samedi 22 septembre 2012

Etat d’esprit du thérapeute spirituel !




          Après le comment être, voici le comment faire ! Nous l’avons vu à de multiples reprises maintenant sur ce blog, nous sommes en vérité des étincelles divines incarnées dans un monde de troisième dimension et nous avons la possibilité de choisir ce que nous voulons être ou incarnés. Pour certains ce sera être au service des autres comme guérisseur. Comment ? Par quel biais ? Laissons notre libre-arbitre décider. Si votre choix porte sur la méthode Reiki, il vous faudra accepter ce qui est dit plus haut car c’est seulement dans ce cas que vous serez un thérapeute spirituel.

Nous devons être des porteurs de Lumière, la mettre à la disposition de chaque personne qui voudra changer et élever son taux vibratoire. Un être demande de l’aide car il se trouve dans une mentalité embrumée, sa conscience est perturbée par son ego, des symptômes, de désordres, sont apparut probablement jusque dans son corps physique ce qui a permis cette prise de conscience. Alors imposez les mains mais voyez la réalité spirituelle et non pas un corps physique différencié. Concevez le praticien comme un intermédiaire, un instrument ou un diapason, permettant à un nouvel état de conscience de s’installer chez le receveur. Gardez bien à l’esprit que notre rôle consiste à rester neutre, à ne pas le juger, à ne pas s’impliquer mentalement dans le soin. Le praticien se concentre uniquement sur les sensations recueillies par ses mains qui sont comme des antennes naviguant dans son corps subtil et relevant congestions, blocages et troubles enkysté dans les plans de l’être en souffrance. Le praticien ouvre sa conscience, il est présent dans chaque dimension, dans l’espace-temps de cet instant là. Il n’agit pas sauf en déplaçant ses mains d’un endroit à l’autre selon la guidance intérieure reçue. Cette technique porte le nom de : Reiji-hô (1).
 Il n’agit pas et surtout n’exprime aucune intention. Le résultat lui importe peu, il lui est indifférent car il sait qu’il sera approprié. Le thérapeute conserve juste une concentration totale, il est ici et maintenant. La Force Divine, la Lumière passe directement par lui dans le receveur qui l’absorbe. En fait, on résout le problème sans savoir réellement ce qu’il est. On ne cherche ni à obtenir de validation du traitement ni une preuve objective que l’énergie agit. Il se produit une sorte de dislocation d’énergies de basses vibrations qui va entrainer le patient à penser différemment et donc à changer. Je vous le dis à nouveau, vous devez être et rester neutre. Vous ne devez aucunement porter un jugement sur le receveur car dès que vous injectez un jugement, c’est est fini de votre travail. Ce n’est que de l’énergie bloquée, concentrée en basses vibrations donc regardez, sentez, et constatez sans juger, sans plan, en laissant les choses se faire ou se défaire. La Lumière agira de la meilleure façon qui soit, sans l’intervention de votre mental ou de votre ego. Vous irradiez cette Lumière qui va dissoudre les blocages ou congestions. C’est pourrait-on dire, quelque chose qui nous dépasse.

La réalité spirituelle Est et, dès que nous nous plaçons dans cette perfection, notre conscience est également parfaite. C’est l’essence de la véritable nature de toute la création. Le corps du patient ou du receveur n’est que le symbole de la personnalité qui vivote à l’intérieur de celui-ci tant qu’il n’est pas réveillé. Transformez-le en rayonnant la Force de la Conscience Divine et en visualisant sa perfection. Alors, tout est accompli, c’est la Lumière, le Principe du Christ qui a agi. Voilà dans quelles dispositions se place un travailleur de Lumière, le vrai thérapeute Reiki. Il sait qu’il n’a rien à prouver, il doit juste Être.


P.B

dimanche 16 septembre 2012

Comment être un thérapeute spirituel !




   


          La première des choses à faire et de ne rien faire mais juste de comprendre. Tout ce que vous êtes, vous l’êtes parce que vous avez choisi de l’être. C’est aussi simple que cela ! Vous refléterez alors votre vérité. Rappelez-vous toujours que la « Conscience Créatrice » l’Être, est la cause du grand Tout et que la Force réside en vous. Vous êtes une parcelle d’elle-même incarnée ici et que vous vivez sur différents plans en même temps. Cette vérité retrouvée vous permet de pensez d’après votre « Soi Divin » votre « Essence ». Cette prise de conscience permet de vous détacher de votre temporaire personnalité et de son référentiel désuet.


Plus votre conscience est divine, plus considérable sera le pouvoir impliqué. Le Tout est « Conscience » est provient du Principe. Dieu pour prendre un mot connu Est et, parce que Dieu est, vous êtes. On dit alors : parce que Dieu est vie, je suis la vie. Parce que Dieu est intelligence, je suis intelligence, parce que Dieu est pouvoir, je suis pouvoir et parce que Dieu est toute substance, je suis toute substance. La Source est prolongée dans le monde par la conscience de l’individu et nous devons, en permanence, nous abandonner à cette réalité en pensées, paroles et actes. Je « Suis » signifie un état de conscience englobant votre totalité et il reste juste à le rayonner avec une parfaite conviction. Nul besoin de répétition, cette première affirmation authentique suffit. Il reste simplement à rendre grâces, à remercier pour cette manifestation, car elle existe déjà dans la Divine Conscience. Lorsque que vous ressentez cette prémisse, vous êtes détendu, vous êtes bien !

Gardez à l’esprit qu’aucun individu n’a besoin de trouver la divinité, de l’atteindre, il l’est. Tel est la complétude du Principe. L’affirmation « Je Suis la Divinité » accompagnée par la prise de conscience de ce qu’elle implique véritablement, guérira aussitôt tout état. Cette Unité éternelle est la véritable Lumière. Nous savons alors que nous sommes la « Conscience Divine » comme tous les autres êtres humains, cela est vérité ! Vous êtes cette merveilleuse Force omnipotente, omniscience !

Avec ce savoir, soyez en paix, soyez sérénité, soyez selon votre choix un guérisseur, un praticien de Reiki si vous le souhaitez, qui ne raisonne plus de façon dualiste mais à fusionné avec la Vie. Dans ce cas, oubliez ces deux notions contraires : la maladie et la santé, cessez de croire en l’existence de deux conditions qui se remplacent l’une, l’autre. Restez dans la perfection et dans la joie de l’âme. Sachez qu’elle vous habite en permanence, alors exaltez-la. La perfection existe indépendamment du faux couple de contraires maladie/santé. Elle est un fait éternellement établi en principe divin et est complète à l’intérieur d’elle-même dans chacune des dimensions. La santé et la maladie sont des illusions, des concepts inventés par l’homme. Il n’y a rien de relatif dans l’Être, tout est complet, tout est parfait. Le vrai praticien s’identifie à la réalité qui est et ignore l’illusion. Je vous le redis, abandonnez l’idée des contraires ou des séparations, de toutes dualités et remplacez-la par celle de la perfection. Avec votre petite personnalité bâtie sur la morale du monde matérialiste, vous aviez l’habitude de vivre avec les attributs suivants : crainte, défiance, appréhension, soupçon, hésitation, incertitude, indécision, scepticisme, tâtonnement, obscurité, méfiance.

Maintenant changer de paradigme et vivez ce que vous souhaitez et manifestez-le. Comment ? C’est juste une focalisation de votre attention en restant fidèle à votre engagement. Demeurez centré sur votre but. Ensuite, vous n’avez plus qu’à ressentir, à exprimer cet état. Votre réalité est ceci, cela : C’est un état d’esprit. Soyez rempli et entouré de Paix, d’Amour, de santé, de joie, et de bonheur si tel est votre désir. Le courage, la prospérité, la sagesse sont vos attributs de naissance. Le physique, l’émotionnel et le mental doivent être apaisés en dirigeant son attention plus haut. Rêvez votre bonheur et établiez-le en vous et par vous car vous avez tous pouvoirs. Ce n’est qu’en mettant en relation la réalité du Principe et la situation qu’une réponse juste est possible. La Lumière chargée d’Amour n’a aucune limite alors utilisez-la sans réserve. Exprimez cette révélation avec joie et élever le « petit moi » en disant : « Je Suis un guérisseur, je Suis la Lumière, je Suis le fils resplendissant ! ».

Je sais, vous serez confronté à de l’opposition, confronté à des moqueries, des problèmes ou à des conditions négatives provenant de multiples sources, mais se sera la preuve voire le signe irréfutable d’être sur la bonne voie de la transformation. Cette dualité ne sera pas durable bien que nécessaire, elle va se dissoudre dans une sorte de vacuité et sera sans effet dès l’instant que vous l’aurez dépassée. Restez centrez, axez sur votre but puis laissez les choses se faire d’elles-mêmes. Selon votre plan, laissez votre conscience divine être, imaginez tous les possibles. Vous êtes la Lumière, elle a pris son envol, prend de l’ampleur et rayonne. Rappelez-vous ceci : C’est vous qui décidez ! Plus vous êtes votre but, plus ce que vous faites se mettra parfaitement en place pour vous permettre de l’être encore plus ! Permettez à la Source, à la Vie, au principe de se créer d’elle-même selon votre désir, car l’état d’être devient la forme.


Vous avez pris une décision. Elle est réalité sans tenir compte des conditions ou circonstances du moment et vous la vivez quoi qu’il arrive et surtout sans résister à ce qui s’oppose à vous en demeurant centré alors vous voyez le miracle se produire. La conscience Est et vous devez être Elle.

En conclusion puisque tel est votre but, ne tentez pas à devenir guérisseur, soyez simplement ici et maintenant guérisseur, peu importe ce que vous êtes en train de « faire ».



P.B