jeudi 26 avril 2012

Vous avez carte blanche !


  

   Quelles sont les convictions que vous avez sur le monde, avez-vous peur de la vie ? Vous ne devriez pas, car vous avez en vous la Puissance. Cependant, vous êtes naturellement sujet au conditionnement culturel, social, familial ou religieux qui s’est imprimé en vous dès votre naissance et définit ainsi la nature de votre réalité individuelle mais il faut que vous sachiez que cette information ou croyance qui vous ont ainsi été transmises ne correspondent pas à la réalité. Explicitons cela.

Il faut savoir que vos convictions les plus intimes déterminent le cours de votre destinée, elles s’expriment au jour le jour et s’insinuent dans vos pensées et vos attitudes. Vos croyances nuancent et qualifient l’espace qui vous entoure, créent une empreinte électromagnétique qui, sans l’ombre d’un doute, sert à attirer des expériences analogues. Rentrons un peu dans le détail pour mieux comprendre. Les trois quarts du temps, les gens érigent leur vie sur la certitude que les idées sont des faits absolus, des attributs de l’existence qui ont valeur de vérité incontestable. Pourtant, les croyances sont des accords sur la réalité et ces accords peuvent être modifiés. Donc reprenez-vous ! Choisissez à chaque instant ce que vous voulez, ainsi vous façonnez votre vie car vous possédez le libre arbitre. Vous devez d’abord apprendre à vous gérer dans le calme, apprendre à diriger votre conscience dans le monde matériel mais procédons par ordre. Premièrement, détendez-vous. Vous devez d’abord être en paix pour avancer sur le chemin. Le tourment, la peur les critiquent comme les jugements sous toutes ses formes, ne mènera nulle part. Bien au contraire vous aller attirer la même énergie qui renverra sa négativité sur vous. Votre corps représente votre première responsabilité, il répond essentiellement à vos ordres. Acceptez cette prémisse, acceptez l’idée que vous contribué à créer les situations qui jalonnent votre destinée. Si vous abdiquez vos capacités de façonner votre réalité, si vous les ignorez, vous remettez alors votre pouvoir entre les mains d’autrui. Vous êtes votre propre produit, un cumul d’idées et d’expériences glanées au fils du temps et que vous pouvez employer à votre avantage en façonnant la version de la réalité que vous souhaitez. Deuxièmement, aviez confiance. Savoir, c’est pouvoir et vous auriez avantage à vous rappelez cet ancien adage, mais tout à fait opportun. Chaque pensée, paroles ou actes exercent un puissant impact sur vous et votre monde. A quoi bon ingurgiter toutes sortes de pratiques si vous pensez, parlez et agissez autrement. Troisièmement, prenez de la hauteur. Là est la clé universelle de la création. Une pensée claire exprime le but, ensuite il reste à l’exprimer comme vérité : Dites tout haut : « Je suis … » C’est une affirmation créatrice très très puissante car tout ce qui est après ces mots déclenche ces expériences, les invoque, les amène. Reste juste à remercier, avec foi, à faire comme si car le reste suivra. Ainsi vous agissez comme divin créateur. Le bonheur et la paix de l’esprit signaleront que vous avez vraiment retrouvé votre pouvoir ; ils sont accessibles lorsque vos valeurs s’accordent à votre intuition. Vous avez compris que vos croyances se forment à partir d’opinions sur la réalité, qui sont ensuite transmises au fil du temps pour devenir des faits qui semblent définir ce que vous percevez. La structure générale du monde est un contexte de consensus de la conscience collective au sein duquel vous agissez mais la nature est flexible et vos croyances, vos décisions et vos émotions jouent un rôle décisif dans la production de la version de la réalité que vous vivez. Vous êtes Co-créateur, ainsi vous et nous, créons en permanence notre monde. 

Vidanger donc votre boite à croyances, ne vous jugez plus et mettez votre mental au repos. Lâcher-prise et vous en éprouverez un équilibre général. Pour vous guérir, il faut vous souvenir que vous êtes un être fait essentiellement d’énergie, dont les pensées, les sentiments et les émotions engendrent le monde qui vous entoure.

P/B

2 commentaires: