jeudi 30 août 2012

Vous êtes la Lumière !



     

        Si vous êtes dans la souffrance, le stress, la dépression ou les ennuis, c’est par manque de volonté. Cela vous choque ? Alors, c’est la preuve que c’est vrai, c’est votre vérité ! Vous les subissez en fonction de votre propre évolution. Changez cela en modifiant vos pensées, vos paroles et vos actes mais surtout en élevant votre conscience. Vous devez dominer ce petit « Je », votre construction servant de manifestation à votre âme. Prenez cette décision et vous vous retrouverez. Le chemin est là, devant vous, c’est juste une intériorisation profonde à faire, il s’agit d’élever votre fréquence vibratoire.

 C’est fait, la décision de revenir à la réalité est prise ? Alors traversez tranquillement les différentes states qui vous composent sans chercher à les analyser jusqu’à votre soleil intérieur par cette prise de conscience, cette intention. Voyez apparaître la porte de Lumière. Un dernier pas, une sensation d’ouverture, une paix s’installe. Vous est de retour. Vous poussez cette porte est plongez au cœur de la Conscience Créatrice où tous les possibles sont là. C’est la perfection qui émerge de vous-même, la Lumière emplie d’Amour. Vous embrassez la totalité et comprenez enfin que le monde de la matière n’est qu’illusion juste nécessaire à nos expériences, un monde que vous avez la charge de transformer avec le cœur. Vous savez que tout est Lumière. Vous ne jugerez plus, ni vous ni les autres et vous lâcherez-prise en revenant en conscience dans cette réalité éphémère. C’était si simple ! Vous comprenez enfin que vous êtes incarné dans un monde de dualité, un monde transitoire basé sur  un passé dont le mortier est fait d’anciennes croyances. A présent, vous redescendez dans la matière mais vous gardez cette connaissance dans votre cœur. Vous dites à présent : « Je Suis » ! Je Suis Celui qui est ! Je Suis cette force gigantesque, cette Lumière, cet Amour qui m’habitent réellement. Maintenant, je sais ! 

Je vous l’ai dit : Tout est Lumière alors empoignez le bouton conscience, le variateur de Lumière et éclairez votre vie actuelle. C’est juste une question d’intensité, d’état d’esprit, la délivrance est là ! Vous savez à présent qu’intérieurement cette puissance de cocréateur est pour vous et votre entourage. C’est l’alignement corps, âme et « Soi Divin » qui permet de le comprendre. Ne vous laissez plus dominer, vous perdriez votre temps mais comprenez que vous avez cette Force, cette sagesse et cette paix en vous. Dites et pensez : « je suis un esprit libre ». Le mental sera ainsi soumis au positif. Les phrases que vous prononcez doivent devenir un réflexe mental. Plus vous parlerez positif, plus vous penserez positif et inversement, plus vous penserez positif, plus vous deviendrez positif en vos paroles et en vos actes. Tout est lié à la Divine Conscience !

Soyez et vivez à présent, dans le moment présent, aimez la vie et éclairez là car elle est amour, joie, rire, tolérance et acceptation. Soyez heureux et changez l’intensité de la Lumière que vous êtes. Soyez véritablement des Christs resplendissants. Dites intérieurement : « Je marche maintenant à ma juste place, toujours dans la Paix, dans la Lumière et dans l'Amour du Christ que je suis ». Rien ne vous atteint car vous êtes dans la paix, vous savez ! Lorsque l’âme est dans cette sérénité, rien ne vous dérange. Demandez en permanence à l’énergie Christique de vous accompagner tout au long de la vie. Gardez cette liberté d’esprit et rayonnez cette Lumière, cette paix, cette Joie et cet Amour profond. Vous êtes venus vivre des expériences terrestres volontairement mais vous les vivez maintenant avec une certaine distance, avec un certain recul, et aussi avec une fréquence vibratoire totalement différente. Vous êtes dans l'action, mais vous vivez l'expérimentation comme si c'était quelqu'un d'autre qui la vivait à votre place. C'est une autre partie de vous-même qui la vit avec beaucoup de détachement. C’est simplement l’abandon de la dualité dans la félicité car vous êtes ancrez dans votre soleil intérieur. Par Lui, vous savez que la Lumière et bien plus puissance que l’ombre alors vous choisissez de la transmuter, là où vous vivez, là où vous vous trouvez.


P.B

lundi 27 août 2012

La maladie !



     
    La maladie est définie dans notre monde matériel comme un dysfonctionnement d'un organisme, caractérisé par différents symptômes et une certaine évolution dans le temps. La plupart des maladies seraient multifactorielles et leur occurrence dépendante de l'environnement, du vécu de l'individu, mais aussi des prédispositions que lui confère son patrimoine génétique. Cette version reste simpliste. Et si les maladies étaient signifiantes liées à l’aspect métaphysique à savoir nos pensées, sentiments, émotions ou états d’âme ?

Peut-on dire que la bonne humeur, la paix intérieure, la confiance ou la sérénité mais aussi le cafard, l’inquiétude, la nostalgie, l’agacement ou encore le désespoir qui sont des mélanges subtils d'émotions et de pensées, nos états d'âme, sont nos liens au monde ? Vous le savez, toujours présents, toujours influents, ils accompagnent chaque moment de notre vie mais sont-ils la cause d’un dérèglement ?
Acceptons en prémisse que la maladie ait pour fonction d'attirer notre attention sur un déséquilibre. Ce serait alors un signal que notre corps nous enverrait. Mais pourquoi ? Regardons les mots de plus prêt : la douleur (souffrance, sensation physique) ; la maladie (altération de la santé). De suite, nous constatons une évidence : La douleur, la maladie n’existe que dans notre référentiel. Changeons les mots, la douleur devient alarme, la maladie l’explication à comprendre pour changer. Ah ! mais changer quoi ?
 
Voici la clef :

Observons nos pensées, contrôlons nos émotions et changeons ! Pourquoi ? Parce que la société a tendance à nous dévorer petit à petit. Nous sommes menés, malmenés (mal menés par le mental). Quel jeu de mots édifiant ! Notre dysfonctionnement et notre souffrance proviennent du fait que nous sommes séparés, de notre « Moi profond », de la « Conscience Créatrice », de ce que nous sommes vraiment et notre âme en souffre. Ce que l'on note généralement, c'est que les troubles de la santé proviennent de cette dysharmonie par rapport au corps. Pensées, paroles et actes doivent être en symbiose avec la Conscience Créatrice via l'âme et ils ne le sont plus.
Ecoutons le cri d'alarme du corps mais retenons ceci : Ce n'est pas la maladie ou l'infirmité qui guérit, c'est la personne ! Il faut simplement se transformer, se reconstruire et pour cela, il faut s'intérioriser et retrouver son unicité.

Avant toute chose, il est important de modifier notre perception de la maladie (le mal à dit). C'est seulement une altération de la santé car il n'y a qu'une chose en réalité : une mauvaise, une bonne, voire une très bonne santé. Ce désordre est psychosomatique ! De plus, gardons à l'esprit que la souffrance est un jugement que l'on porte sur la douleur. Cette dernière est une manifestation physique, un signal, un cri d'alarme qu'il faut non seulement observer calmement mais traduire pour apporter cette modification ou transformation précitée. Ne focalisons jamais sur une souffrance ou une douleur car non seulement le mal augmentera mais en plus, s'imprimera au risque de se multiplier. Par contre, sachons que le corps est un ami et que son message est important !
 
Comment agir ?

 Aller vers la fausse solution des médicaments est-elle une bonne chose? Chacun reste libre en la matière mais après la prise de conscience précitée, il faut aller plus loin. L'ego ou le mental est l'inspirateur du dérèglement. C'est vers la mauvaise santé que nous nous dirigeons en nous focalisant sur des pensées de stress, peur, angoisse, anxiété, inquiétude, haine et antipathie, d'aversion et dégoût, détestation ou exécration, fiel et inimitié, misanthropie ou misogynie et rancœurs diverses. Ce sont là les terreaux de tous les maux auxquels nous donnons trop souvent notre attention. Cette attention (tension) devient la source de blocages, de congestions dans le corps énergétique entraînant dans le corps physique une même fixité, un terrain propice aux bactéries, virus, microbes, tumeurs et pathologies mécaniques. Alors la douleur ou la maladie m'indique que quelque chose est inaccompli, faux. C'est un "doux leurre" de fermer les yeux à un message de l'âme !

Il n'y a pas de hasard, rappelons-nous que rien ne survient dans la vie qui ne soit d'abord une pensée, individuelle ou collective à laquelle on adhère. A nous de nous débarrasser de tous sentiments et pensées humaines contraire à la vie, cette conscience négative n’a pas sa place en nous. C’est l’harmonie, la paix, la joie, la santé et le bonheur qui sont les critères naturels de la Déité, ce que nous sommes. Ne laissons pas passer les signaux de notre corps, agissons de suite pour modifier notre état d’esprit et ainsi nous fondre dans la Conscience Divine.

P.B

lundi 20 août 2012

Le secret de la Vie !




 
            Au commencement était, le sans Nom, La Source Première. Voulant faire l’expérience d’elle-même, sentir ce que c’était que d’être, cette Pure énergie se divisa devenant « Ceci et Cela ». Ils existaient ainsi séparément et pourtant simultanément, de même que tout ce qui n’était ni l’un ni l’autre. Ainsi naquirent trois éléments : ce qui est ici, ce qui est là et ce qui n’est ni ici ni là mais qui doit exister pour qu’ici et là soient. C'est l'incréé, stable et équilibré.


La "Divine Conscience", à la fois ce rien mais aussi « Ceci et Cela » appelé parfois « Le Principe Père/Mère », est le grand Tout manifesté par cette Source Première, l’invisible comme le visible, le physique comme le métaphysique soit la Substance. Puis naquirent d'Elle, des unités plus petites, à l’image de la Conscience Créatrice, les Esprits individualisés ce que vous êtes. C’est la multiplication de la Vie, des parcelles incarnées envoyées dans l’univers, ayant pouvoir de création. L’Esprit est donc à la fois le Père et la Mère, la Vie, incarnée dans le fils (vous), le masculin et féminin réunis, mais ce n’est pas tout. Sachez que Le Principe est Connaissance, il engendre toute expérience, le fils est l’expérience, l’incarnation, l’action. Le Saint Esprit est la matrice ou la désincarnation de tout ce que la Mère connait d’elle-même au travers du fils, selon l’impulsion du Père, cette belle et merveilleuse expérience d’Être. C’est en fait : ce qui donne naissance à ; ce qui prend naissance ; et ce qui Est ! C’est le Divin réalisé !

Le concept est à comprendre aussi de la façon suivante : Au nom du Père, de la Divine Mère, du Divin Fils ainsi soit-il et Cela Est ! Répondez à la question suivante : Lorsque vous pensiez au Principe originel, quel être ou quelle réalité envisagiez-vous? Notre société actuelle, patriarcale, nous enseigne que l'énergie divine mâle constitue la Source et que l'énergie divine féminine constitue l'usage ou l'activité de cette dernière. Je vous apprends ici qu’il s'agit d’une Force androgyne : Le fils se servant du Principe Père/Mère.

Dans un autre registre, contrairement à ce que vous croyez, vous n’attirez pas l’énergie de la Déesse (la Conscience Divine), vous êtes cette énergie. Prenez conscience que vous, les fils et filles de la Source, vous devez simplement Être cette vibration, cette Force et ainsi manifester cette Conscience d’Être. La Connaissance est de savoir que vous êtes : l’équilibre mâle et femelle, le fils/fille par le principe, un être empli d'espace et de lumière. Vous êtes l'androgynie Divine présente sur terre avec un aspect polarisé soit féminin soit masculin dans ce monde physique. Une vaste majorité de gens sur notre jolie planète ne comprennent pas qu'une force existe en eux et vous êtes là, vous, travailleurs de Lumière, thérapeutes, guérisseurs, pour être cette apocalypse, cette révélation ! Soyez donc la Force Divine. Vous avez cette Connaissance en vous (la Lumière) de la Divine Source qui est l’ultime réalité (l’Amour/Lumière).


La Conscience Divine, est l’Absolu alors vous le fils/fille (les : Je Suis) descendus dans le domaine de la relativité, qui connaissez le secret du monde, soyez ! Soyez des Créateurs et incarnez la Divine Force, ici et maintenant dans votre vie !

 La Divine prophétie le confirme : « Fils et filles de la Terre, écoutez la voix de la Sagesse, vous qui êtes devenus dignes de ce mystère. Image de l’esprit invisible, éclairé par l’Amour de la divine Conscience, faites jaillir de votre cœur spirituel, cette eau vive de la Source Invisible, la Force du Principe sans nom pour vous et vos semblables. Vous aviez oubliez mais à présent c’est l’heure, levez-vous et soyez ! ».



P.B

samedi 11 août 2012

Transformation.



 

Lorsque vous aurez compris l’importance de votre propre transformation, pour votre évolution, de ce changement d’état d’esprit, votre vie sera tellement différente que vous en serez stupéfait. Vous direz alors, c’était si simple !

Je fais le vœu que chacun d’entre-vous accélère son propre processus de transmutation vers l’Amour Énergie, l’Amour Universelle de la « Conscience Divine ». L’initiation au Reiki vous y conduit mais il faut aussi avoir une prise de conscience, vouloir changer. Pour cela, il faut appréhender l’être dans sa complexité. Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question : Qui suis-je en réalité ? Vous êtes une parcelle individualisée de la « Conscience Divine » en incarnation avec une âme, et divers corps (physique et subtils). Pour comprendre cela, pour appréhender cette vérité, il est bon de le visualiser comme une représentation que vous connaissez très bien. Prenons par exemple l’image suivante d’une maison : Considérez que le corps physique se trouve à la cave, et que le corps de Lumière (le plus subtil) ou corps Divin, le « Je Suis » ou « Soi Divin », se trouve au grenier. De la cave au grenier, il y a un escalier que vous pouvez utiliser pour aller le plus souvent possible visiter votre corps de Lumière, il suffit pour cela de bouger le curseur de la conscience. Petit à petit, ce corps de Lumière éclairera les étages inférieurs. Il illuminera aussi la cave où se trouve votre corps de matière. Ensuite, vous n’aurez plus besoin d’emprunter l’escalier car toute la maisonnée sera illuminée, et la simple pensée de vous unir à votre corps de Lumière, à votre corps divin suffira. Alors vous réaliserez que vous êtes la maison parfaite du Père dans laquelle Il peut s’exprimer si vous le désirez. Vous le savez aussi pour l’avoir constaté, un changement de votre pensée entraîne toujours un changement d’humeur. Pour cela, soyez vigilant, surveillez pensées, paroles et actes ainsi vous conditionnerez votre vie par le haut. A chaque instant, soyez dans le flux Divin en abandonnant votre volonté émanant du petit « moi », l’ego. Rien ne venant de lui ne provient de la dimension spirituelle. Par contre, il est à l’origine des préjugés, malentendus, ressentiments ou mémoires enfouies de blessures anciennes et il est même responsable de vos maladies et accident de la vie car rien n’arrive pas hasard.  Tout dans l’univers est vibrations, état d’esprit ou conscience. Soyez votre « Soi Divin » sans chercher une preuve que vous y êtes parvenu car cela voudrait dire que vous êtes en état de doute. Au contraire, élevez cette conscience en sachant ! C’est la clé, la seule manière de prospérer en sérénité. Abandonner le paraître, lâchez la personnalité qui n’a pas de réalité, la volonté de l’ego, et soyez Lumière par votre simple intention, votre « Soi Divin ». La Conscience Divine et là, demandez-lui quelque chose et vous le recevrez. Soyez certain que dans l’éternel présent, cette demande est déjà réalisée alors rendez grâce pour cette bénédiction et restez dans l’expectative que prendra la réponse de la Source. Usui Sensei avait bien compris ce mécanisme qui n’est rattaché à aucune religion mais à la spiritualité.
Ses préceptes nous y conduisent. Juste pour aujourd'hui, je me libère de toute préoccupation ; je me libère de toute colère ; je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j'honore mes parents, mes professeurs, mes aïeux ; je vis ma vie honnêtement et je respecte la Vie autour de moi sous toute forme. Voilà comment réalité non seulement la paix de l’âme, mais la symbiose de l’être.

Le lâcher-prise, la paix, le bonheur du cœur sont source de joie si vous vous libérez du joug de l’ego. Déplacez votre conscience et embrassez votre « Soi Divin ». Soyez un esprit libre rayonnant les attributs de la Source. Vous avez ce pouvoir, ce libre-arbitre, ensuite restez simplement en conscience dans ce flux d’Amour/Lumière ! 

P.B
 

vendredi 3 août 2012

les guérisseurs ou thérapeutes énergétiques.




      

       Les guérisseurs ont une assez mauvaise presse, en particulier dans le monde médical. Cela s'explique aisément. Sans études définies, sans connaissances scientifiques contrôlées, les guérisseurs exercent leur art (ils disent volontiers : leur sacerdoce) sur des patients pour lesquels la médecine ne peut pas grand-chose, mais aussi, il faut le reconnaître sur des malades qui ont abandonné un traitement, pas forcément inefficace, mais qui leur semblait trop long, trop dispendieux ou incommode. Parfois, cet art vient en complément des soins traditionnels pour atténuer l’effet dévastateur des médicaments (molécules chimiques pour la plupart), d'où, même involontairement, une concurrence que le corps médical estime déloyale et préjudiciable quant à la santé des malades. C'est un volet de la question, mais en voici un autre. Du fait que des guérisseurs doués obtiennent des succès, dans une proportion assez variable il est vrai, ils sont singés par une foule de charlatans, avides de réaliser rapidement, sans frais ni connaissances spéciales, un assez joli profit en spéculant sur la crédulité et la souffrance humaines.

Publicité tapageuse, interviews sensationnels, mise en scène théâtrale leur procurent une notoriété fallacieuse. Il n'est pas exagéré de dire que, pour un guérisseur quelque peu doué, on rencontre au moins dix charlatans. Et sur ces dix, Il n'y en a peut-être pas la moitié qui se contente d'exploiter « honnêtement » les malades qui se confient à leurs soins, en se bornant à leur distribuer, en échange de leurs deniers, des conseils à peu près raisonnables et des forces vaguement magnétiques mais à peu près inoffensives ! Chez bon nombre d'entre-deux, le « magnétisme » est une façade qui abrite des procédés plus ou moins scabreux et parfois franchement obscènes. D'autres ajoutent à leur bagage des bribes de sorcellerie frustes ou de pratiques « magiques », annexant à leur petit commerce la vente de talismans et de philtres. Il suffit de lire les dernières pages des journaux ou celles de certains magazines d'un genre spécial pour être fixé là-dessus. Laissons cette pègre et revenons aux guérisseurs sérieux.

On peut les diviser en deux catégories :

Magnétiseurs et guérisseurs spirituels.

       Magnétiseurs :   Venons-en maintenant aux magnétiseurs. On entend par ce terme ceux qui, au moyen de passes, d'insufflations, d'imposition prolongée des mains, tentent de transmettre à des organes ou des organismes déficients leur propre excédent de force vitale. Cette « transfusion vitale » a des inconvénients et des limites qu'il faut connaître.


·        INCONVÉNIENTS :

Selon la théorie magnétique courante, c'est son propre potentiel vital et psychique que l'opérateur met à contribution. On saisit tout de suite combien ce potentiel doit être exceptionnellement pur, sain, équilibré, pour ne pas apporter des germes morbides ou des perturbations psychiques chez les sujets traités.
De plus, en dehors des séances de soins, un lien, ou comme disent certains, un « rapport magnétique » ne cesse d'exister entre les deux. Et ce phénomène, bien connu des magnétiseurs expérimentés, n'est pas toujours sans conséquences morales, pathologiques, sentimentales ou autres. Le magnétiseur idéal devrait donc être à peu près exempt de tares physiologiques et psychiques, et êtres d'une trempe morale à toute épreuve. Cela se rencontre sans doute de temps à autre. Il est pourtant bien difficile d'affirmer que ce soit là la majorité des cas.

·        LIMITE :

     Si puissant que soit un magnétiseur, si surabondant de vitalité qu'on se le représente, son potentiel énergétique n'est évidemment pas incommensurable. Comme toutes les forces humaines, il s'épuise et se reconstitue, tour à tour, variant sans cesse d'intensité et de débit. Quand cet « accumulateur » vital est déchargé, par exemple après des soins prolongés donnés à des malades exceptionnellement épuisés, on conçoit que les sujets qui se présenteront immédiatement après ceux-là ne recevront qu'un médiocre secours. Enfin, le traitement magnétique, efficace dans les dévitalisations et dans des affections bénignes obtient rarement un succès complet dans les affections organiques graves ou à marche trop rapide. Prenons l'exemple, médicalement contrôlé, d'un magnétiseur de renom. Il a obtenu environ 10 % de guérisons, portant à peu près toutes sur des cas sans gravité.

Il est permis de tenir ces résultats pour ceux qu'on peut raisonnablement attendre de la grosse majorité des magnétiseurs « doués ».

Guérisseurs spirituels : Restent les guérisseurs spirituels, infiniment plus rares que les autres. Sur ceux-ci, il y a peu à dire, sinon qu'ils ne font pas de réclame outrancière, qu'ils n'ont pas recours au magnétisme et que les maux dont ils triomphent peuvent aussi bien affecter le corps que l'esprit. Ajoutons qu'ils n'ont nul besoin de contact matériel avec les malades, lesquels peuvent aussi bien être guéris à distance et instantanément que progressivement et en présence du guérisseur. L'état de santé personnel de ce dernier ne joue aucun rôle dans les résultats qu'il obtient, puisqu'il ne fait pas appel, comme les magnétiseurs avec lesquels on le confond trop superficiellement, à ses propres réserves de force vitale. La gravité du mal ne joue également aucun rôle dans les chances de guérison.

Le Reiki fait partie des techniques de soins spirituels. Les praticiens sont canal de la force de Vie ou énergie Christique » et c’est Elle qui fait tout ! Le caractère commun de ce genre de guérisseurs, c'est de faire appel au secours d'En-Haut, de déclarer qu'ils ne peuvent rien par eux-mêmes, mais « qu'il y a la Force d’une Puissance Créatrice » à laquelle, ils se relient. L’énergie est composée de différentes vibrations, de plus en plus subtiles pour au sommet, être « l’énergie divine » utilisée dans la méthode Reiki. Retenez que l'énergie universelle est donc composée de vibrations multiples, de fréquences diverses, avec parfois des associations d’énergies différenciées qui ferait encore varier son taux vibratoire et sa densité. Complexe non?

Paroles que tout cela ? Mais ces paroles s'accordent parfaitement avec les faits constatés, en sont inséparables, comme l'arbre est inséparable des fruits qu'il porte ! Certainement, la Force qu’utilisent ces intermédiaires spirituels ne guérit pas tout le monde. Le Christ non plus n'a pas guéri tous les malades qu'il rencontra ou qui lui furent présentés. En vertu de quelles lois mystérieuses tel mal réputé « sans remède » cède-t-il au premier regard d'un de ces porte-flambeaux de l'Esprit, à la première imposition des mains, alors qu'un mal bénin n'est parfois pas même soulagé ? Force est de répondre que nous n'en savons rien, mais qu'il n'y a pas plus d'exceptions sans raison qu'il n'y a d'effets sans causes. « L’Esprit souffle où il veut », en ce domaine comme dans les autres.

P.B