à nouveau, nous créons notre vie à chaque instant par l’Esprit alors ne croyez pas que la maladie et sa douleur, fasse exception à cette règle. Elle n’est qu’un signal, un avertissement qui dit que vous avez fait fausse route. Ecoutez votre intuition, écoutez ce message ! Sortez du formatage des masses, des dogmes religieux et surtout de vos croyances erronées car ce qui est énoncé ici constitue une autre façon d’appréhender la réalité. Cette nouvelle approche ouvre sur des perspectives extraordinaires, une compréhension du vrai sens de la maladie et c’est un élément essentiel sur le chemin de la guérison. Alors ne soyez plus en lutte contre vous-même car là, vous nourrissez les dysharmonies et les congestions énergétiques. Au contraire, vous devez ouvrir votre conscience et être en harmonie avec la vie. C’est en tout cas ce que prône votre âme en somatisant votre corps physique afin que vous réagissiez. Ainsi, vous comprenez que « la maladie » n’a jamais été un hasard, qu’elle émane de l’âme en détresse et que par la conscience, elle vous délivre un message de désarroi. Malheureusement la médecine occidentale traite trop souvent ses effets et non sa cause. Elle prend en charge le symptôme en le masquant. Ainsi elle semble soigner la maladie et non le malade. Elle ne fait rien pour changer, elle reste dogmatique éliminant ceux et celles qui prônent une ouverture de conscience ainsi la maladie perdure sous une forme ou une autre. Les lobbys veulent continuer à faire du profit, voilà la vérité !   Mais, revenons à notre sujet. Gardez en tête que les cinq sens ne font qu’interpréter la vie. Vous êtes ou devenez littéralement ce à quoi vous pensez, la science quantique l’a prouvée. Ainsi le monde est votre miroir, c’est une illusion malléable. Vous et moi sommes purement de l’énergie et de la Lumière sous sa forme la plus belle et la plus intelligente. Cette énergie est en constante évolution et vous contrôlez tout avec la puissance de l’Esprit. Votre observation, l’attention que vous portez sur quelque chose et votre intention, crée littéralement cette chose. L’Esprit est en effet ce qui donne vie par l’idée qu’il émet, qui elle engendre la pensée et donne forme au corps. Ainsi, nous comprenons que nous sommes les seuls responsables de ce qui arrive et cela nous redonne un pouvoir extraordinaire sur notre existence. 

Oui, nous sommes vraiment la Source, l’Esprit s’exprimant à travers une âme, un Être de Lumière qui ne cherche qu’à rayonner la vie parfaite dans sa merveilleuse simplicité. Cette sérénité, cette douceur, véhicule l’Amour, l’essence primordiale de la Conscience Créatrice. A vous maintenant que vous savez d’établir cette réalité ou pas.

P/B

http://Reikisource.fr
 

dimanche 29 avril 2018

Sagesse et lâchez-prise.



   Dans ce monde de dualité, de matérialité apparente, beaucoup d’entre nous luttent à contre-courant et perdent pied, parce qu’ils ne réalisent pas qui ils sont dans les deux sens du terme. Vous êtes « l’Esprit de la Vie » en action. Je sais, devant cette affirmation, certains m’ont répondu : « Moi, je constate une chose, je vivote avec un corps physique, je porte un nom que je n’ai pas choisi et je n’attends rien de ce monde de merde. Chacun pour soi, dieu pour tous. Voilà les faits, voilà la vérité le reste n’est que bla-bla. Voilà le constat alarmant dans laquelle je vis et vous, vous avez le culot de me dire : relève la tête, respire et ressuscite !
C’est ainsi que vivent les gens avec en plus, la domination insidieuse et permanente de l’oligarchie ambiante et des religieux de tout poil qui impose le statu quo. Il n’y a point d’espérance, point de salut disent-ils pour la race humaine mais de la douleur, du stress, de la colère. C’est la chute de l’homme et de la création comme punition et cette thèse perdure encore aujourd’hui. Elle n’est toujours pas discréditée par le simple bon sens ! Eh bien moi je vous dis qu’au contraire, vous avez tous pouvoirs, je vous le dis parce que tout est fonction du point de vue dans lequel on se place ! Vous regardez de bas en haut alors qu’il faut faire le contraire. Reprenez gout à la vie. Vous êtes l’Esprit qui s’exprime à travers une âme de Lumière, mais vous devez d’abord le savoir, le concevoir et surtout l’accepter. De plus, il faut aussi le vivre intentionnellement à chaque instant et c’est le deuxième sens du terme de notre introduction. C’est en passant par la sagesse du cœur que « Cela » produit ses effets. Explicitons cette réalisation en quelques points clefs. Le lâcher-prise est la seule voie qui mène à cet état d’Être, au bonheur, à l’épanouissement total et à la vraie liberté. Voilà la clef pour élever sa conscience et la rayonner. Lorsque nous vivons des situations déplorables et que nous constatons l’état de notre société, prenons le temps pour réfléchir à la meilleure façon d'agir à ce moment là. Si nous sommes constamment dans la frustration précitée, à ressasser le passé ou à s’inquiéter pour le futur, c'est-à-dire à mentaliser, cela provoque en nous un climat d'anxiété, de nervosité ou d'impatience qui ne fera que bloquer les choses encore plus. Notre attention n’est fixée que sur notre personnalité, son corps physique, sur notre entourage familial ou professionnel. Nous en avons une image déformée alors que c’est par l’Esprit que nous devrions en percevoir la beauté. Prenons un exemple : Lâcher-prise, prendre du recul, se placer dans le détachement lorsque nous vivons un conflit avec quelqu'un, c’est prendre conscience que l’on ne doit pas contrôler les autres ni les juger, ce qui n’empêche pas de dire « stop », de dire : « non à ce parasitage » ou de couper le contact, si nécessaire à notre harmonie. Ne pas mentaliser, c’est vivre pleinement le moment présent en modifiant notre comportement en pensées, paroles et en actes puis en se laissant-aller dans le sens du courant. Cette ascension de la Conscience se fond sur la confiance et la certitude de notre pouvoir car cette reconnexion volontaire au spirituel entraîne automatiquement ce lâcher-prise, il ne reste qu’à le vivre dans la vie courante, expérience après expérience. Il est très, très important, de sortir des jugements ou des critiques et de s’aimer afin de pouvoir aimer la vie, afin de pouvoir rendre hommage à toute la création. Au lieu de fixer la matérialité avec nos sens nous devrions la ressentir avec notre cœur. C’est comme un immense terrain de jeu mis à notre disposition par la Vie elle-même. Comprenez bien que notre monde actuel n’est que la photocopie de la Conscience collective de l’humanité, et la vision que nous portons sur notre propre vie n’est que la résultante de notre état intérieur. Si cela nous convient, c’est parfait sinon changeons-la mais pas de doute, nous sommes là où nous devons être car il n’y a pas de hasard dans la vie. Maintenant que vous savez, dites sereinement : « Je comprends aujourd’hui, que j’ai toujours été responsable de mes créations ». Cette sagesse vous entraînera peut-être à faire une pause, un bilan mais vous comprendrez clairement qui vous voulez être à présent et vous le serez. C’est aussi simple que cela. L’amour, la Lumière, la paix sont à votre disposition pour peu que cela soit votre choix. Alors oui, reprenez les commandes envers et contre tout. Soyez vous-même et ne laissez plus personne vous dicter votre conduite. Votre état d’Esprit va produire automatiquement ses effets à travers votre âme rayonnante jusqu’au plan physique parce que c’est une loi universelle.
  
Avec sérénité, lucidité, souplesse et douceur, vivez l’instant avec cette conscience d’Être l’Esprit en Conscience, cette fleur de Vie qui resplendit l’essentiel (l’Essence du ciel). Oui, vous êtes le Verbe en action, l’Êtreté, alors abandonnez-vous à vous-même avec bonheur et joie et créez selon vos choix.
P/B

http://Reikisource.fr