jeudi 19 septembre 2013

Être !




Je suis ce que Je Suis, ici et maintenant !

 Simple éveil de la conscience à un état supérieur de paix ? C’est bien plus que cela, c’est être l’Esprit en action en étant l’Unicité. Plus de jugement, plus de réaction, mais petit à petit, une désidentification au corps, aux émotions et au mental puisque je fusionne et vis de l’intérieur cette communion.
 Je Suis la Vie !

 Je suis en foi de quoi l’expression manifestée
de mon divin Père, le vrai, le seul, l'unique !

Faut-il laisser les puissants lobbys utiliser la peur pour dominer et contrôler notre société moderne dans le domaine de la santé ?



Je donne ici quelques explications sur le Reiki pour faire suite à un petit reportage diffusé dans l’émission de William Leymergie de  « télématin » du 17 septembre 2013 par A2.
        
     On a critiqué la terreur à la révolution française, mais finalement, n'est on pas à nouveau victime d'une époque de désinformations et de peurs ? Très souvent, les médecins ou nos responsables de la santé agissent sur l’esprit de la population en utilisant la peur, en dévoyant les mots, en utilisant des termes hors contexte, en parlant de dérives sectaires voire de gourous et ce, afin de détourner le public des médecines non conventionnelle qui prennent de plus en plus de place dans le domaine de la santé. Nous allons évoquer ici la méthode par imposition des mains nommée Reiki.

Donnons d’abord la définition du Reiki (car ce n'est pas une sorte de massage comme évoqué par la journaliste - sic) puis celle d’une dérive sectaire afin d’en percevoir la différence. «Le Reiki est à la fois une pratique de guérison spirituelle, une thérapie sacrée ainsi qu’une méthode de soins énergétiques, liée à la transformation du corps, de l’âme et de l’esprit. Cet art de traiter a pour objectif principal, tout en canalisant l’énergie de l’éveil, de faire rayonner la vibration d’amour universel et d’atteindre un haut niveau d’harmonie et de tranquillité intérieure. Il faut bien avoir à l'esprit que le Reiki n'est pas une thérapie dans le sens commun et ne relève pas d'un acte médical. Le Reiki a pour vocation de s'inscrire parmi les techniques énergétiques pour la personne désireuse de retrouver sa vraie nature. Ce n'est pas non plus un dogme et il peut être pratiqué quelle que soit la croyance de celui qui l'exerce et de celui qui le reçoit ». Le Reiki n'a de près ou de loin aucune appartenance à un ordre religieux ou à une secte ».

La Miviludes l’exprime en donnant comme définition de la dérive sectaire ceci : « Une dérive est un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société ». Il n’y a aucun rapport avec notre méthode de soin. Par ailleurs, le terme gourou est en France employé pour agir sur la peur précitée. Sa définition est la suivante : « Maître spirituel hindou, autour de qui sont groupés des disciples. Homme qui dirige une secte ». Là encore, rien à voir avec le Reiki. Je rappelle à cette occasion le texte de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi ».

Un extrait du rapport de la Miviludes de 2010 donnait différentes définitions concernant les méthodes les plus répandues et en parlant du Reiki  j’en cite cette partie : « Cette technique d’origine japonaise consiste à poser doucement les paumes des mains sur différents points du corps. La méditation fait le reste... Le praticien initié à la technique est présenté comme un canal de l’énergie universelle qui sera transmise au patient pour rétablir la force vitale ». Ce même organisme déclare aussi que : « La dérive thérapeutique à caractère sectaire s’accompagne donc d’un mécanisme d’emprise mentale destiné à ôter toute capacité de discernement au malade et à l’amener à prendre des décisions qu’il n’aurait pas prises normalement ».
De nouveau on peut dire qu’il n’y a aucun rapport de près ou de loin avec la méthode Reiki d’ailleurs toujours selon la Miviludes on tombe sous la coupe d’un gourou thérapeutique en trois phases : la phase d’approche, la phase de séduction puis la phase de soumission. Dans le Reiki, ni gourou, ni emprise, juste un choix personnel, indépendant et choisi. Vous le savez la peur agit comme une asphyxie du cerveau humain, le jugement est clairement affecté, la prudence nous immobilise pour faire de nous des robots dociles, des machines privées de leur capacité de réflexion, de leur intelligence. Je vous invite à réfléchir et surtout à vérifier mes dires puis à méditer les préceptes Reiki.

J’espère que cette petite mise au point permettra d’occulter les peurs instiller dans l’esprit des gens concernant les médecines complémentaires, alternatives ou non conventionnelles car le législateur lui-même s’est toujours refusé à définir les notions de secte et de religion, afin de ne pas heurter les libertés de conscience, d'opinion ou de religion garanties par les textes fondamentaux de notre République.

P.B


mardi 17 septembre 2013

Le secret créateur.




La vérité fondamentale qui permet à l’homme de vivre en harmonie avec la nature, donc avec lui-même, c’est d’apaiser son mental, de sourire à la vie et de vivre en paix chaque expérience en sachant qu’elles sont toutes utiles et positives à un moment de notre chemin de vie et c’est cela qui permet de retrouver la Source. Les mots : « Je Suis » consacre et proclament cette vérité.

En réalité, nous vivons dans et par la « Conscience Créatrice » vous le savez depuis que vous lisez les articles de Reiki Source. Le mot éveil ne signifie pas autre chose que cette merveilleuse vérité. Il ne s’agit que d’une prise de conscience salutaire. Nous sommes la divinité individualisée, le fils créateur de notre monde et par conséquent de tout ce qui nous entoure car il en est fait selon notre volonté. La « Conscience Créatrice Père/Mère » est autour de nous, en nous et s’exprime par nous. Pour être Maître du jeu, on enlève d’abord tout pouvoir au « Je », à l’ego relatif à la personnalité, puis on domine son mental par choix, ainsi nous retrouvons cette belle et grande vérité du « Je Suis », le Christos, notre soleil central, l’Esprit individualisé en se fondant volontairement en Lui. C’est le Divin pouvoir, le secret des secrets, créateur de toutes choses divines car c’est en conscience et par Lui que nous concevons notre but puis que nous le ressentons par le cœur comme accomplissement divin. Ce pouvoir, ce principe, s’exprime par une intention et gît en nous depuis toujours. De même qu’il git en nous par le fils, le Père contrôle et gouverne avec intelligence tout l’univers. Notre but et donc un choix que nous projetons dans le monde des formes. Pour cela, il existe un secret enfoui dans la nuit des temps et je vous le révèle ici : Pour mettre en application ce pouvoir, pour le manifester, nous devons d’abord en incarner ses caractéristiques. C’est le monde à l’envers me direz-vous ! Eh bien oui et non, c’est ce qui a toujours été caché au profane. Le « Je Suis », le fils, s’accompli par la Mère (la Divine Déesse). Par l’Esprit, nous nous adressons au Principe Mère avec un objectif puis nous la laissons agir. Je suis heureux ; je suis en excellent santé, je suis divinement beau, belle ou encore je suis un merveilleux thérapeute. En fait, nous projetons un idéal et la Puissante Mère agit immédiatement, le mettant en pratique car dès qu’il est dégagé de l’activité de notre volonté, il est projeté et inscrit dans la Divine Matrice, il devient chose achevée. Gardez en tête que notre conscience est le facteur dirigeant mais que seul « l’Esprit » omniprésent est créateur. La Divine Mère, le Principe, est énergie consciente d’elle-même, consciente de son action et de sa manière d’agir. De part notre désir, notre volonté d’incarner ceci ou cela, nous nous fondons dans le Principe de Vie et nous manifestons cet idéal. Il y a une condition supplémentaire à mettre en œuvre pour que se réalise notre désir. Il faut rester silencieux avec foi, focalisé dans la certitude de cette réalisation car si vous exaltez une chose vers la Conscience Créatrice, alors elle existe déjà dans la divine réalité. Faites comme si, avec conviction, avec foi et lâcher-prise. Laissez la Divine présence s’exprimer dans les différentes states de réalités et par conséquent dans ce monde physique. Rendez grâces pour ce qui est déjà accompli et préserver votre paix intérieure en gardant en tête qu’il n’y a aucune séparation. Le bien inné traverse toute chose et c’est ce qu’il faut chercher à découvrir à chaque expérience. Aucune dualité, aucune séparation, tout est pure énergie se présentant simplement avec un taux vibratoire différencié. Cette constance nous amène à nous fondre dans un état de conscience où le Principe est immanent. Soyez donc l’état dans lequel vous désirez être, possédez déjà ce que vous voulez acquérir puis déposer dans le Principe Divin votre idéal, ainsi instantanément cela sera ! Je vous l’ai dit, le secret des secret, c’est d’abord d’être ce que vous avez imaginé puisque de la confier à la Grande Déesse et c’est instantané. C’est avec foi que vous devez incarner cette puissance, reste ensuite à s’abandonner en toute confiance. Ne dit-on pas : « quiconque participe à la Lumière participe à sa nature ? ». C’est non seulement la clé de l’harmonie révélée mais la vérité fondamentale de la Vie créatrice.

Vous êtes le maître-œuvre dans la construction de votre vie car en réalité, il n’existe que de l’énergie intelligente.Vous devez réaliser cette plénitude, la fusion totale avec la Source et réaliser par l’Esprit. Pour cela ne vous compartimentalisez plus et abandonné toute dualité : bien mal, santé maladie, blanc noir. Soyez mais soyez limpide, fluide. Aucun tourbillon ne naît dans une rivière à moins que le flot du courant ne soit entravé par un élément quelconque.

P.B

jeudi 5 septembre 2013

Qui suis-je ?






Connaître ce secret, c’est me connaître déclare la Divinité : « Je Suis qui je Suis » en manifestation !

Tout vient de la conscience de l’Homme. Selon ce qu’il pense, il est limité ou illimité, libre ou esclave !
Expliquons ce paradigme en deux étapes :

La première : Notre vrai Créateur nous a créés exactement à son image et à sa ressemblance. C'est une vérité mais pas celle que vous entendez en permanence car là il y a tromperie !

Nous sommes simplement séparé en individualité. Nous sommes fils de la Vérité éternelle nommée "Satya", parfait, des enfants incarnés, des fils de la « Vie » en qui le Père et la Mère prennent plaisir. Nous sommes purs, parfaits, saint, divins et unis à la Source qui est la totalité. Nous sommes certes des fragmentations de cette Conscience Divine incarnée dans une forme humaine avec tout les attributs de notre vrai Père, mêmes s’ils sont freinés par la densité et ce, afin de connaître la matière et de percer le voile de l’illusion créé par le mental et par l’ego qui est le gardien de la personnalité. Chacun perçoit ce qui lui semble être la vérité à l’aune de son référentiel, toutes ses pensées sont orientées par l’interprétation de sa perception, sa vision de ce monde. 

La seconde : En tant que fragmentation de la Vie, nous avons tous émergé dans la substance pour être, sentir et ressentir la vie, en passant par plusieurs niveaux de conscience. Nous sommes une entité non totalement réalisée qui est toujours à la recherche de la vérité cachée derrière cette dualité, à comprendre son existence dans la matière et son lien qui l'unit à tout ce qui est. Cette révélation que le monde est simplement une vue de l’esprit, qu’il est maya, changeant, irréel et dépendant de la conscience collective permet un lâcher prise salutaire. C’est cette renaissance qui permet de sortir de l’illusion mais surtout de se placer hors dualité, hors conflits, puisque le monde est factice.
Renaître à cette grande vérité, c'est aussi s'abandonner à l'Éternel Lumière de Vie, de ne faire qu'Un avec Elle et de vivre sa paix, en harmonie, d’être en osmose  ou en synergie avec la Force qui sous-tend l’univers, de fusionner avec Elle. A présent : « Je suis ce que Je Suis », une individualité en réalisation sur le chemin e la Vie.
Je suis fondu dans la Lumière, la sagesse et l’Amour de la Conscience Universelle. Je sais et je perçois cette réalité en tout et en chacun, c’est pourquoi je prends du recul dans une profonde sérénité. Je suis douceur, paix et participe à modifier les consciences. Comme thérapeute ou guérisseur, je répare les âmes et verse un baume dans les esprits perturbés, je guéris les blessures et élève le taux vibratoire des corps subtils afin que le jour se lève sur ce paradigme qui peut tout changer dans ce monde de maya. 

Ici et maintenant, pense, parle et agis comme divin fils que tu es !

P.B