jeudi 30 août 2012

Vous êtes la Lumière !



     

        Si vous êtes dans la souffrance, le stress, la dépression ou les ennuis, c’est par manque de volonté. Cela vous choque ? Alors, c’est la preuve que c’est vrai, c’est votre vérité ! Vous les subissez en fonction de votre propre évolution. Changez cela en modifiant vos pensées, vos paroles et vos actes mais surtout en élevant votre conscience. Vous devez dominer ce petit « Je », votre construction servant de manifestation à votre âme. Prenez cette décision et vous vous retrouverez. Le chemin est là, devant vous, c’est juste une intériorisation profonde à faire, il s’agit d’élever votre fréquence vibratoire.

 C’est fait, la décision de revenir à la réalité est prise ? Alors traversez tranquillement les différentes states qui vous composent sans chercher à les analyser jusqu’à votre soleil intérieur par cette prise de conscience, cette intention. Voyez apparaître la porte de Lumière. Un dernier pas, une sensation d’ouverture, une paix s’installe. Vous est de retour. Vous poussez cette porte est plongez au cœur de la Conscience Créatrice où tous les possibles sont là. C’est la perfection qui émerge de vous-même, la Lumière emplie d’Amour. Vous embrassez la totalité et comprenez enfin que le monde de la matière n’est qu’illusion juste nécessaire à nos expériences, un monde que vous avez la charge de transformer avec le cœur. Vous savez que tout est Lumière. Vous ne jugerez plus, ni vous ni les autres et vous lâcherez-prise en revenant en conscience dans cette réalité éphémère. C’était si simple ! Vous comprenez enfin que vous êtes incarné dans un monde de dualité, un monde transitoire basé sur  un passé dont le mortier est fait d’anciennes croyances. A présent, vous redescendez dans la matière mais vous gardez cette connaissance dans votre cœur. Vous dites à présent : « Je Suis » ! Je Suis Celui qui est ! Je Suis cette force gigantesque, cette Lumière, cet Amour qui m’habitent réellement. Maintenant, je sais ! 

Je vous l’ai dit : Tout est Lumière alors empoignez le bouton conscience, le variateur de Lumière et éclairez votre vie actuelle. C’est juste une question d’intensité, d’état d’esprit, la délivrance est là ! Vous savez à présent qu’intérieurement cette puissance de cocréateur est pour vous et votre entourage. C’est l’alignement corps, âme et « Soi Divin » qui permet de le comprendre. Ne vous laissez plus dominer, vous perdriez votre temps mais comprenez que vous avez cette Force, cette sagesse et cette paix en vous. Dites et pensez : « je suis un esprit libre ». Le mental sera ainsi soumis au positif. Les phrases que vous prononcez doivent devenir un réflexe mental. Plus vous parlerez positif, plus vous penserez positif et inversement, plus vous penserez positif, plus vous deviendrez positif en vos paroles et en vos actes. Tout est lié à la Divine Conscience !

Soyez et vivez à présent, dans le moment présent, aimez la vie et éclairez là car elle est amour, joie, rire, tolérance et acceptation. Soyez heureux et changez l’intensité de la Lumière que vous êtes. Soyez véritablement des Christs resplendissants. Dites intérieurement : « Je marche maintenant à ma juste place, toujours dans la Paix, dans la Lumière et dans l'Amour du Christ que je suis ». Rien ne vous atteint car vous êtes dans la paix, vous savez ! Lorsque l’âme est dans cette sérénité, rien ne vous dérange. Demandez en permanence à l’énergie Christique de vous accompagner tout au long de la vie. Gardez cette liberté d’esprit et rayonnez cette Lumière, cette paix, cette Joie et cet Amour profond. Vous êtes venus vivre des expériences terrestres volontairement mais vous les vivez maintenant avec une certaine distance, avec un certain recul, et aussi avec une fréquence vibratoire totalement différente. Vous êtes dans l'action, mais vous vivez l'expérimentation comme si c'était quelqu'un d'autre qui la vivait à votre place. C'est une autre partie de vous-même qui la vit avec beaucoup de détachement. C’est simplement l’abandon de la dualité dans la félicité car vous êtes ancrez dans votre soleil intérieur. Par Lui, vous savez que la Lumière et bien plus puissance que l’ombre alors vous choisissez de la transmuter, là où vous vivez, là où vous vous trouvez.


P.B

lundi 27 août 2012

La maladie !



     
    La maladie est définie dans notre monde matériel comme un dysfonctionnement d'un organisme, caractérisé par différents symptômes et une certaine évolution dans le temps. La plupart des maladies seraient multifactorielles et leur occurrence dépendante de l'environnement, du vécu de l'individu, mais aussi des prédispositions que lui confère son patrimoine génétique. Cette version reste simpliste. Et si les maladies étaient signifiantes liées à l’aspect métaphysique à savoir nos pensées, sentiments, émotions ou états d’âme ?

Peut-on dire que la bonne humeur, la paix intérieure, la confiance ou la sérénité mais aussi le cafard, l’inquiétude, la nostalgie, l’agacement ou encore le désespoir qui sont des mélanges subtils d'émotions et de pensées, nos états d'âme, sont nos liens au monde ? Vous le savez, toujours présents, toujours influents, ils accompagnent chaque moment de notre vie mais sont-ils la cause d’un dérèglement ?
Acceptons en prémisse que la maladie ait pour fonction d'attirer notre attention sur un déséquilibre. Ce serait alors un signal que notre corps nous enverrait. Mais pourquoi ? Regardons les mots de plus prêt : la douleur (souffrance, sensation physique) ; la maladie (altération de la santé). De suite, nous constatons une évidence : La douleur, la maladie n’existe que dans notre référentiel. Changeons les mots, la douleur devient alarme, la maladie l’explication à comprendre pour changer. Ah ! mais changer quoi ?
 
Voici la clef :

Observons nos pensées, contrôlons nos émotions et changeons ! Pourquoi ? Parce que la société a tendance à nous dévorer petit à petit. Nous sommes menés, malmenés (mal menés par le mental). Quel jeu de mots édifiant ! Notre dysfonctionnement et notre souffrance proviennent du fait que nous sommes séparés, de notre « Moi profond », de la « Conscience Créatrice », de ce que nous sommes vraiment et notre âme en souffre. Ce que l'on note généralement, c'est que les troubles de la santé proviennent de cette dysharmonie par rapport au corps. Pensées, paroles et actes doivent être en symbiose avec la Conscience Créatrice via l'âme et ils ne le sont plus.
Ecoutons le cri d'alarme du corps mais retenons ceci : Ce n'est pas la maladie ou l'infirmité qui guérit, c'est la personne ! Il faut simplement se transformer, se reconstruire et pour cela, il faut s'intérioriser et retrouver son unicité.

Avant toute chose, il est important de modifier notre perception de la maladie (le mal à dit). C'est seulement une altération de la santé car il n'y a qu'une chose en réalité : une mauvaise, une bonne, voire une très bonne santé. Ce désordre est psychosomatique ! De plus, gardons à l'esprit que la souffrance est un jugement que l'on porte sur la douleur. Cette dernière est une manifestation physique, un signal, un cri d'alarme qu'il faut non seulement observer calmement mais traduire pour apporter cette modification ou transformation précitée. Ne focalisons jamais sur une souffrance ou une douleur car non seulement le mal augmentera mais en plus, s'imprimera au risque de se multiplier. Par contre, sachons que le corps est un ami et que son message est important !
 
Comment agir ?

 Aller vers la fausse solution des médicaments est-elle une bonne chose? Chacun reste libre en la matière mais après la prise de conscience précitée, il faut aller plus loin. L'ego ou le mental est l'inspirateur du dérèglement. C'est vers la mauvaise santé que nous nous dirigeons en nous focalisant sur des pensées de stress, peur, angoisse, anxiété, inquiétude, haine et antipathie, d'aversion et dégoût, détestation ou exécration, fiel et inimitié, misanthropie ou misogynie et rancœurs diverses. Ce sont là les terreaux de tous les maux auxquels nous donnons trop souvent notre attention. Cette attention (tension) devient la source de blocages, de congestions dans le corps énergétique entraînant dans le corps physique une même fixité, un terrain propice aux bactéries, virus, microbes, tumeurs et pathologies mécaniques. Alors la douleur ou la maladie m'indique que quelque chose est inaccompli, faux. C'est un "doux leurre" de fermer les yeux à un message de l'âme !

Il n'y a pas de hasard, rappelons-nous que rien ne survient dans la vie qui ne soit d'abord une pensée, individuelle ou collective à laquelle on adhère. A nous de nous débarrasser de tous sentiments et pensées humaines contraire à la vie, cette conscience négative n’a pas sa place en nous. C’est l’harmonie, la paix, la joie, la santé et le bonheur qui sont les critères naturels de la Déité, ce que nous sommes. Ne laissons pas passer les signaux de notre corps, agissons de suite pour modifier notre état d’esprit et ainsi nous fondre dans la Conscience Divine.

P.B

lundi 20 août 2012

Le secret de la Vie !




 
            Au commencement était, le sans Nom, La Source Première. Voulant faire l’expérience d’elle-même, sentir ce que c’était que d’être, cette Pure énergie se divisa devenant « Ceci et Cela ». Ils existaient ainsi séparément et pourtant simultanément, de même que tout ce qui n’était ni l’un ni l’autre. Ainsi naquirent trois éléments : ce qui est ici, ce qui est là et ce qui n’est ni ici ni là mais qui doit exister pour qu’ici et là soient. C'est l'incréé, stable et équilibré.


La "Divine Conscience", à la fois ce rien mais aussi « Ceci et Cela » appelé parfois « Le Principe Père/Mère », est le grand Tout manifesté par cette Source Première, l’invisible comme le visible, le physique comme le métaphysique soit la Substance. Puis naquirent d'Elle, des unités plus petites, à l’image de la Conscience Créatrice, les Esprits individualisés ce que vous êtes. C’est la multiplication de la Vie, des parcelles incarnées envoyées dans l’univers, ayant pouvoir de création. L’Esprit est donc à la fois le Père et la Mère, la Vie, incarnée dans le fils (vous), le masculin et féminin réunis, mais ce n’est pas tout. Sachez que Le Principe est Connaissance, il engendre toute expérience, le fils est l’expérience, l’incarnation, l’action. Le Saint Esprit est la matrice ou la désincarnation de tout ce que la Mère connait d’elle-même au travers du fils, selon l’impulsion du Père, cette belle et merveilleuse expérience d’Être. C’est en fait : ce qui donne naissance à ; ce qui prend naissance ; et ce qui Est ! C’est le Divin réalisé !

Le concept est à comprendre aussi de la façon suivante : Au nom du Père, de la Divine Mère, du Divin Fils ainsi soit-il et Cela Est ! Répondez à la question suivante : Lorsque vous pensiez au Principe originel, quel être ou quelle réalité envisagiez-vous? Notre société actuelle, patriarcale, nous enseigne que l'énergie divine mâle constitue la Source et que l'énergie divine féminine constitue l'usage ou l'activité de cette dernière. Je vous apprends ici qu’il s'agit d’une Force androgyne : Le fils se servant du Principe Père/Mère.

Dans un autre registre, contrairement à ce que vous croyez, vous n’attirez pas l’énergie de la Déesse (la Conscience Divine), vous êtes cette énergie. Prenez conscience que vous, les fils et filles de la Source, vous devez simplement Être cette vibration, cette Force et ainsi manifester cette Conscience d’Être. La Connaissance est de savoir que vous êtes : l’équilibre mâle et femelle, le fils/fille par le principe, un être empli d'espace et de lumière. Vous êtes l'androgynie Divine présente sur terre avec un aspect polarisé soit féminin soit masculin dans ce monde physique. Une vaste majorité de gens sur notre jolie planète ne comprennent pas qu'une force existe en eux et vous êtes là, vous, travailleurs de Lumière, thérapeutes, guérisseurs, pour être cette apocalypse, cette révélation ! Soyez donc la Force Divine. Vous avez cette Connaissance en vous (la Lumière) de la Divine Source qui est l’ultime réalité (l’Amour/Lumière).


La Conscience Divine, est l’Absolu alors vous le fils/fille (les : Je Suis) descendus dans le domaine de la relativité, qui connaissez le secret du monde, soyez ! Soyez des Créateurs et incarnez la Divine Force, ici et maintenant dans votre vie !

 La Divine prophétie le confirme : « Fils et filles de la Terre, écoutez la voix de la Sagesse, vous qui êtes devenus dignes de ce mystère. Image de l’esprit invisible, éclairé par l’Amour de la divine Conscience, faites jaillir de votre cœur spirituel, cette eau vive de la Source Invisible, la Force du Principe sans nom pour vous et vos semblables. Vous aviez oubliez mais à présent c’est l’heure, levez-vous et soyez ! ».



P.B

mercredi 15 août 2012

Sagesse.



      
    

      Beaucoup d’entre nous luttent à contre-courant et perdent pied parce qu’ils ne se réalisent pas. Il faut simplement employer la technique du lâcher-prise. Cette dernière permet d'acquérir le bonheur partout et en toute circonstance. Son secret réside en l'acceptation de tout ce qui se produit autour de nous chaque jour, sans vouloir que les résultats des situations soient en notre faveur et sans juger car nous en sommes à l’origine. Le lâcher-prise est la seule voie qui mène au bonheur, à l’épanouissement total et à la vraie liberté d’être. Voilà la vraie solution pour ne pas perdre pied dans la vie.

Lorsque nous vivons des situations déplorables, prenons le temps pour réfléchir à la meilleure façon d'agir à ce moment là. Si nous sommes constamment à ressasser le passé ou à s’inquiéter pour le futur, c'est-à-dire à mentaliser, cela provoque en nous un climat d'anxiété, de nervosité ou d'impatience qui ne fera que bloquer les choses. Nous devons accepter les changements qui se produisent dans notre vie. Prenons un exemple : Lâcher-prise, ce n’est pas couper les liens lorsque nous vivons un conflit avec quelqu'un, mais bien prendre conscience que l’on ne doit pas contrôler les autres ni les juger.
Ne pas mentaliser, c’est vivre pleinement le moment présent, modifier son comportement en pensées, paroles et actes et emplir son esprit de pensées positives que le subconscient (l’âme) va réaliser. Il faut se laisser porter par le courant de la vie, expérience après expérience. Ce qu'il faut faire, c'est tout simplement d'essayer chaque jour davantage de nous améliorer, de lâcher-prise, d'accepter de nous aimer. Il est très, très important de s’aimer afin de pouvoir aimer la vie, afin de pouvoir rendre hommage à toute la création. Par exemple, nous pouvons simplement honorer la Source pour tout ce qu'elle a créé qui se trouve autour de nous, que ce soit pour nos proches, pour les divers règnes, ou pour tout ce que vos yeux peuvent percevoir. C’est comme un immense terrain de jeu mis à notre disposition par la Source elle-même. Notre monde actuel est la vision de l’humanité, notre vie la résultante de nos pensées, paroles et actions. Si cela nous convient c’est parfait sinon changeons-le ! Nous sommes là où nous devons être car il n’y a pas de hasard dans la vie.

A présent, sachez que vous savez ! Dites : « Je Suis responsable de ma vie ». Cette sagesse vous entraînera peut-être à faire une pause, un bilan. Vous comprenez clairement que l’action n’est valable que dans l’éternel présent alors vous déciderez qui vous voulez être et vous le serez. C’est aussi simple que cela. L’amour, la Lumière, la paix sont à votre disposition pour peu que cela soit votre choix.

 P.B