mercredi 29 avril 2015

Vivez votre propre vie en toute tranquillité !





       Comment faire ? Il vous suffit de suivre deux règles : La première consiste à comprendre que vous êtes l’architecte de votre propre temple. Ainsi votre personnalité ne doit en aucune manière, être un produit formaté. Pour cela, détournez-vous du regard des autres et prenez votre envol. Vous êtes libre car vous savez que la critique est un phénomène qui trouve des explications dans le mental de son auteur non dans la cible visée. En effet, n’oubliez pas qu’aux yeux des gens qui pourraient émettre un jugement personnel à votre encontre, vous n’êtes qu’un personnage secondaire, le principal protagoniste étant bien souvent eux-mêmes. En bref, une personne qui vous critique, ne s’adresse pas à vous en tant que personne, mais à un individu lambda à titre d’exutoire. Il y en aura un autre, puis un autre ainsi de suite. La seconde règle est de garder à l’esprit que prendre en considération le regard des autres, c’est se limiter dans sa capacité à s’épanouir et à vivre sa vie comme on l’entend. Je vous dis ceci : Laissez couler votre vie sur un fleuve de paix, de sagesse et d’Amour. Vous avez une identité propre qui vous différencie du reste de la masse et c’est bien. Libre à eux d’être des moutons. Votre attitude répondra à une prédisposition mentale programmée. Votre calme, votre sourire sera désarment, comme si l’attaque non seulement ne vous touchait pas mais au contraire vous renforçait. Par contre ; c’est l’effet boomerang, le retour de flamme comme on dit pour eux. C’est une loi divine, tout ce que vous pensez vous revient invariablement. On récolte vraiment tout ce que l’on pense et fait avec ses pensées. Alors je vous invite non seulement à être vous-même mais à vous contrôler en permanence en prenant de la hauteur vis-à-vis d’autrui et de leur façon de voir les choses. Vous avez le beau rôle, laissez-vous aller en respectant ces deux règles de bon sens. Vous êtes Esprit, équilibre, discernement, pondération et sagesse. Libre à eux d’être des antonymes.

P.B

1 commentaire: