samedi 2 mai 2015

Prenez votre santé en main.




        Lorsqu’un patient vous demande : « Votre Reiki » peut-il guérir une maladie grave voire très grave ? Redonnez-lui confiance. Rappelez-lui en lui enlevant ses doutes, que l’Esprit est plus fort que la matière, que l’Esprit peut tout créer aussi bien le désagréable que l’agréable, le mauvais comme le bon.

Vous savez que très souvent, le petit moi des patients se noie en permanence dans ses propres contradictions, qu’il se noie dans l’énergie qu’il génère, qu’il se noie dans sa propre souffrance. Parfois, lorsque que c’est trop douloureux, le malade fait appel au médecin et devant l’échec médicamenteux, à un thérapeute énergétique, mais il se noie même dans cet appel car cet appel est entouré de doutes, de révolte et de souffrance. Je vous demande de lui faire comprendre que ce petit « moi » ne doit pas se débatte dans tous les problèmes existentiels. Dites-lui qu’il en sera fait selon sa volonté où celle de son âme. Contrairement à ce que d’aucuns prônent, vous devez lui faire comprendre que de sujet passif pendant le soin, il doit passer en mode actif à l’issu comprenant ainsi que les êtres qui se plaignent en permanence baissent leur fréquence vibratoire entraînant un parasitage du corps subtil qui va conduire à nouveau à la maladie ainsi dites lui bien de faire le bon choix en transmutant pensées, paroles et actes. Il doit impérativement essayer la voie de sa propre transformation, de sa propre unité. Il doit fusionner sa partie humaine et sa partie Divine : l’âme et dans le cœur de son cœur, le « Soi Divin » ou l’Esprit. Cela signifie qu’il doit être « un » et qu’il ne doit plus y avoir de séparation mais symbiose en lui. De cet état dépend sa santé et sa paix.
Vous avez, comme thérapeute c'est-à-dire comme intermédiaire Reiki, ce double rôle. Celui d’abord d’accomplir votre travail de soin de la meilleure façon puis en tenant compte du volet spirituel du Reiki, d’introduire chez votre patient un changement d’attitude. Il doit pour être heureux et en bonne santé, vivre en conscience dans le moment présent et donc, ne plus être en guerre contre lui-même ou contre autrui, contre ceci ou cela. Le vrai chemin est une voie spirituelle de liberté mais de paix. L’être humain ne peut pas évoluer s’il est entravé, si on occulte en lui la faculté qu’il a de se gérer, de s’ouvrir, de comprendre, de s’élever, d’avoir sa propre maîtrise et c’est à vous qu’il revient d’induire cette transformation en montrant la voie sans rien imposer. Votre patient doit apprendre à lâcher-prise et à ne plus générer des énergies de révolte ou d’intolérance. On ne lutte pas à contre-courant mais on se laisse porter par lui. C’est vous l’inducteur de son devenir et ce, par votre soin et par la révélation induite dans son cœur. Faites-lui bien comprendre qu’il ne doit pas être dans un vouloir quel qu’il soit mais simplement dans l’accueil de ce qui transmute, dans l’acceptation de la Vie sous toutes ses formes. Si le receveur est dans cette acceptation, dites-lui bien qu’il ne doit pas avoir le désir de devenir ceci ou cela mais de l’être intensément, de le vivre tout de suite, ici et maintenant. Il ne doit pas tenir compte de l’espace/temps pour se réaliser mais de l’immédiateté de l’invisible, de l’immatériel. Il ne doit plus générer une énergie de plaignant mais comprendre qu’il est le maître du jeu. Tout ce qui pourra lui arriver sera mille fois minimisé s’il fait entrer en action cette fusion d’une puissance extraordinaire. Je parle ici d’une sorte de renaissance de l’Esprit (reconnaissance) dans le cœur de l’âme, de ce que tout le monde est, parfois sans le savoir, parfois en refusant même de l’être laissant volontairement une personnalité dominée par l’ego s’exprimer sans relief. Vous les thérapeutes, prenez conscience de cela afin de le faire connaître à vos patients. Je vous le redis à nouveau, soyez le vecteur, l’instrument de la nouvelle conscience, même si d’autres sont hostiles à cette implication dans le monde Reiki. C’est un chemin difficile, c’est le chemin de la réalisation de l’être, de la compréhension de ce que vous êtes et de votre fonctionnement spirituel. Tout le reste est illusion ! La seule vérité, la seule réalité, c’est le travail constant que vous pouvez faire sur vous-même, sur vos propres remises en question, le regard que vous portez sur chaque expérience de vie, le regard que vous portez sur l’autre, l’acceptation, le lâcher-prise, la tolérance. Tout cela mène à la Sagesse, à l’Amour Universel, émanant de votre âme et permettant d’être l’intermédiaire, le vrai canal Reiki tant recherché aujourd’hui.

Cet état d’être permettra une déprogrammation de chaque patient selon son libre arbitre afin que son champ énergétique soit modifié et que son mental soit réorienté. Ainsi, la personne retrouvera sa plénitude d’où les termes de traitement holistique. Oui l’Esprit est plus fort que la matière, oui sa sagesse équivaut à la guérison, faut-il encore le laisser s’exprimer. Laissez briller la Lumière, qu’elle se répandre chez vos patients ainsi vous éclairerez leur nouveau chemin. Le Reiki est la voie de la réalisation de l’être par une thérapie du corps, de l’âme et de l’Esprit, c’est l’évidence reconnue du vrai praticien.


Philippe BLOT, Maître-enseignant en Reiki traditionnel en Béarn.

1 commentaire: