jeudi 14 mars 2019

La relativité !


   Pour vivre heureux, il vous faut appréhender chaque expérience en prenant du recul. Quoi qu’il se produise, essayez de le replacer dans un contexte plus grand, dans un ensemble en gardant la tête froide comme on dit.
Ce qui est là, ne peut plus être modifié donc, prenez de la hauteur et relativisez. Vous avez alors différentes options qui s’offre à vous. Vous pouvez pester, fulminer où avec un sourire, accepter ce qui est afin d’y répondre de la meilleure façon. Comme un instrument de musique, il faut s’accorder à la tonalité présente afin de produire la mélodie suivante avec bonheur. Équilibre et cohérence dans la réponse apportera paix et sérénité dans la totalité de votre être. Sachez que votre bien-être dépend uniquement de votre état de conscience. C’est un état d’esprit personnel et subjectif provenant de vos ressentis non de votre mental analytique. Ce dernier, s’identifie à l’ego qui lui, a été bâti sur le conditionnement de la société culturel puis familial et c’est à partir de celui-ci que découlent peurs et croyance qui vous bloquent. Reprenez votre liberté en surveillant ce penseur car il est trop souvent aliéné à la personnalité, ce que vous n’êtes pas en réalité. Soyez véritablement là où vous êtes, une conscience intuitive emplie d’optimisme. N’oubliez jamais que la vie est mouvement et que vous êtes des créateurs par votre intention alors dans un salutaire silence, agissez calmement. Regardez autour de vous, simplement, sans interpréter quoi que ce soit, en gardant à l’esprit ceci : l’acceptation de ce qui est conduit au lâcher-prise qui lui, vous montre ensuite toujours la bonne solution. En observant ce penseur, vous activez votre conscience supérieure et vous reprenez la main sur vos expériences de vie. Par mimétisme, elles se mettront au diapason de votre état intérieur et tout redeviendra fluide.
Tout ce savoir est inscrit en vous. Pour le retrouvez, déplacez votre conscience dans votre cœur et laissez-le s'exprimer. Comme on dit : A vous de voir !
P/B

dimanche 3 mars 2019

Soyez enfin vous-même !

   Dans quel état doit se trouver le thérapeute, le praticien Reiki, lorsqu’il soigne le corps subtil d’autrui. A mon avis, il doit s’abandonner à une réalité qu’il a perçue par des expansions de conscience. La vibration de la Vie se présentera à lui et lui révèlera l’état du patient. Il y a alors : symbiose, unité, communion. Comprenons bien ce que cela signifie, voulez-vous.
Depuis l’initiation Reiki, vous savez par expérience, que la Pure Lumière Akashique émane de vous comme les rayons du soleil par simple intentionnalité. Toute votre nature divine rayonne de vous, telle qu’elle est, sans attente si, seulement si, vous déplacez votre conscience sur le plan cristallin de votre être (explicité en stage). Il est la résultante de la Vie, de l’Amour. C’est la vibration, la fréquence du Graal qui s’exprimera librement. Ainsi, le vrai guérisseur est conscient de faire un choix précis lorsqu’il se prépare à une séance de soin, c'est-à-dire : qu’il va volontairement et en conscience définir son but par l’intention, puis fixer son attention (explicité également en stage) et c’est cela qui anime cette Lumière de Vie. Il détient le pouvoir dans ses mains, sans jeu de mots. Cette maîtrise arrive dès qu’il a recouvré le contrôle de sa propre attention. Gardez à l’esprit que la volonté, ou l’intention, est la puissance qui anime tout ce qui existe. La Lumière Akashique peut tout modifier, tout restructurer. Nous nous abandonnons ainsi à un état d’être. Nous sommes cette puissance par cette intention pure. Ainsi nous prenons conscience que nous sommes la Lumière non pas de manière purement intellectuelle, mais en action, sous forme d’une parfaite conscience agissante. Cette réalisation opère une profonde transformation dans notre expérience de soin. Le guérisseur sait qui il est, il ne se contente plus de le ressentir, il le sait. Les mots (les maux) ne sont plus utiles, le mental s’abandonne à cette profonde réalité. Aujourd’hui, si l’on me demande : c’est un don que vous avez ? Je réponds non : « Je sais simplement qui je suis et c’est tout ce que je suis que le rayonne ». Je suis la vérité et la Vie et il en va de même pour vous, mais vous ne le savez pas et c’est le rôle du Maître-enseignant que de vous conduire, par étapes, à cette réalisation. C’est le volet spirituel du Reiki, celui qui est trop souvent relégué à une intellectualisation des préceptes. Cette sagesse que Senseï Usui voulait communiquer semble perdue pour un grand nombre d’enseignants. Elle s’est délitée, désagrégée, dans les méandres d’un enseignement insipide, souvent tronqué ou galvaudé. Vous devez garder à l’esprit que vous êtes ce que vous êtes et c’est non seulement cette acceptation qui fait la différence mais aussi le fait de le vivre en permanence. C’est « la révélation », c’est « la reconnexion ». Vous êtes affranchi ! Ressentez la Pure Lumière dans vos mains, tranquillement et sereinement, c’est la Présence agissante et c’est un pur instinct qui vous guide alors. Soyez donc un être conscient, un thérapeute accompli ou mieux un « guérisseur » et ça fait toute la différence mais cela n’arrive que lorsque que vous êtes totalement authentique. Vous êtes le Graal, la coupe qui reçoit la vie d’où émane la Lumière Akashique et cela fait longtemps que vous la réprimez. J’invite mes élèves à oublier tout ce qu’ils ont appris pour redevenir cette Présence. Il n’y a rien à justifier, plus rien à croire, juste à Être. J’explique qu’il n’y rien à chercher, rien à obtenir, tout est en vous, ici et maintenant. Déplacez simplement votre conscience dans votre « Cœur » puis avec détachement, sérénité et en silence réalisez-vous. Cet état nommé « Sattva » signifie : existence, nature, principe vital, intelligence mais aussi conscience et vérité. 
Voilà l’état qui prévaut chez le vrai guérisseur, vous êtes spirituellement l’inconnaissable en action. Un grand Maître a dit : « Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira ». Ainsi, c’est le cas ici si vous décidez d’abandonner toutes les déformations de vos anciennes croyances. Comme Maître-enseignant en Reiki traditionnel, je vous « affranchis » mais vous saurez que vous êtes totalement libre seulement quand vous n’aurez plus besoin d’essayer d’être ce que vous Êtes.
P/B   
http:/Reikisource.fr

vendredi 1 mars 2019

Qu’est-ce donc que la Conscience ?


  Vaste question mais la réponse se trouve déjà en vous. La Conscience (la Lumière) est intemporelle et infinie. Elle est transférable par simple intentionnalité. De ce fait, elle semble en relation avec la Puissance de la Vie. Est-elle Sagesse ? Probablement ! Peut-on dire aussi que la conscience, c’est sentir, agir, penser et savoir que je sens, que je pense et que j’agis ? C’est possible et probable mais cela me semble-t-il va plus loin.

Généralement, on assimile la Conscience Universelle à la Divine Mère, à la Source Primordiale. Ne sommes-nous pas « Cela » ? L’Être éveillé, celui qui est réalisé, possède cette ouverture de conscience. Il vit selon ce qu’il souhaite. Il est alors dénommé « le Pur l’Esprit ». Ce vocable n’a rien de péjoratif. Il n’appartient en rien à la doctrine de l’église qui s’en est servi pour masquer une vérité bien plus ancienne mais revenons à notre propos. Cette Conscience individualisée et pourtant non séparée réalise que l’Amour est la Vie émanant de l’Akâsha. Elle sait qui elle « Est ». C’est l’Essence même de la Source qui produit ses fruits partout et en tout, jusque dans ce qui paraît être l’individu lambda. Pour beaucoup, ce qui compte, c’est ce qui se produit comme expériences dans la vie de tous les jours. C’est le travail, les relations, les pulsions sexuelles et le reste importe peu. On part dans les idées existentielles, on parle politique, on fait simplement comme tout le monde, on vivote puis on vieillit, doucement mais surement. Alors à nouveau se pose les vraies questions qui font peur. C’est quoi la mort ! Sérieusement, il y a quelque chose après ? Pourtant avec une dose de spiritualité, la réponse est là ! L’être est la Vie, il est éternel ! Le thérapeute énergétique réalisé le sait, il est par l’Esprit, le Graal, la coupe qui reçoit la Pure Lumière de la Force Akâshique et s’en sert pour se soigner lui-même et autrui, ici et maintenant. Il sait qu’il n’est pas juste un corps physique habité par un mental empli de croyances erronées basées sur un référentiel habilement distillé par l’oligarchie depuis la nuit des temps. Alors oui, on peut dire que la Force de Vie est Pure énergie Primordiale et que sa Lumière est « Conscience ». On le sait maintenant, la conscience est énergie, et l’énergie est conscience, c’est un fait prouvé par la science quantique, et du fait même que la conscience est énergie, l’énergie en se projetant donne de la matière, et c’est ainsi que la matière est énergie et conscience. La boucle est bouchée. C’est pour cela que certains disent qu’il faut voir la lumière en tout. En effet, la Conscience ne connaît ni le temps, ni l’espace, elle est par conséquent un principe intangible de l’Akâsha, le cinquième élément. C’est donc ce qui imprègne tout. Comprenez bien mes mots. Je ne cherche pas à vous influencer mais juste à vous inciter à voir les choses autrement, non pas avec votre intellect car sinon votre mental prendrait les commandes de vos pensées et vous ferait douter. Non, soyez dans l’accueil, dans l’acceptation de ce qui est. Tout est Lumière, tout est Conscience. La seule différence réside dans la fréquence de rayonnement !

Avec cette ouverture d’Esprit, vous comprenez que vous aussi, vous vivez selon vos propres choix, selon vos propres croyances. Mes mots sont la Vérité. Ils sont la guidance de la liberté à découvrir en vous. L’état de conscience dans lequel vous vivez doit être un état de pureté, de confiance et de simplicité. Le moment arrive, c’est l’instant de la reconnexion. Soyez vous-même « Cela » avec bonheur.

P/B

http:/Reikisource.fr

jeudi 21 février 2019

Attitude !


Reiki Source

   D’aucuns me demande comment relativiser, comment être en paix ? Je réponds simplement vivez la vie avec bonheur, sérénité et confiance. Cela paraît un peu débile de prime à bord mais réfléchissez un peu et faites preuve de bon sens.
D’abord, lorsque vous vous faites confiance, vous arrêtez de vous faire du souci par rapport à ce qui vous arrive. Réfléchissez un instant à cela ! Donc, on peut dire qu’avant, vous viviez l’événement ou l’expérience en émettant un jugement. Votre attention n’était pas posée sur le ou les faits eux-mêmes mais sur ce que vous imaginiez possible, bon ou mauvais pour vous, pour la suite. Maintenant, essayez de les voir comme s’ils avaient juste une importance relative. Ici, seule votre attitude compte. C’est donc simplement une histoire de focalisation. Je vous propose l’idée suivante : Ne vous souciez plus de quoi que ce soit. Non, non, ce n’est pas déraisonnable. Cela signifie concrètement que vous ne laissez plus de place au stress, à la peur, au doute, à la colère, à l’incompréhension, à l’injustice, etc. Drôle de paradoxe, c’est l’inverse que vous aviez toujours fait jusque-là. Contrôle, contrôle et encore contrôle sauf que ça n’a jamais marché ! Donc, on change de logiciel. On installe la paix et la confiance en toutes circonstances et ceci sera vrai dans tous les cas de figure y compris en matière de santé, c’est juste une histoire de foi dans la vie. Imaginez qu’elle n’est là que pour votre plus grand bien alors laissez les choses être sans cherchez à les analyser ou à les comprendre. Vivez l’instant avec bonheur, simplicité et surtout avec foi puis attendez de voir. C’est nouveau comme attitude non ?
Cette dernière révèle l’état d’Esprit d’un individu qui utilise sa Sagesse Divine. Il s’est harmonisé avec lui-même et maintenant, empli de gratitude à chaque instant, il applique ce qui vient d’être énoncé. Rappelez-vous, jamais le soleil ne voit l’ombre !
P/B
http://Reikisource.fr