vendredi 19 décembre 2014

L’être en tant qu’Être !

 
 

        
   

        Le fait d’être incarné dans un monde matière pour en explorer sa potentialité ne doit pas en faire une prison. La personnalité avec l’ego comme le mental et l’émotionnel, sont nécessaires mais ils ne doivent pas voiler l’être qui est présent, l’âme avec dans son cœur « la Présence », l’étincelle de Vie émanant de la Source. Nous allons retrouver peu à peu la vue, reprendre pied, revivre à partir d’elle, non seulement être en conscience notre âme mais et surtout redevenir un tout avec ses expressions dans les différents plans de vie et ce, en toute quiétude. Développons le sujet.
     

On dit très souvent : Je pense ceci ou cela, mais c’est juste une étiquette du mental liée à une croyance, elle-même basée sur une mémoire permettant à la personnalité d’exister. En fait, il en va tout autrement. Ici et maintenant, dans la vacuité d’être « Je suis », vous êtes la manifestation comme l’expression de la Source Créatrice. Je suis le moment unique, la plénitude, l’Esprit qui s’expérimente. Pourquoi cela ? Parce que le mot « je suis » signifie « être » dans le moment présent. Vous êtes ce que vous avez voulu être. Avant c’était : j’ai été et pour le futur : je serai. En fait, « je suis » est l’éclosion et la réalisation.
Voilà la Vie, voilà la vérité, voilà le chemin. Le moment présent que vous vivez est la mise en place de ce que vous avez préparé hier. Ainsi s’exprime en permanence notre « Soleil central », notre parcelle de divinité, non seulement ici-bas mais également sur les autres plans de vie. Mais comment « être » alors ? Tout vous viendra en chemin, pourvu que vous fassiez d’abord le premier pas. Plongez en vous-même, c'est-à-dire rétrécissez jusque dans votre cœur divin, dans la pure conscience du « je Suis ». Dans cette vastitude, le mental est tranquille, en adéquation avec votre âme qui est entre et au-delà des deux. Cela signifie que la conscience (votre âme) est dans l’état suprême, hors de la dualité, hors du jugement, hors de la peur, hors du mental, ici et maintenant et surtout prête à réponse à votre appel. Vous êtes « la pure Conscience Christique » qui illumine par son soleil votre vie et c’est pourquoi on dit : Gnôthi Seauton « Connais-toi toi-même le reste suivra ». C’est important de le savoir mais ce n’est que le début de l’action car il faut découvrir tout ce que vous n’êtes pas, c’est le passage obligé pour « être ». Ensuite, vous devez vous abandonner à cette réalité suprême. La phrase est d’importance car découvrir tout ce que nous ne sommes pas, c’est abandonner un monde irréel, votre ancienne programmation ou construction mentale basée sur une mémoire erronée bâtie sur un château de sable. La personnalité n’est plus vraiment elle. L’être a pris conscience de sa globalité, il est fusionné.
Pour cela, posons-nous deux questions : Est-ce que la perception humaine est réelle ? La réponse est non. Qu’est-ce que la réalité ou notre réalité existe vraiment ? Oui et non. Abordons cette relativité. On peut la concevoir ainsi : la matière-énergie, la conscience (l’âme) permet au pur Esprit de s’exprimer. La matière semble être dans l’espace alors que l’énergie serait dans le temps mais vous savez que la science a démontré que l’observateur provoquait lui-même des changements dès qui intervient. Cela prouve qu’il n’y a là rien de solide, seulement une potentialité qui demande un but pour éclore. C’est la conscience universelle, intemporelle et impersonnelle.
Cela nous invite d’abord à une introspection, à choisir ce but puis de le remettre à la conscience, à la Force, pour en voir apparaître sa manifestation. Nous sommes Celui qui dit « Je Suis ». On s’exprime comme divinité, ici et maintenant, dans une réalité qui possède plusieurs plans mais revenons à la question principale : Je disais : comment être ? Si on la mentalise, c’est « savoir » et maintenant, vous savez. Cependant, je vous dis et si on s’oubliait ? En effet, il n’y a rien à chercher, rien à faire, rien à vouloir, juste à Être ! Cette Unification porte un nom : « Christ ». L’Amour en est son Essence et sa Puissance. Plus d’interrogation, plus d’interférence. Si vous agissez dans et par l’amour, alors vous Êtes le « Je Suis réalisé ». Un moyen simple mais efficace de réduire son mental est cette formulation : « Je suis ce que je suis ». Mon monde est ma création d’hier et ici et maintenant je créé demain. Ces quelques mots purifie le corps, le mental et ouvre le troisième œil. Ainsi l’homme sait, voit et réalise en opérant la fusion de sa globalité. Gardez le mental focalisé sur la sensation d’être en renonçant à l’idée d’un « je » séparé, d’une âme au dessus et d’un « Soi divin » inaccessible. Vous êtes cette globalité incarnée, un tout fondu dans le grand Tout. Ainsi l’Homme agit avec intégrité et en unité avec tout ce qui vit.  Il est le Suprême, le Divin, le Christ révélé, pour utiliser un terme connu mais galvaudé. Cette grande vérité n’est que peu acceptée encore aujourd’hui et pourtant c’est justement la liberté. Réaliser en conscience cette alchimie : corps, âme et vivez ici et maintenant en étant heureux. Tout ce qui est, vit et bouge, existe dans la conscience et vous êtes, « je suis dedans et au-delà ». En effet, comme spectateur, je suis dans la conscience et comme Être, je suis au-delà. L’explication est simple. Vous avez vécu un abaissement des fréquences vibratoires pour que se produise l’expérience de l’oubli ou l’expérience de la séparation. Notez ici, qu’il n’y a rien de mauvais dans la dualité dans la mesure où elle n’est pas source de conflit. Elle n’est que l’application dans ce monde des deux forces en présence dans l’univers : les impulsions d’attachement-rejet. Souvenez-vous aussi que ce que vous vivez est le but que vous aviez amené à être, ce qui compte vraiment, c’est votre façon de le vivre aujourd’hui comme « connaissant ». Cet état Christique ouvre sur l’absolu ce qui conduit à vivre le quotidien avec détachement et sérénité. Vous savez ce que vous n’êtes pas et en même temps, vous êtes un spectateur conscient de sa divinité projetant consciemment son devenir. Dans le moment présent, vous faites silence et vous rayonnez tranquillement votre état d’être.

Alors faites simplement de « l’Esprit universel unique » votre Esprit. Autrement dit, faites de la conscience universelle votre Force et dans l’instant présent projetez « Je Suis », On dit : « Sois toi-même, sois tempérance et réjouis-toi ! ». Cet état signifiant est inspirant, transformateur. Par votre seule présence, vous devenez source de mutation. Ainsi, vous élevez la Vie, l’être resplendit en tant qu’Être, c’est la chaleur de l’Amour qui émane de Vous dans l’ici et maintenant car ce qui est sans commencement commence perpétuellement.

P.B


3 commentaires: