lundi 21 mars 2016

Le Souffle qui soigne !





  


  

    Faire perler de son cœur le « Souffle qui soigne », la Force de vie, n’est pas chose facile dans le monde d’aujourd’hui, car être différent et utiliser une technique de soins holistique nous place hors normalité pourtant combien de gens on besoin de nous. Regardez comment ils restent focalisés sur leur petite vie matérielle. Ils ont la conscience dans les chaussettes. Que faire pour participer à l’avènement du nouveau monde et changer cela. Voyons en détail comment apporter notre contribution à cette ascension qui se profile.
  

Pour vivre et être au service de la Vie, il faut que le zombie se réveille et que l’Être se révèle à lui-même mais pour en arriver là, il faut d’abord le concevoir, l’accepter puis le vouloir mentalement. Ensuite, il ne reste qu’à le laisser éclore dans son cœur. C’est également le rôle du praticien Reiki que de déposer la semence du changement chez son patient pour qu’il conserve non seulement sa santé retrouvée mais qu’il reprendre sa vie en main. Donc, le thérapeute doit lui-même se transmuter, fondre son âme dans son soleil central puis savoir qu’il est l’Un en action à chaque moment. En effet, il doit reprendre sa place de divin créateur incarné en oubliant sa personnalité terrestre, en fusionnant son âme avec la Présence, l’Esprit. Pour rappel, l’âme est ce qui nous définit tous les jours, ce qui nous fait penser, agir, avoir, éprouver, aimer plus ou moins, réagir etc. Elle représente en quelque sorte notre individualité en utilisant divers champs de Conscience. Elle est le contenant de l’Esprit, Cette « Unicité flamboyante » chez les sachants ce qui fait de nous des voyageurs célestes mais l’âme est le clair-obscur à dépasser car elle reste un reflet de son cœur divin tant qu’elle n’a pas fusionnée. Elle doit pour se diviniser, être l’Esprit et rayonner de plus en plus, petit à petit, au fur et à mesure de ces diverses pérégrinations dans les mondes visibles et invisibles. Comment le praticien doit aborder cette phase, notre volet spirituel du Reiki, et bien voici ma propre recette. D’abord en prémisse, soyez capable de vous aventurer en dehors des dogmes, des carcans, des principes inscrits dans votre tête par la succession des générations. Soyez vivant, soyez différent ! Bien ! Ceci dit, par la simplicité de l’intention, on se vide de tout pour ensuite accueillir le Tout. On choisi de plonger en soi pour rejoindre son corps de Lumière, sa divine « Conscience » où gît dans son cœur, l’Esprit pour ensuite l’exprimer pleinement. De là, émanera sur simple intention enfin « le Souffle qui soigne ». N’oubliez jamais que celui qui passe son existence à chercher des preuves de l’Esprit, se dessèche le cœur car il n’a pas compris qu’il regarde le monde à l’envers. Il est dit : « Cherche-toi plutôt toi-même et donne … Ainsi, on est tranquillement mais véritablement un réceptacle divin pouvant déverser ce souffle. Je vous invite ici à porter votre attention sur celui-ci, à le ressentir par un acte de votre volonté, à le concentrer dans vos mains pour l’offrir. On considère le « Souffre divin » comme « l’Esprit Saint » (aucune connotation religieuse ici), c’est la Force qui donne la vie et réharmonise un être en souffrance. La Lumière de votre Conscience est de l’Amour en fusion, le feu purificateur, la puissance qui est intelligence, sagesse, et c’est Elle qui va réinformer le corps du receveur. N’oubliez jamais que la forme de la chair peut en tout point obéir à l’Esprit, il ne s’agit ici que de foi et de confiance. Alors, il ne reste qu’une chose à faire, c’est de mêler notre tissu lumineux à celui du receveur. Immergé dans ce courant d’amour naturel et spontané. Ainsi, le thérapeute appose tranquillement ses mains dans un soupir de bien-être et de silence intérieur. Sa conscience est focalisée sur les perceptions ressenties, rien que de l’amour en action. Laissez donc vous aussi vos mains danser dans la structure du receveur afin de réinformer ses parties en souffrance puis d’élever globalement son taux vibratoire. Ouvrir son cœur, c’est ouvrir sa conscience à tout les possibles dans une profonde simplicité d’Être. Soyez donc ce que vous êtes en vous rappelant toujours ceci car c’est très important : Il n’y a rien à chercher, rien à faire, rien à vouloir, juste à Être soi-même ! Les mots suivants actionnent votre intentionnalité : « Je suis » et c’est par l’Esprit que se produit le miracle. C’est un état d’Être car rien n’est séparé : Vous avez toujours été cette Essence par votre totalité mais vous l’aviez oublié. Cet état est libre de tout, c’est juste une focalisation de votre conscience dans une vibration Lumière ». En effet, les mots : « Je suis » qualifie un choix provenant d’une volonté, puis d’une intention. Il ne signifie pas encore l’état suprême, celui qui en vérité produit. Actionner la clef de cette connaissance produit l’effet mais en poussant la porte on découvre la Force de Vie. Celle qui Est. Lorsque nous avons fusionné notre âme et son soleil central, notre conscience révèle notre état d’être, le « Soi Divin » qui brille, rayonne, produit. Reste à l’exhaler par votre volonté car être soi-même signifie comprendre, reconnaître et connaître puis Être et seule la compassion, fille de l’Amour, en est la clef ! Ainsi, sereinement et paisiblement, je rayonne et transmets par initiations à qui le demande « le Souffle qui soigne ». Gardez toujours à l’esprit que la méthode Reiki est aussi et surtout l’éveil de la conscience dans un profond détachement car le praticien n’est là que pour vous aider à vous aider vous-même. 


Alors oui, un soin Reiki passe par la compréhension de ce que nous sommes vraiment, c'est-à-dire le divin Unifié, une Conscience flamboyante en action, rien de moins, rien de plus. Rappelez-vous qu’il n’y a aucune séparation, que l’Esprit est à la fois intérieur et extérieur. Il n’y a qu’un variable : vous et la conception que vous avez de la Vie dans un univers d’énergies, de vibrations, de fréquences. Voilà la réalité, l’harmonie, la beauté de ce qu’il faut connaître, accepter et pratiquer. C’est un état d’Être qui signifie liberté et vérité, ici et maintenant, dans une profonde communion. C’est la conception et la perception holistique de l’existence. 




P/B