mardi 15 décembre 2015

Le vrai thérapeute REIKI !



         


       Il est important, dans un soin, de fusionner avec son « Soi Divin », c'est-à-dire avec son soleil central l'Esprit, de ne pas trop se préoccuper des effets induits par la pathologie ni de focaliser sa conscience vers les résultats qui seront variables en fonctions des choix de l’âme du receveur et de son karma. Rappelez-vous toujours que la « Conscience Créatrice » est la cause de l’univers. Thérapeutes, pensez et passez par cet état d’être qui se trouve en vous, le véritable pouvoir créateur, en n’oubliant votre personnalité qui est nécessaire pour vivre sur les différents plans de vie mais qui n’est qu’éphémère puis, fondez-vous dans la Lumière et rayonnez-la.



Plus votre conscience est divine, plus considérable sera le pouvoir impliqué. Le Tout est « Conscience » est provient du Principe. Dieu pour prendre un mot connu Est et, parce que Dieu est, je Suis. Parce que Dieu est vie, je suis la vie. Parce que Dieu est intelligence, je suis intelligence. Parce que Dieu est pouvoir, je suis pouvoir et parce que Dieu est toute substance, je suis toute substance. Voilà la vérité et la vie. L’individualité n’est qu’apparente. Plongez dans cette conscience du Tout puis réalisez-la en vous en permanence. Il faut s’abandonner à cette réalité en pensées, paroles et actes. Seulement pour être un vrai guérisseur, ici et maintenant, il est indispensable de réaliser ce véritable travail intérieur chaque jour. Vous avez vos propres programmations, vos infestations, vos interdits, ainsi que vos auto-sabotages, c'est-à-dire vos refus conscients ou non qui attirent les mêmes conséquences. Il faut donc les dépasser et les abroger. Dans le cas ou le thérapeute ne l’a pas correctement réalisé, il risque d’être mal en point lorsqu’il se trouvera en face d’une charge énergétique négative à dégager, alors qu’il n’a pas réussi à se transformer lui-même. Il faut apprendre à voir au-delà du voile des apparences avec un regard d’unité et non de division (un regard qui juge).

Si vous voulez devenir ou être un bon praticien de Reiki, il ne faut plus raisonner de façon dualiste. Il faut oublier ces deux notions contraires : la maladie et la santé, puis cessez de croire en l’existence de deux conditions qui se remplacent l’une, l’autre. Restez dans la perfection du plan spirituel et sachez qu’elle vous habite en permanence alors exaltez-la. Elle existe indépendamment du couple de contraires maladie/santé. Elle est un fait éternellement établi en principe divin et est complète à l’intérieur d’elle-même dans chacune des dimensions. La santé et la maladie sont des illusions, des concepts inventés par l’homme. Il n’y a rien de relatif dans l’Être, tout est complet, tout est parfait et le vrai praticien s’identifie à cette réalité et ignore cette duperie. Je vous le redis, abandonnez l’idée des contraires, de toutes dualités et remplacez-la par celle de la perfection de l’unité. Commandez la matière ! Oui, vous avez cette puissance en vous. Tout est vibration, énergie autrement dit sujet à modification. Ce n’est qu’en mettant en relation la réalité du Principe et la situation (par exemple une congestion, une douleur, un trouble)  qu’une réponse juste sera possible. Nos conceptions de la santé et de la maladie sont toutes deux inférieures à la perfection qui est inscrite dans les fondements de l’univers. La plupart des guérisseurs échouent dans leurs soins parce qu’ils expriment cette notion des contraires. Dites : « Je Suis divin, l'Esprit incarné et je rétablis, ici, la perfection de la vie ». Ainsi l'Être se dresse dominant. La réalité spirituelle Est et, dès que nous nous plaçons dans la perfection, notre conscience est également parfaite. C’est l’essence de la véritable nature de toute la création. Le corps du patient ou du receveur n’est que le symbole de l’âme qui vît à l’intérieur de celui-ci. Cette dernière ne fusionne plus ou pas avec sa partie divine et cela entraîne une ou des dysharmonies énergétiques dans le corps.  Transformez-le en rayonnant la Lumière Divine et en visualisant sa perfection. Le thérapeute n’est pas obligé d’être clairvoyant ou clairaudient mais il est nécessaire qu’il soit intuitif, afin qu’il puisse se laisser guider dans la guérison. Cette dernière ne sera qu’une reconnexion spirituelle afin que l’Esprit du patient retrouve son pilote. Ensuite et peu à peu, avec une grande humilité, le thérapeute délaissera techniques et protocoles pour la guidance intérieure c'est-à-dire qu’il laissera place au savoir de la Lumière. Ces mains, posées ou non sur le receveur, se déplaceront selon cette guidance. Dans cet état de paix et d’abandon, d’unité, il pourra ressentir les patients tels qu’ils sont, même à distance car il n’y aura plus de limites entre eux. Cela demande d’abord un travail sur soi-même afin de réaliser cet état. Pour cela, dites tranquillement et avec confiance : « Je suis ce que je suis ». Ainsi je peux ordonner à mon être tout entier : « Je suis la Lumière ». Cette formulation de perfection transcendera l’espace/temps modifiant son champ de conscience. Ce travail de transmutation élève la fréquence vibratoire du guérisseur et le plonge dans les multiples réalités multidimensionnelles. Il devient la Lumière, il est la Lumière.

St François d’Assise disait : « Faites d’abord votre possible et sans vous en rendre compte, vous réaliserez l’impossible » simplement en vous laissant guider ! Ainsi, vous dépassez la personnalité avec mental et ego, vous êtes par le « Soi Divin » un véritable guérisseur ou thérapeute Reiki. Passez outre les jugements de la masse et soyez ! Comme Lao-Tseu le précise : « le sage peut tout savoir sans aller nulle part, tout voir sans regarder, ne rien faire et pourtant réussir ». Fondu dans l’invisible, le vrai guérisseur est l’instrument de la « Divine Conscience ». Rappelons-nous que rien n’est fortuit et que tout à sa raison d’être. Le bon thérapeute Reiki a changé son état d’esprit, il reste vrai car il sait que la vraie sagesse ne se gagne pas en luttant mais en laissant les choses se faire d’elles-mêmes.



Je le répète ici, rien n’est le fruit du hasard, ce sont juste des choix que nous devons expérimenter de la meilleure façon possible. Laissons nous porter par le courant de la vie car si un événement se présente, c’est qu’il doit être vécu. Bien vivre l’instant présent en étant fusionné nous permet de relativiser les épreuves. Plus nous en sommes détachés, plus nous sommes centrés sur l’essentiel. C’est non seulement ce qu’il faut appliquer dans votre vie mais faire comprendre à chaque patient. Vaste programme n’est-ce pas ?



P.B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire