vendredi 5 décembre 2014

Récuparation après un soin.





   Comment bien comprendre la guérison lorsqu’on sort d’une maladie grave ou d’un problème physique important. D’abord, on accepte ce nouvel état de conscience. Le Guérisseur a terminé son travail sur tous les plans mais il reste au patient à apprendre à revivre. Oui, il y a un après, car plus le calvaire aura été long, plus l'âme aura été traumatisée, plus l'empreinte du malaise sera lourde à détacher et surtout à libérer. Abordons ce sujet qui est un message important à délivré à votre receveur.

Après l’expérience des séances de soin, la joie de vivre va peu à peu revenir, le corps encore maladroit va répondre positivement, il va retrouver sa force et sa souplesse mais il dépendra encore d’un mental  souvent crispé, abattu, comme s’il doutait. C’est le signe que la cause de la maladie a été atteinte, que l’âme se libère. Le mental ressentira probablement de la tristesse ou une sorte de dépression, mot signifiant ici baisse de pression. Il faudra du temps pour réaligner corps, esprit, âme. Cette symbiose est en cours mais il faudra de la patience. N’oubliez pas la signification du mot patient (celui qui attend) mais cette fois, il attend en étant agissant. Il n’est plus passif mais au contraire, un sujet (celui qui fait l’action) d’où le terme d’actient (patient qui agit) du fait de l'évolution de sa vision. En libérant l’engramme en question, le thérapeute a redonné vie au patient mais la guérison totale et surtout définitive ne détendra que du receveur. Ainsi sa réadaptation passera par une modification de son mental, voire par une modification comportementale car souvent une nouvelle attitude doit surgir. C’est une page blanche qui se présente là devant lui car si le patient est en substance guéri, il doit se transmuter. Les vêtements de l’âme ont été réharmonisés. Les corps subtils : éthérique, émotionnel et mental alignés invitent à un nouvel état de conscience général qui doit voir le jour, il faut être conscient, clairement conscient, j'insiste ici avec la plus extrême vigueur, que le retour à la santé, à l'harmonie, à la vérité est un vrai combat d'abord et avant tout de soi à Soi ! Cette cascade de guérison est importante et va se ressentir de façon classique par une épuration dans les corps précités ce qui va induire dans le plan physique, des maux de tête, diarrhée, problèmes ORL, besoin de plus de sommeil ou au contraire insomnie, agacement pour tout et n'importe quoi... tous les émonctoires sont concernés. Vous pouvez aussi avoir des démangeaisons, des douleurs fugaces ici ou là, être très fatigué ou ne plus tenir en place mais soyez tranquille, tout cela va peu à peu disparaître. Cependant, et c’est important, il faudra ne pas replonger dans l’obscurantisme. En effet, pour rester en parfaite santé, il faut exprimer l’Unité dans le moment présent. Vous devez être vous-même et le rester mais exprimer cette réalité n’est vraiment pas simple parce qu’il faut déjà la comprendre et cela nécessite de supprimer tous dogmatismes et archaïsmes. D’aucuns vous diront le contraire, surtout s’ils sont absorbés par le new age, ce faux courant spirituel si affligeant qui remet entre les mains d’autrui toute votre volonté en criant : amour, amour, amour ! Eh bien non, c’est à vous qu’incombe votre vie et vous en êtes le seul et unique responsable. Vous devez pour parfaire cette guérison, être l’Unité en expériences, c'est-à-dire, votre Soi Divin répandu dans la totalité de votre être. Oui c’est ainsi que la parfaite santé sera définitive.

Vous devez vivre et expérimenter cette divinité en toute sérénité. Vous devez être vous, sentir par votre cœur, agir par intuition. Changer votre relation avec vous-même, votre perception de vous-même, prenez conscience de vos origines qui sont divines. Alors, agissez. Ouvrez vos chakras. Éveillez-vous à vous-même. Oser penser qu'une autre réalité est possible. Et vous verrez les merveilles se déployer devant vos yeux ébahis !

P.B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire