dimanche 22 mai 2016

La paix de l'Être !




  

     Vous vivez dans votre propre perception de la vie. C’est votre construction mentale qui en est la cause. Ce que vous percevez être n’est qu’une vision. Par exemple, blocages, douleurs, état maladif ou mal-être ne sont que des états de votre univers intérieur. Faites une pause puis changez ! Il faut déjà, en prémisse, accepter que vous en soyez responsable. Si vous n’arrivez pas à cette conclusion, c’est que quelque chose de refoulé intérieurement ne le permet pas. Voyons tout cela dans le détail.

D’abord, il faut accepter cette possibilité, c’est une ouverture aux possibles, un acte de foi. Notre univers intérieur est vibratoire, il est énergie. Il faut donc y consacrer une attention et une disponibilité de tous les instants. Premièrement, revenez à la paix. Cultivez l’ouverture d’esprit puis sereinement, placez-vous dans le moment présent. Là, maintenant, doucement, simplement, vous êtes tranquille alors laissez venir la vie. Placez doucement votre conscience dans votre cœur divin. L’essentiel est de laisser votre âme vous parler. C’est une histoire de choix, une fois que vous savez et acceptez votre responsabilité, la situation va se transmuter. Les autres ne sont là que pour vous le prouver en permanence. Je sais, je sais, cela peut prendre du temps pour qu’enfin vous soyez prêt à concevoir votre responsabilité. Trop souvent, je le constate, on me dit : je n’y suis pour rien, c’est leurs actions, leurs attitudes, regarde comme y agissent vis-à-vis de moi. Je suis un souffre douleurs, je suis malheureux, malheureuse, à causes de leurs comportements. Le malaise que vous entretenez vous conduit à vous voir comme victime. Ce que vous ne comprenez pas, c’est que votre état intérieur ne dépend que de vous. Les circonstances extérieures ne sont que temporaires, impermanentes, pour vous le faire découvrir. D’abord, elles ne vous appartiennent pas. Elles sont l’œuvre de leur auteur. Vous pouvez soit vous en séparer immédiatement, soit les laisser être sans focaliser votre état sur leurs vibrations. La vie va faire le nécessaire pour réorganiser cela si tel est votre désir. C’est une planification qui nous dépasse. Ressentez simplement la note universelle vibrer. Vous êtes la Lumière qui transcende, vous êtes sa Force qui naturellement vous empli. Sachez recevoir et écoutez sa voix. Elle émane de ce cœur divin puis se répand sereinement sur tous les plans subtils de votre être. Seul le détachement permet cette profonde paix. Osez et soyez ! Vous êtes un créateur, d’abord celui de votre monde intérieur puis celui d’autrui par mimétisme. Devant la paix, le bonheur, devant quelqu’un qui resplendit, qui ne voudrait pas être pareil. Il est vrai malheureusement que d’aucuns préfèrent l’ombre à la Lumière. C’est le libre arbitre, vous n’avez pas à intervenir dans ce choix. Restez tranquillement dans la paix de l’Esprit. Rayonnez sereinement, c’est tout. Vous émettez une vibration d’amour qui se répand comme une onde de sérénité. C’est la vie elle-même qui se montre dans ses radieux atours. Soyez imaginatif, soyez ce que vous avez choisi d’être. De nombreux praticiens sont surpris par la réaction de rejet de leur entourage, pourtant c’est logique. Les fréquences émises étant différentes, elles ne peuvent s’accorder. On dit : la liberté commence dans notre tête et c’est vrai car la liberté est conscience. Le petit « moi » n’est pas libre, il subit l’autre c’est pourquoi, il faut vibre comme âme pour quitter la contrainte extérieure. C’est une liberté choisie, préalable à l’amour. Notez bien ceci : « La liberté est une chose qu’il faut choisir malgré un devenir incertain ». A esprit libre, tout est possible ! A vous de voir mais vous avez le choix. Si nécessaire, quittez-les, quittez la confusion, les vicissitudes qui engendre l’adversité. Mieux vaut vivre seul, seule, que mal accompagné ! 

Soyez la Lumière tranquille qui brille dans le cœur, elle donne toujours la solution. La confiance en soi est la clef pour sortir des apparentes fatalités de la vie. Allez courage, prenez des décisions, sortez de la confusion ! 

P/B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire