jeudi 22 décembre 2016

Apocalypse oui mais aussi Révélation.



       Assurément, nous les thérapeutes mais aussi tous les êtres, vivons une période apocalyptique, une période de grands changements car le mot cache en réalité une autre merveilleuse vérité. Il signifie « mise à nu », « enlèvement du voile » et même « révélation ». En effet, Le moment est venu d'ouvrir son esprit à de nouvelles vérités, c'est-à-dire à de nouvelles fréquences vibratoires et de revenir autonome. Pour cela, nous allons faire une pause et apprendre à vivre autrement, en suivant notre instinct, en élevant notre conscience hors de notre personnalité dogmatisée et surtout hors du mental afin de retrouver et de comprendre qui nous sommes vraiment, d’abord dans la conscience puis hors d’elle-même, c'est-à-dire dans la Source Première, l’Esprit Primordial.


Il faut d’abord relativiser nos perceptions traditionnelles et réapprendre à vivre sans inquiétude car vivre sereinement en harmonie est la seule raison de la vie. Elle est une musique ressentie dans la profondeur du cœur. Convenez que cela change tout car il s’agit ici de s’abandonner à ce qui Est, c'est-à-dire une vérité vibratoire d’amour véhiculée par la Lumière dans la profondeur de son âme.
Pour vivre heureux non seulement comme thérapeute mais comme tout un chacun, il faut accepter que rien ne puisse nous troubler et ça sera le cas si nous ne nous identifions plus à rien de ce monde, surtout pas à la personnalité où à l’opinion d’autrui. Rien que cela est déjà « révélation », car cet état d’esprit libère des jugements, de la peur, du stress ou de la colère. Avec confiance, coulez-vous dans la vie en écoutant l’intuition de votre cœur, ici et maintenant. Focalisez simplement votre attention sur le moment présent, là, ici et maintenant. Toutes les écritures disent qu’avant que le monde ne fut, l’Esprit était. Oui la divine « Sattva » est ici et maintenant. Elle est la Source Primordiale, le Père/Mère en action. Oui, vous êtes parcelle divine et vous faites partie intégrante d’Elle. Vous êtes donc né avant le monde alors tant que vous accorderez la première place aux illusions, vous resterez lié par lui, alité dans un profond sommeil d’inconnaissance. Une fois que vous aurez réalisé, sans l’ombre d’un doute, que vous êtes le grand Tout par l’Esprit et non l’inverse, alors il n’aura plus de prise sur vous. Drôle de chemin à faire ! D’abord, on n’est plus le corps, ensuite on n’est plus cette personnalité éphémère avec son mental erroné basé sur un référentiel obsolète. On plonge tranquillement notre conscience dans notre âme pour enfin fusionner notre totalité dans l’Être divin que nous sommes ». Surtout, ne demandez pas au mental de vous confirmer ce qui est au-delà de lui car l’expérience directe est la seule confirmation valable. Vous êtes la perfection par votre Essence, la Lumière et l’Amour, alors, exprimez-vous en tant que telle. Exprimez en pensées, paroles et actes, ce que vous êtes en conscience et ainsi, le mental purifié redeviendra le serviteur fidèle du « Soi ». Projetez cette nature de perfection que vous êtes, pleine d’enthousiasme et de douceur, rayonnez sur ce qui vient dans le champ de votre expérience et avec sagesse, placez la totalité de votre Être au service de votre âme, c’est tout. Ne refusez pas d’être ce que vous êtes, au contraire laissez-le prendre les commandes. L’Esprit englobe tout. Vous en faites partie intégrante donc fusionnez votre totalité intentionnellement pour rayonner sa Puissance. Cette réalisation se produit en quittant l’ego, c'est-à-dire le petit « je », et sa personnalité avec son mental qui n’analyse les choses que par rapport à une mémoire erronée. Soyez simplement la Vie en incarnation. Vous êtes Elle, ici et maintenant, car il n’y a jamais rien eu d’autre. Une fois votre vision transposée, vous n’êtes plus enfermé dans les dogmatismes ou les carcans de la société et personne, je dis bien personne ne viendra plus vous dicter votre conduite. Là, vous savez dire non et vous redevenez un être libre à tous les niveaux, un spectateur mais aussi et surtout un créateur conscient à qui on ne peut plus rien imposer.
Praticiens Reiki, Maître-enseignants, conservez cette position de pur témoin dans le silence de l’Esprit car vous ne devez dépendre de personne et surtout pas de cette société dirigiste. Depuis votre « Je Suis » c’est-à-dire de ce que vous êtes par choix, peu importe le nom que vous lui donnez, vous devez être celui qui regarde couler les événements. Bien sûr, vous continuez à vivre des expériences et ces événements mais avec un regard lié à la connaissance ce qui permet de ne plus s’y perdre. Votre mental domestiqué sera au repos. Il ne les n’analysera plus car il saura qu’ils sont vacuités. Les préceptes Reiki sont l’un des chemins conduisant à cette paix, à ce lâcher-prise salutaire. Réfléchissez avec votre cœur à ce qui vient d’être affirmé et acceptez, admettez que la compréhension du monde, de votre monde, n’était que subjectif. C’était un pur état mentalisé, une fausse image de séparation et que c’est l’association corps-mental qui interagissait dans le champ des événements jusqu’à aujourd’hui. Vous me suivez ? C’est du détachement émanant du « Moi supérieur » dont je vous parle. Gardez cependant en tête la constitution de l’univers car ce qui est en haut et comme ce qui est en bas : La Source immuable, le non-être, la Divine « Sattva » (ce qui est) et sa représentation (l’univers) car l’Homme est identique. Cette fusion, cette compréhension porte un nom connu : « Conscience Christique ». Peut-on donner une définition exacte du mot sans rejoindre le domaine religieux. Ce n’est pas évident pourtant c’est simplement un état d’être qui remonte à la nuit de temps. Que signifie donc le terme ? Ne serait-ce pas, la divine Sattva individualisée qui jaillit en conscience, terme sanskrit qui signifie notamment : existence, réalité, principe vitale ou encore « Vérité » où « Satya » qui peut se traduire par : ce qui est l’Esprit, le réel, c'est-à-dire la pure conscience transcendantale ? C’est un vrai paradoxe, nous vivons dans la dualité matérialiste et pourtant, il y a cette partie qui ne change jamais en nous : le « Soi divin », le « Christ ». Sommes-nous après l’éveil cet Esprit divin ? Nous l’avons toujours été, il faut juste le laisser s’exprimer et diriger notre vie en conscience et c’est par Lui qu’il faut passer pour utiliser « sa Divine Lumière ». Si le foyer de votre attention a quitté la personnalité pour se fonde dans cette Vérité, alors plus rien ne vous troublera car vous saurez que vous êtes l’Esprit en action quoi que vous fassiez ! Vous serez libre dans l’éternel présent et votre état d’être ne dépendra que de votre pure conscience actualisée qui pourra tout transcender. En étant votre personnalité dirigée par un mental basé sur la mémoire, ce que vous avez vécu jusqu’à aujourd’hui, vous vivotiez une succession de moments présents qui, placés bout à bout, ont formé votre passé. C’était un mirage, un délire pesant, lourd très lourd, qui se rappellera à vous de temps en temps, lors d’une pause ou la nuit, en rêve. Dites-lui alors merci car il s’évacue dès qu’il refait ainsi surface. Ce qui est peut-être encore différent entre vous et moi, c’est qu’aujourd’hui je le sais et je l’accepte. Mon attitude diffère en lâcher-prise. Je ne juge plus, je me suis extrait du programme collectif traditionnel ou de la matrice comme le diraient certains. Je sais que le monde n’est en fait qu’une construction mentale émanant de l’humanité. Ce mental, analyse puis, interprète des données mémorielles qui ne reposent que sur du vent, c’est pourquoi chacun vit dans son monde et que toutes vos questions, vos pensées, vos actions ne se rapportaient qu’à lui, influençant votre façon de le vivre dans cette mémoire collective. Comprenez bien que cette approche ne se trouve qu’en vous. Il n’y a personne qui perçoit votre composition mentale de la même façon que vous. Si aujourd’hui, votre conscience s’en détache, si vous regardez les choses comme témoin, comme moi, sachant que vous n’êtes ni le corps, ni le mental, vous n’en serez plus affecté. Je sais que vous devez faire des efforts, faire preuve de beaucoup de volonté pour vous abstraire des dogmes, des archaïsmes, des référentiels désuets que l’on vous a enseignés mais c’est à ce prix que vous sortirez de l’illusion et surtout de votre bagne psychologique. Encore aujourd’hui, trop de gens restent prisonniers du système, pensant qu’ils ne peuvent pas s’en extraire et être libre de tout esclavage sociétal et c’est un truisme que de le dire. La libération par l’élévation de la conscience est une des marches (démarche) à utiliser car ce processus d’intentionnalité introduit la spiritualité de la vie réelle dans la dimension matérielle illusoire. Il ne faut plus vous identifier au « je » (c’est ce que je croyais être) mais au « Soi » (c’est le divin que je suis). Comprenez bien que « La Présence » n’existe pas au sens de quelque chose de défini, cela Est ! Pour bien l’ancrer, vous pouvez dire : « Je suis, même si je ne le sais pas ». C’est la véritable conscience d’être au-delà du mental. Ainsi, en transposant votre conscience dans les étages supérieurs de votre âme puis en regardant vers le bas, vous constaterez que vous n’êtes plus dans la mêlée.
A présent, reprenons le thème évoqué pour l’appliquer au thérapeute Reiki. Quand un patient vient vers vous pour recevoir un soin, que se passe-t-il ? Son propre être, qui agissait par son mental sur ses corps de manifestation perçoit la fréquence de perfection que vous lui adressée, celle que vous rayonnez. Il reçoit automatiquement l’information/Lumière, la vibration divine émanant de l’Esprit. Cela change-t-il votre vision des soins ? Je suis sûr que oui. En vous abandonnant à vous-même, vous allez au-delà du mental, au-delà des apparences. N’oubliez jamais que là où prédominent la clarté d’être et le détachement, la conscience pure apparaît. Ainsi, l’auto-réalisation est avant tout la connaissance de son propre conditionnement. Donc dans les soins, si un patient vient à nous, il est assuré de recevoir de l’aide, c’est son destin d’être aidé, seule la forme de l’aide variera. Ensuite, il en fera ce qu’il en veut. Il se transformera ou retombera dans ses travers. Pour ma part, je ne demande rien, je ne désire rien, car je sais qu’il est dans la nature de la Vie de remettre les choses en place naturellement.

Voilà, je vous demande maintenant de faire une pause et de peser chaque mot pour que vous compreniez bien que la différence n’est qu’un état de conscience. Abandonnez, ici et maintenant, l’idée que vous n’êtes que cette petite personnalité éphémère, transitoire, vivant dans un monde matériel. Prenez votre envol pour être l’intemporel, un pur Esprit s’exprimant par une âme individualisée dans un univers multidimensionnel. Il n’y a ici que l’immuable, l’inébranlable, la Source de manifestation dans une Unicité merveilleuse. Voilà ce que signifie le terme « apocalypse » et c’est vraiment une révélation !

P/B



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire