lundi 5 octobre 2015

Je croyais que le Reiki allait tout transformer !








Question :   Je constate les mêmes débordements, les mêmes dérives dans le monde Reiki que dans la vie courante, pourquoi ?



Réponse : Voici mon opinion. Je pense que c’est parce que le Reiki n’est pas compris, il reflète notre monde de troisième dimension, parce qu’il y a falsification de la méthode, perte de repère par les auto-initiations, les initiations à distance, les nouveaux Reiki etc. etc. mais et surtout, parce que son volet spirituel, n’est pas appréhendé. Normalement, il doit conduire à l’éveil, il doit nous tenir la main pour nous réaccompagner à la maison mais faut-il encore le vouloir. Il s’agit de l’ascension spirituelle ! D’aucuns me demandent comment accomplir les actes de la vie beaucoup plus posément en étant détaché des comportements agressifs, des jugements voire des critiques. Je leur dis alors : « la réponse est en vous ».



Le Reiki vous a fait comprendre que tous n’est que vibrations, fréquences, conscience. Nous parlons dans la méthode : d’état d’âme, de détachement, de sérénité. Pour vivre vraiment dans une profonde paix chaque moment de vie, pour être un vrai thérapeute, un artisan de Lumière, vous devez quitter votre personnalité qui seule peut être agressée. Élevez-vous afin de rejoindre cette vérité multidimensionnelle. Soyez donc votre âme avec son cœur divin. La profonde sérénité de l’âme entraîne un amour infini, illimitée, inconditionnelle qui se répercutera dans votre vie de tous les jours et dans chaque soin. Il se déclenche par un abandon à la Vie divine qui ne cherche qu’à se répandre. Comment faire ? C’est par l’Esprit que se réalise cet état de grâce. Focalisez votre conscience sur votre cœur, demandez cette quiétude et cette harmonie de tous les instants, le reste est automatique. Alors, un sentiment extraordinaire de bonheur d’exister vous envahira. Dans cette paix intérieure, vous sourirez et reflétez cet état d’être dans le monde qui vous entoure sans avoir les inconvénients liés à l’ego. Cependant, je constate que les mots sont souvent mal compris. Prenons donc un exemple concret.

Le mot « ascension ». Lorsque nous parlons d’ascension, nous évoquons une modification non pas de bas en haut mais un mouvement de la périphérie vers le centre, de l’extérieur vers l’intérieur. Chaque vrai enseignant Reiki devrait connaître cela et l’enseigner. Médisances, dénigrements, critiques, ne seront plus alors de votre monde. La conscience quittera votre personnalité (et tous ces tracas) pour revenir au travers de votre âme, vers son cœur divin. Dans cet état, vous vous envolerez pour une destination de Lumière et d’amour. Vous serez tranquillement un vrai missionnaire éclairé. N’ayez pas peur des mots, bannissez de votre vocabulaire ce qui est limitatif. Vous avez tous les pouvoirs en vous, imposez votre choix dans ce plan matériel et vivez le au quotidien.

Donc et pour répondre clairement à la question posée, je dirais qu’il est bien difficile, même pour un praticien Reiki de sortir d’un contexte traditionnel pour entrer dans le détachement spirituel. Lorsque notre conscience repose sur notre personnalité, sur notre ego, nous restons en prise directe non seulement avec les actes d’autrui mais aussi avec nos vieux démons. Je pense que c’est une première réaction normale qu’il faut sublimer. C’est alors une question de perspective. Lorsque nous nous plaçons immédiatement dans le détachement (ce qui permettrait de percevoir les choses sans passer par le biais des sens ou des « étiquettes collées sur elles) nous redevenons comme un spectateur tranquille. Cet état relativise, transfigure et purifie toute fièvre émotionnelle. Il s’agit d’une prise de recul positive entraînant une sorte de pardon instinctif puis une élévation de la conscience, une ascension divine.



Voilà l’état dans lequel doit se fondre tout praticien Reiki poursuivant sa remontée vers la Source. Voilà comment, grâce au détachement, nous faisons preuve de sagesse. Nous sommes alors sortis de la prison des sens, des entraves de la personnalité et de son conditionnement. Nous nous construisons vraiment dans l’éternel présent selon les directives du cœur divin en nous. Nous nous abandonnons à tous les possibles, à l’Esprit créateur Lui-même, au chorégraphe Universel.



P/B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire