jeudi 5 septembre 2013

Qui suis-je vraiment ?





On me pose souvent la question suivante :
 Qui suis-je vraiment ?

      La réponse se trouve dans ce que vous n’êtes pas.  Eh oui, c’est le paradoxe de la vie, en réalité vous n’êtes pas l’humain que vous croyez être, en tout cas pas seulement. Vous n’êtes pas réellement cette personnalité incarnée, pas plus que son ego ou son mental. Voyons comment procéder pour mieux le comprendre.

Vous devez transcender cette usurpation d’identité, il faut absolument sortir de vos habitudes et préjugés pour dépasser vos sens et s’en libérer, pour démystifier cet ancien parasitage créé par un mental basé sur la dogmatisation de la société et les croyances religieuses inculquées. Regardez où cela vous a mené jusqu’à aujourd’hui. Vous n’avez plus de repère, souvent votre mental vous conduit vers des colères, des préjugés, des jugements ou des critiques et vous faites alors preuve de frustrations. Les jugements et les critiques sont le lot quotidien d’un bon nombre d’entre vous. De plus, vous vous sentez mal dans votre peau. Ce règne de la division est une construction du mental qui s’appuie sur la mémoire collective de l’humanité. Il est temps de passer à autre chose. En réalité, nous sommes la « Pure Conscience » incarnée sous forme individualisée en Esprit de Vie qui s’exprime à travers la multidimensionnalité. Cette Conscience révèle le « Soi » que nous sommes, c’est-à-dire une Conscience révélée par le cœur. Pour l’atteindre, placez vos mains sur lui. Fermez simplement les yeux. Vous y êtes, tout est là. Tout est comme il se doit. Vous avez rejoint votre « Christ » intérieur. Attention comme je l’ai déjà expliqué par ailleurs, ce vocable n’a rien à voir avec le religieux au contraire, c’est un état d’être. Explicitons cela voulez-vous. On sait que les autorités ecclésiastiques sont des falsificateurs, que la bible est un vulgaire plagia d’une doctrine beaucoup plus ancienne et donc que sont discrédités toutes ses fantasmagories avec ses textes maintes fois remaniés, ce que réfute les sectaires des religions malgré toutes les preuves qui s’accumulent. Cela ferait sauter le système qui rapporte argent, prestiges, domination et gloire. Le mot « dieu » est lui aussi une invention humaine pour instaurer la peur et dominer les masses. Rien de nouveau sous le soleil. Après cette digression, revenons à notre propos. On s’installe dans cette Unicité qu’est l’Être. Seule notre ouverture spirituelle doit être purifiée et développée afin d’être en mesure de discerner cette véritable nature. Être authentique, sortir de l’illusion, se fondre dans l’instant présent avec simplicité, voilà le sacré qui dans sa légèreté et sa fluidité occupent alors notre espace. Ainsi la grâce de la vie se déploie et la complétude s’installe. Alors, la dualité a disparu au profit de l’unité qui transcende, au profit de celle qui rayonne. Soyez vous-même ce champ de conscience unifié !

Vivre, être, dans cette infinité est le but de l’existence. On se sent bien, simplement bien, comblé et sans attente. On se sent vivant comme jamais on ne l’a été. Ne dit-on pas : « La liberté est proportionnelle aux limites qu’on s’impose » alors : « Sois Christique » selon tes propres convictions ! 

P/B

2 commentaires: