dimanche 8 mars 2015

L’acceptation, la tolérance et le lâcher prise !





       Pour avancer sur le chemin de la vie, il faut parfois en passer par le pardon mais il y a des phases à respecter pour qu’il soit véritable. D’abord, il faut être désolé de la situation et désirer en sortir. Cette programmation est là mais nous pouvons la vivre d’une façon beaucoup moins désagréable, juste en l’acceptant et en l’accueillant. Pourquoi avons-nous cette situation à vivre, pourquoi la vie place-t-elle justement sur notre route ce type d’expérience ? Nous voilà ici devant une attitude à avoir et c’est le lâcher-prise. Il mène automatiquement à une prise de conscience salutaire. 


En déplaçant notre conscience dans notre parcelle divine, nous souhaitons en permanence le bonheur, l’amour et la joie et tout ce qu’il y a de plus beau à ceux qui nous entourent. Nous comprenons que notre personnalité était affectée par ce que peuvent nous faire subir ou vivre ceux qui nous entourent : collègues, proches, amis ou même famille. Nous changeons d’attitude, nous ne les jugeons plus car nous savons que la chose la plus importante est que ceux que nous aimons soient heureux, peu importe de quelle façon ils le soient. Avec cette paix de l’âme, nous ne sommes plus affecter par ce qu’ils nous ont fait subir ou vivre. Il n'y a rien de plus beau que d'aimer sans rien attendre de l'autre. Il faut simplement aimer, offrir, être heureux pour l'autre. L'acceptation, la tolérance et le lâcher prise. Tout est relié. Il faut savoir que la cause réelle du malaise provient de la mémoire liée à l’événement. C’est un programme en vous qui réveille une tension, un malaise et qui entraîne une réaction malsaine. Souvent notre perception de la réalité en est même déformée mais il y a une solution. Chaque situation déstabilisante ou contrariante est l’occasion de procéder au nettoyage des mémoires pouvant être en résonance avec elle. Comment ? Il est important de comprendre qu’il s’agit avant tout d’un processus. Ces mémoires sont stockées dans notre subconscient, que l’on peut associer à notre partie émotionnelle. Comme déjà évoquée précédemment, il s’agit de s’adresser à sa « partie spirituelle », son « Soi divin ». Son énergie Lumière va nettoyer ses mémoires à notre demande. L’idée est de confier la libération de ces mémoires à cette partie divine en nous. Le plus difficile est ensuite de lâcher-prise et de faire confiance en la vie. Il est possible de s’aider avec un mantra synthétisant parfaitement le déroulement du processus : « Je suis désolé (e) car je ne savais pas que j’avais ces mémoires en moi. Pardon, par le don, je fais l’offrande de celles-ci à la Source et je donne ainsi mon accord pour qu’elles soient corrigées. Merci, je me libère totalement, ici et maintenant, de ces mémoires ». Il ne s’agit pas d’une formule magique. L’important est d’agir en conscience. Il n’y a rien à changer à l’extérieur, tout se trouve à l’intérieur de nous. Nous devons faire confiance à la vie, mais aussi être sûrs que la meilleure solution nous sera apportée. En se focalisant sur le nettoyage des mémoires et non sur la problématique, notre mental prend de la distance et du recul. Dans cet état, nous nous autorisons à être heureux et détaché malgré les faits qui ont été le facteur déclenchant. 


Il n’y a qu’un vainqueur ici et c’est vous ! L’acceptation comme le pardon entraîne une évolution vers l’amour inconditionnel et cela change totalement le regard que nous avons sur ceux qui nous entourent et sur nous-même mais cela va plus loin encore car cet état modifie également la donne extérieure. La vie va reproduise ce changement dans les faits et transformer le futur.


P.B