dimanche 11 novembre 2012

La paix du thérapeute spirituel !




     Le thérapeute spirituel est conscient d’avoir fait un choix, d’abord personnel en se mettant au service d’autrui dans cette pratique et ensuite en se contrôlant. En effet, il surveille pensées, paroles et actes, il est en paix et relativise la vie présente parce qu’il sait qu’elle est différente en perception pour chacun, totalement virtuelle mais en plus, pleine de cadeaux. C’est « Anshin Ritsumei ».
Il détient le pouvoir dans ses mains au propre comme au figuré, contrôlant totalement son propre rêve de vie. Il a recouvré le contrôle par sa propre attention, ce qui veut dire qu’il maîtrise véritablement l’intention. Sa volonté ou l’intention est la force qui anime tout ce qui existe, c’est « REI ». L’intention est l’animateur de la Force qui engendre la Lumière et l’on peut dire de la Lumière qu’elle est le message de l’intention. La Lumière est vivante, intelligente, c’est le « KI » le plus pure. L’alliance ou le mariage divin, de la « Conscience Créatrice Père/Mère » en action donne le mot : « REI+KI ».
C’est à cette force que fait appel le thérapeute énergétique, praticien Reiki, dans le cadre des soins. Elle agit ainsi sur l’âme du patient et sur son corps de manifestation. C’est un univers en soi puisqu’il s’agit d’une individualité de la Source. La Lumière n’est pas seulement intelligente, elle possède une mémoire et elle interagit avec chaque conscience de groupe qui représente le métabolisme de l’être.
Le guérisseur appréhende ainsi la vérité, se fondant dans la Force de l’Esprit. Avoir la foi, c’est avoir la conscience de faire partie du grand Tout, c’est la maîtrise qui consiste à se rappeler qui nous sommes, une parcelle de la Vie elle-même en action, ici et maintenant, et de réaliser le pouvoir de l’intention empli d’amour. Cela ne signifie nullement accepter tout et n'importe quoi de la part d'autrui. Le thérapeute reste en paix et agissant, car il sait que tout ce qu’il voit, tout ce que pense les gens, n’est qu’une réalité virtuelle constituées de Lumière autrement dit d’énergie. Il relativise et cela le rend totalement impersonnel. Ainsi, il est un thérapeute qui se place dans la perfection.
Ces mains sont ses outils. Elles  mettent la Lumière à disposition du patient qui l’absorbe selon sa volonté pour son plus grand bien. Le thérapeute spirituel garde à l’esprit qu’il n’impose rien, il est juste un vecteur de transformations pour celui ou celle qui cherche la Lumière. Il reporte son attention sur les messages de la force et suit ses indications. Il est le divin acteur en action dans le moment présent. Il est pleinement conscient de la puissance du « Soi » et de la liberté d’être Divin. Comme guérisseur, il ne se voit plus seulement du point de vue d’un être humain mais aussi de la perspective d’une force et comme la manifestation de cette force. Il sait qu’il est la Lumière et que votre corps de manifestation n’est qu’une image dans la Lumière. Il regarde et agit depuis son « Soi Divin » le Graal, en toute sérénité. C’est l’état d'être parfait car il sait que rien n’est séparé et surtout qui il est. Vous aussi soyez cela même sans être un guérisseur car vous êtes ce que vous êtes et c’est l’acceptation totale de qui vous êtes qui fait la distinction. N’essayez plus jamais de … mais vivez-le et ce choix fait toute la différence. Vous êtes et dites: « Je Suis ».

Alors votre message est maintenant vérité, votre présence, car vous « êtes » amour, joie, bonheur. Vous êtes la Vie, la Source incarnée. Vous savez qu’il n’y a rien à chercher, que c’est une illusion, juste à le vivre. Quelle paix, quelle sérénité, vous êtes l’inconnaissable dans l’éternel présent.

P.B

mercredi 7 novembre 2012

L’ouverture de conscience ou la Révélation !




Que sommes-nous venus faire sur la terre et qui sommes-nous exactement ? Ce sont les questions que certains qui se réveillent commence à se poser. Pour les autres eh bien ! Ils ne vivent pas, ils transitent. Mais revenons à la réponse. Elle est claire : simplement vivre la Vie comme parcelle individualisée de la Divine Conscience ! C’est expérimenter dans la sérénité et au moyen du corps de manifestation, les fréquences du mental supérieur en liaison avec notre « Soi Divin », le rythme universel de la Vie mais aussi croître en conséquences des événements et expériences mentales émotionnelles provoquées par nous-même.


 Pour cela, nous avons l’aide de la Conscience Divine qui permet en passant par notre soleil intérieur (notre vrai Soi) d’obtenir discernement, compréhension et connaissance, d’élever ses vibrations de conscience spirituelle jusqu’à celles de santé, de bien-être, de protection, de croissance intérieure, de nourriture spirituelle et d’irradier vers autrui la nature même de la Conscience Divine. Il faut pour bien comprendre cela garder à l’esprit que l’univers de la Conscience a pris l’apparence de « matière » en résultat de sa descente dans les fréquences. Chaque chose, dans l’existence est définie par des fréquences vibratoires de conscience. Votre existence (et votre santé) est conditionnée par votre fréquence vibratoire de conscience, cette triplicité est plus connue sous les noms de : corps (Kana), âme (Mana), Esprit (Ana). On ne cesse de le dire : tout est conscience ou énergie de vie, état d’esprit, fréquences et vibrations. La personnalité créée de toute pièce pour vivre dans ce monde de matière, n’est que transitoire puisqu’elle n’a pas d’existence. Nous vivons dans un monde virtuel créé par un mental qui a pour socle l’imaginaire de l’humanité. C’est le savoir de celle-ci qui est imparfait. Il est et reste basé sur des superstitions ou des croyances et par intérêt ou par cupidité, la vérité a été déformée. Cette thèse peut provoquer malaise ou désarroi voire de la confusion dans votre esprit mais il vous faudra à un moment ou à un autre abandonner vos anciens paradigmes et comprendre cette vérité. Ne dit-on pas : « la vie est un rêve ? ». Êtes-vous bloqué dans votre évolution spirituelle ? Arrivez-vous à penser par vous-même ? Restez-vous accroché obstinément à d’anciennes croyances inculquées par les dirigeants de tout poil pour garder la mainmise sur vous ? Probablement mais si vous voulez changer alors détournez-vous de cet extérieur virtuel et falsifié, empli d’injustices et abus, basé essentiellement sur des mensonges et revenez à l’authenticité intérieure. C’est par un travail de chaque instant que vous y parviendrez. Surveillez chaque pensée, chaque parole et chaque acte et focalisez-vous sur votre mental supérieur pour incarner la Vie Divine par votre « Soi Divin ». C’est à cette seule condition que vous pourrez à nouveau canaliser l’énergie originelle. Personne ne doit vous diriger, vous manipuler. Redevenez un créateur par un travail essentiellement basé sur l’amour et la fraternité, en toute sérénité car dès que vous savez, à cet instant vous êtes sous la protection divine. 


Soyez alors en paix et œuvrez dans la sérénité. Ce ne sont pas que des mots, ce sont des clés ! Ces clés servent de révélateurs, de tremplins pour vous éveiller à une autre conscience, et par résonance, à l’appliquer chaque jour. C’est l’éveil ou la conscience unifiée avec votre nature originelle. Vivez-là avec bonheur et surtout pratiquez-la.



P.B

jeudi 11 octobre 2012

Etat d’esprit lors d’un soin ?





L’état du praticien : 

Après le centrage, l’appel de la force, et l’intention d’être un merveilleux canal pour elle, c’est le « Soi divin » qui impose ses mains, le « Soi Christique » ou la Divinité en train de faire l’expérience de soigner. C’est la Grande Déesse qui agit par son intermédiaire sur le receveur. Nous sommes le Tout, nous ne formons qu’un seul être. Si le « Soi » désire traiter, soigner, ce désir est aussi celui de la Déesse. Ce n’est pas une coïncidence, non ! Il canalise l’énergie sacrée de Vie d’une magnifique couleur blanche dorée. C’est ainsi que fonctionne la vie et que devrait être l’état d’esprit du thérapeute. 

L’état du receveur :

Le soin ne devrait être qu’un reflet de ce qu’il désire et de ce qu’il croit pouvoir obtenir. C’est l’application d’une loi cosmique. Croire qu’on ne peut avoir quelque chose, c’est comme ne pas la désirer, car cela donne le même résultat. Il doit savoir que la pure énergie va le transformer et lui redonner Santé et paix.

Le résultat : 

Les limitations du guérisseur sont très souvent à l’origine d’un résultat médiocre. Nous pensons souvent être limités et par conséquent, cela se passe ainsi car une chose demeure éternellement vraie : le libre-arbitre ! Vous êtes toujours ce que vous croyez ! Un tel état d’être provient d’un état d’esprit. Il faut Être Amour, faire preuve de don de soi, de générosité, de fraternité et de respect vis-à-vis du patient. Il faut croire en la plénitude de la Puissance mis en œuvre sans pour autant avoir quelque chose à prouver. Tant que nous cherchons à obtenir une chose par exemple un résultat visible dans un soin, nous ne pouvons l’obtenir puisque le seul fait de le rechercher, c’est affirmer que nous ne l’avons pas. Il ne faut plus se séparer mais être la Force, être la perfection et savoir que le résultat sera !

Synthèse :

Garder à l’esprit que l’énergie canalisée dans la méthode Reiki est une énergie d’Amour de la « Conscience Divine » ainsi vous pourrez atteindre la Sagesse et la Connaissance, ainsi vous serez capable de « voir » et de « savoir ». Tout être est fait pour vivre dans l’abondance, la protection, la paix et la santé parfaite. Soyez dans le moment présent, fusionnez avec la « Conscience Divine ». Que pensez-vous qu’il advient lorsque les patients viennent à moi et que je leur impose les mains ? Croyez-vous que je pense à la maladie et me demande si la personne va guérir, suis-je dans la crainte que la force ne soit pas transférée ? Non, si telles étaient mes pensées d’incrédulité, il n’y aurait aucune guérison. Lorsqu’une personne me demande de la traiter, je me réjouis immédiatement parce que je sais que la Puissance de la « Conscience Divine » est en moi, prête et attendant pour guérir, que je le demande. Je rends grâce car je sais que la volonté de la « Source » est santé et non pas maladie. Ainsi je prie que Sa volonté s’accomplisse dans le patient. Pendant que j’enlève la croyance en la maladie du corps du patient et que je sais que la volonté de santé de la « Conscience Divine » s’écoule dans son système, il en va de même dans son apparence, dans son aura et le corps redevient intègre à son rythme. Je sais que la maladie est impermanence car intrinsèquement inexistante, c’est juste une réduction de la Vie, de l’énergie stagnante ou congestionnée, créée à cause des pensées, des paroles et des actes de la personne.

On le constate donc, l’état du praticien et du receveur aura des conséquences sur la finalité des soins, c’est pourquoi chacun doit en prendre conscience. Guérisseurs, je vous invite à prendre du recul et à bien faire comprendre à votre patient qu’il doit se transformer mais surtout accepter la perfection de la Conscience Divine! Telle est la Sagesse de l’Être. Ceux qui savent sont en union avec la « Elle » et font l’expérience de la Divinité. Les bons thérapeutes n’ont pas besoin d’être reconnus ou adulés et n’essaient pas de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, surtout pas à eux-mêmes. 


P.B

mardi 9 octobre 2012

La Force Reiki.






Je suis thérapeute énergétique, Maître-enseignant en Reiki Usui.
 
 J'exerce à ESTOS (64) un petit village du Béarn. Lors des stages voire des soins, il y a une question qui revient très souvent qui est celle-ci :
"Quelle est donc cette énergie que vous utilisez, que vous canalisez ?"
Ma réponse est alors basée sur ce qui suit : 
       
 

 

    D’abord, abandonnez tous vos dogmes, vos mémoires, vos archaïsmes car vous avez été trompé. Rappelez-vous qui vous êtes ! Centrez-vous et redevenez en conscience votre vrai « Soi divin », c’est-à-dire : Un Esprit vivant. Chaque acte peut s’accorder à cet état, chacune de nos pensées s’harmoniser avec l’Esprit mais seule une concentration spécifique, une intention pure permet de s’en servir. Tout ce vers quoi s’oriente notre attention laisse une trace dans notre être.  Encore faut-il définir ce qu’est la conscience : C’est la perception de la réalité d’être. Elle permet d’exister, d’être présent à nous-même, selon notre propre choix. Ainsi, elle nous résume en une synthèse devenant acte. Le thérapeute spirituel est ce qu’il est. Par l’attention intérieure (centrage) il est l’Un, suivi de son intention (l’appel) et de l’attente profonde (expectative), il est alors tout naturellement le vecteur de la Force.
Lorsque l’intention et l’attention se couple à cette concentration intérieure d’Être, nous avons compris le secret de la réussite dans notre rapport avec la Lumière. La méthode Reiki avec son attention, son intention et son expectative représente « la respiration spirituelle ». Il faut savoir que la Force de la Divine Conscience est si subtile, si sensible, que la moindre action la perturbe. Un exemple : Avez-vous jamais essayé d’attraper un morceau de gaze ou du duvet flottant dans l’air ? N’importe quel geste nerveux ou brusque l’éloigne. On ne peut s’en saisir qu’en agissant doucement, comme si on le laissait venir entre nos mains, de sa propre volonté. Cette image donne une assez bonne idée de l’énergie de Vie. On l’appelle dans la tranquillité et la confiance du cœur. L’esprit doit être totalement libre et le corps complètement détendu. Il faut éprouver une sensation de liberté totale et d’expansion complète de conscience. L’énergie Lumière ou énergie Christique nourrit et revigore. Lorsque le corps est relâché, que l’Esprit est libéré, que l’être est fusionné, qu'il Est, alors il permet consciemment à la Lumière de l’imprégner entièrement. Notre nature est totalement requinquée, ravivée, rafraîchie, nourrie. L’attention paisible et la concentration détendue, constituent le secret fondamental du Reiki. L’énergie transmise émane de la Vie, de l'Esprit. Elle est la Puissance en vous et elle s’écoule par vos mains. Elle revitalise le corps mais aussi l’ensemble de notre structure subtile. Généralement, nous pensons de manière erronée à cause de notre mental, souvent ailleurs, dans le passé comme dans l’avenir, notre ego reste ancré dans toutes sortes de peurs, à cause de notre confusion (il en va de même avec la parole), et cela nous empêchent de fonctionner librement. Elle n’autorise par nature, aucune séparation, car elle unifie toutes les fonctions de l’individu dans l’universel. Plus profondément, nous pouvons considérer la Force de l’Esprit comme la pure émanation de la Source car celle-ci n’est pas seulement énergie mais aussi intelligence et substance. L’intelligence est l’attribut primordial de l’Être, c’est l’activité de la « Conscience Divine » en nous. Ainsi la substance est la forme à travers laquelle toutes deux agissent. Lorsqu’on retourne au centre de toutes choses, on trouve une pure Lumière. Elle est le plus souvent d’une merveilleuse couleur OR, si intense par son rayonnement qu’il paraît blanc, c’est la lumière intérieure canalisée. La Force canalisée grâce à l’Esprit est le chemin de l'Amour, par laquelle elle s’exprime en nous. Il suffit de le vouloir pour que cela soit ! C’est si simple que cela paraît impossible. Moi je vous le dis, tout paraît compliqué lorsqu’on s’attache trop aux particularités, aux fonctions et aux attributs apparemment divergents. L’implication du mental, de l’ego, ne mène qu’à la dispersion, à toutes les formes de peurs et ainsi on s’éloigne de plus en plus de la Source. 
Dans le silence et dans l’éternel présent, la « Conscience » Est, guidée par l’intelligence de l'Esprit. Soyez libre, que votre intuition prenne le pas sur votre mental. Tout est Esprit, nous vivons dans la Vie Elle-même, son énergie nous entoure, vous devez la sentir partout mais pour cela il faut le savoir, y croire, avoir la foi ainsi vous en êtes potentiellement le maître.

Conditions pour être un bon canal :


1°) - Reconnaître qui on est : 
 Nous sommes tous l’Esprit, la Vie Elle-même en action, l’Essence incarnée.

Soyez et resplendissez !

2°) - Respecter trois conditions : 
·             Lâcher-prise.
·             Avoir des intentions pures.
·             Don de soi. 

3°) - Canaliser la bonne énergie : 


·        Déplacer le curseur de votre conscience sur le plan Divin (Votre fréquence sera modifiée par votre intention). Toujours par intention, soyez l’Esprit qui par sa Force, projette sa Conscience Christique puis, abandonnez-vous. Cette énergie descend par le sommet de la tête pour s'ancrer dans le chakra du cœur d'où elle s'écoule vers le patient. Elle rejoint par un acte de votre volonté nos mains par lesquelles elle va transiter. Maintenez bien votre état d’Esprit durant tout le soin. Votre taux vibratoire ne doit pas redescendre car il permet de recevoir des messages provenant des plans supérieurs. Cette connexion permet à celui qui en bénéficie de ressentir plus fortement ce qui est subtil, transformant notre vision du monde et la réalité, en quelque chose de transcendé. Nous sommes désormais fusionnés à la Vie et cela a pour conséquence, une perception accrue du monde physique qui nous entoure. Par ailleurs, cela entraîne un accroissement des percerions subtiles telles que l’intuition, la clairvoyance, la clairaudience ainsi tous les ressentis subtils se trouvent amplifiés. Soyez vraiment ce que vous êtes sans rien faire ! 
P/B