mercredi 23 septembre 2015

Cherchez l'erreur !



   


    Et si tout était simplement « états de conscience ». Analysons cela avec pragmatisme en prenant pour commencer l’exemple de l’ego. Il est le « moi je », une sorte de sentiment d’exister en individu indépendant. Ce « moi je » défini une personnalité dérivée de cette impression qui croit exister. Cela se traduit par des jugements, des pulsions de possession, de rejet voire d’indifférence. Sa fixation sur telle ou telle situation comme étant " son " expérience, finit de la solidifier. Voyez cela par étapes.

L’ego comme la personnalité s'approprie complètement cette dernière, il en résulte un état de conscience pleinement constitué. Dans cet état d’identification, il y a souvent pulsion ou réaction et il s'instaure une relation avec cette forme sentie et identifiée. Cette relation est conditionnée par différentes tendances ou « facteurs mentaux » latents qui sont les éléments animant volonté et pulsions. Ici, nous rejoignons le mental analytique instable et versatile. Notez que nous sommes toujours dans la personnalité mais un cran au dessus. Maintenant franchissons le rubicon.

Trop souvent, vous liez pensée et mental. Ce dernier n’est qu’une représentation que l’on se fait de quelque chose. C’est une projection d’un concept ou d’une situation en rapport avec les sens mais qui restera éphémère. Nous sommes là dans le fictif, comme le prouve le rapprochement : mental = menteur.

La pensée, par contre, est une émanation de l’Être, elle est pure, vierge. Elle n’a rien à voir avec un quelconque processus mental. Elle émane du divin, de la Vie. Le mental comme la raison, limite par les sens cette divine Force, moi je vous invite à déplacer votre conscience vers votre vrai « Moi », votre « Soi divin » et donc à laisser votre pensée créatrice fleurir grâce à votre imagination. Dans cet imaginaire, vous êtes le divin créateur car là gît un champ d’action incommensurable. On parle même de génie chaque fois que l’imaginaire trouve son véritable emploi. Cherchez un synonyme du mot mental est vous trouverez : psychique, cérébral, intellectuel etc. alors que pour le mot pensée, nous avons : conscience, lucidité, imaginer, voir, croire, méditer etc. Élevons alors notre conscience afin de quitter le niveau précité. Une pensée pure, puissante, lumineuse, émane de la conscience divine, de l’Esprit, de l’Être. Elle traverse votre âme comme une promesse et vous le constatez, il n’y a aucun rapport entre les deux. Alors que l’ego, la personnalité, le mental sont des constructions bâties sur un château de sable, la pensée émanant de la divinité. Elle, est puissance, création, d’où l’importance de bien faire attention à ce que vous mettez en place sur votre chemin. Toutes vos pensées ont un impact sur votre vie mais aussi sur votre santé à long terme.



A présent, vous avez le choix ! N’avez-vous pas envie de vous abandonner à cette nouvelle conscience ? Comment faire ? Ne faites rien, soyez simplement Cela. Agissez, pensez comme parcelle divine. C’est un merveilleux lâcher-prise à vous-même. Fermez tout simplement la porte aux suggestions des sens afin que cette idée puisse se manifester en vous.



P/B


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire