jeudi 31 octobre 2013

Aujourd'hui plus d'hier !




        

    Prenez conscience de votre vraie réalité, ici et maintenant. Rappelez-vous que vous n’êtes pas de ce monde, vous êtes en transit comme des touristes le seraient hors de leur demeure naturelle. Ainsi, aujourd’hui plus qu’hier, vous avez à vous détacher de la dualité du monde de la matière et surtout à prendre votre identité qui est pure illusion. Votre mission est simplement d’y faire jaillir le spirituel, d’y déposer la Lumière puis d’en prendre conscience par l’expérience qui survient alors. Voyons cela pas à pas.

Il est temps aujourd’hui que votre personnalité terrestre dirigée par votre mental quitte la passerelle. Votre ego a suffisamment eu le loisir de tout classer, de tout critiquer, de tout juger à cause de lui. Cela vous a conduit à une impasse. Vous devez reprendre votre vraie place de voyageur céleste. A vrai dire, vous avez toujours été le capitaine du navire mais vous vous êtes endormi et avez délégué pour un temps votre pouvoir à un second. Il est l’heure de retrouver le cap de cette spiritualité. Soyez simplement en paix avec vous-même, vivez avec joie, le bonheur et l’amour de chaque instant. Ils sont vous, ils sont votre cœur, par votre âme de Lumière. Vous êtes le Principe, la Source en action, ici et maintenant. Pour cela, deux choses primordiales : D’abord, il faut l’accepter en conscience puis il faut le vivre vraiment en s’abandonnant à cette profonde vérité existentielle. Abandonnez l’analyste, celui qui vous a trompé et a participé à votre chute dans la matière. Répandez l’amour et la Lumière que vous êtes ! Ici-bas, il n’y a rien à juger, rien à défendre, rien qui soit sujet à s’opposer. Cet abandon, cette compréhension, conduit à la liberté d’être et à un nouvel état d’esprit. Vous êtes trop souvent rattachés à l’expérimentation que vous vivez à travers votre ego alors que vous êtes la divinité incarnée qui doit prendre de la hauteur. Avec du recul, ses attributs, vous apporteront la sérénité du cœur. Ne réagissez plus devant l’événement mais redevenez sagesse et agissez avec la paix qui doit vous caractériser. C’est le défi qui se révèle aujourd’hui car vous devez vous extraire de cette énergie de troupeau qui a apporté la cécité dans ce monde. Constatez par vous-même : stress, colère, frustration dominent chez qui reste fermé. Pour ce faire, quittez vos conceptions rigides bâties sur les dogmes ou les archaïsmes de la société, quittez l’enfermement des religions. Toutes ces croyances terrestres ne peuvent engendrer qu’insatisfactions et aigreurs car ce monde est profondément enraciné dans une réalité physique, dimension basée sur les cinq sens. Pour en sortir et redécouvrir votre place de capitaine, il faut s’envoler, il faut renaître à la Vie, il faut en prémisse modifier vos pensées puis élever votre conscience, votre fréquence vibratoire, pour retrouver votre puissance. Elle ne demande qu’à s’exprimer à travers votre cœur ! Vous avez le pouvoir de sortir de votre cloisonnement, des sentiers battus, par un simple déplacement de votre conscience. Gardez à l’esprit que le moment présent est la graine de l’éternité, une sorte d’intemporalité constructive et que l’ouverture d’esprit est synonyme de simplicité. Soyez sereinement cette parcelle divine en incarnation, voyageant dans des mondes multidimensionnels. Aimez-vous, soyez vrai, faites preuve de compassion et surtout prenez vos propres décisions. Le parfum de la vie est liberté donc soyez un rebelle intergalactique en déplacement, puis placez-vous devant une page blanche et rayonner la lumière emplie d’Amour, ici et maintenant dans chaque pensée, parole ou acte. Je vous le dis à nouveau, vous devez vous extraire de cette dualité trompeuse de la matière, vous devez quitter les dogmes religieux. Il n’y a jamais eu de dieux ou de déesses, pas même de Dieu unique, non. Il n’y a que la Vie qui s’exprime en vous et par vous. Fleurissez là où vous êtes selon votre propre choix. Chaque instant doit être un nouveau commencement mais cela doit être l’expression de tout sauf d’une volonté tendue, je parle ici d’une spontanéité de cœur, et non pas d’un but à atteindre et c’est là que tout change, car en vérité, vous êtes déjà cela. Si vous fusionnez avec la vie à chaque moment sans juger, sans critiquer ou cataloguer l’expérience, vous-même ou autrui, alors vous serez la Conscience en action, celle qui s’exerce avec puissance mais avec connaissance où qu’elle soit. Quel que soit le problème, sachez que la solution ne consiste pas à lutter ou à combattre mais à le vivre sereinement. Il existe toujours une cause suivie d’un effet et leur relation dans le temps. Réalisez, ici et maintenant, votre pleine conscience en cultivant volontairement la compréhension, la tolérance et la compassion, vous serez alors en harmonie avec vous-même à chaque instant. L’univers dans lequel nous évoluons est infini, complet, parfait. Amusez-vous avec la vie, ne regrettez rien mais au contraire, appréciez le chemin. Rappelez-vous ce qui vient d’être dit précédemment : Nos expériences du moment ne sont que le fruit de nos pensées et sentiments d’hier alors ne blâmons plus les autres. Aujourd’hui, là maintenant, chaque pensée que nous émettons est créatrice de demain, le processus est très simple mais faut-il encore le savoir et l’accepter. Je vous le dis à nouveau, pour vivre heureux, en bonne santé, décidez-le maintenant et accordez-y vos pensées, vos paroles et vos actes puis dans l’expectative, attendez la mise au diapason de la Vie. Comme créateur, laissez-vous porter par elle, car elle va recrée votre état intérieur dans chaque expérience. Rayonnez à partir du cœur et remerciez-la pour toutes vos bénédictions.

En modifiant votre vision des choses, en portant un regard détaché sur ce qui est, vous revenez à votre juste place, libre comme l’air. Oui, vivez à la lumière de cette nouvelle compréhension. Ainsi vous vivrez affranchi du référentiel humain et participerez activement à la mutation de ce monde.

P/B – Maître-enseignant en Reiki Usui traditionnel.


mercredi 30 octobre 2013

Reiki et médecine !



      

      Pour clarifier les choses, on me demande souvent d’expliciter le terme Reiki et sa différence avec la médecine classique. Voici mon sentiment avec quelques rappels : 

      Il n'est pas question, ici, de se substituer au corps médical, ni d'établir un diagnostic (tout acte consistant à déterminer la nature de l'affection dont une personne est atteinte) et encore moins d'appliquer un traitement médical quelconque (ce qui n'est pas de notre domaine) mais d'harmonisation de l'énergie sur l'ensemble des plans de l'être énergétique par Reiki, la force Divine. Il est clair que tout bon thérapeute fait cependant un bilan énergétique en début de séance en utilisant la technique du Byosen ou du scanner afin de travailler et de réparer au mieux le corps subtil dégradé. Ce travail permet non seulement de se relier aux causes des troubles mais aussi d’en informer le patient afin qu’il comprendre ce qui l'a conduit dans cette situation pour ensuite commencer une transformation salutaire. C’est une démarche globale de guérison pour recouvrer santé, bien-être et joie de vivre.

Le Reiki est donc une médecine ou méthode de soin holistique par imposition des mains. Le praticien Reiki n’est qu’un intermédiaire entre l’énergie Divine et le patient. Il est vecteur de cette force régulatrice, l’énergie de Vie, qui agit sur la causalité. Mais revenons à la qualification. Il s’agit d’une méthode non conventionnelle dite de soins alternatifs ou complémentaires. Le terme médecine non conventionnelle est le terme retenu par la Commission européenne pour qualifier les médecines alternatives, qui font l'objet d'une reconnaissance progressive en Europe depuis les années 1990. En Occident, le terme désigne une grande variété de méthodes de traitement qui ne sont pas fondées sur la méthode dite expérimentale basée sur une approche scientifique des faits. Elles reposent sur des traditions, parfois séculaires, ayant fait leurs preuves. Selon les pays, leurs traditions et leurs législations, elles peuvent être courantes (Danemark, Allemagne, Suisse, Angleterre...), tolérées (comme en France et certains pays de tradition latine) ou bien être interdites. Elles sont souvent préventives, et s’appuient sur la relation de confiance avec le patient, qui exprime une recherche personnelle et la quête d’un cadre de soin qui se situe hors des cadres de référence de la médecine conventionnelle. Certaines techniques sont utilisées par les médecins ou des auxiliaires médicaux, d’autres par divers praticiens paramédicaux "praticiens de santé" en Allemagne et en Suisse, sous le contrôle de l'état, et d’autres encore par des pratiquants dont la qualité de la formation n'est pas soumise à un diplôme d'état. Malheureusement, les médecines non conventionnelles sont peu reconnues par les scientifiques, particulièrement par ceux appartenant au mouvement sceptique contemporain ou plus simplement parce qu’elles suppriment le lien avec les groupes pharmaceutiques et avec les lobbies (1) traditionnels. On utilise donc les termes de médecine douce, médecine complémentaire, médecine naturelle, médecine alternative, de médecine parallèle ou parfois de médecine holistique (puisque l’être est traité dans sa globalité) et c’est le cas du Reiki. Je le répète, nous ne sommes que le canal (par notre intention - l'Esprit) de l'énergie et non pas le facteur agissant en tant que personnalité. Le véritable guérisseur, c'est la " Puissance Créatrice " avec sa Force ! Le praticien peut, tout au plus, faire "un constat énergétique" et réparer l’aura. Donc il faut bien comprendre que ce n'est pas parce qu'on intervient sur la santé d'une personne qu'on exerce la médecine. De plus, il y a une différence notoire entre un médecin qui soigne et la force Reiki qui guérit. Les deux termes ne sont pas à confondre. Le premier ne requiert aucune participation du malade alors que le second demande de collaborer, à la fois spirituellement et physiquement, avec le guérisseur.
 Les patients sont libres et peuvent utiliser les deux approches à leur convenance car non substitutives nécessairement.  Le terme holistique est très souvent cité en médecine douce car comme le Reiki, le soin est global contrairement à la médecine conventionnelle qui s'attache à soigner un organe ou une fonction précise (l’effet et non la cause) et donc, le malade dans sa non-globalité. C'est le cas pour les spécialités médicales et même très souvent pour la médecine en général qui ne prend en compte que le visible soit le corps physique. 

Le serment d'Hippocrate réactualisé indique que le médecin doit respecter « toutes les personnes […] sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. C’est peut-être le début d’un nouveau paradigme, d’une vraie connaissance des bienfaits des médecines douces comme le Reiki. J'espère que ces quelques précisions seront utiles à ceux qui veulent prendre une décision en toute connaissance de cause.

(1) Groupement, organisation ou association défendant des intérêts financiers, politiques ou professionnels, en exerçant des pressions sur les milieux parlementaires ou des milieux influents, notamment les organes de presse.