jeudi 12 janvier 2017

Prise de Conscience du thérapeute Reiki.



    Aujourd’hui, je voudrais reparler avec vous du travail énergétique. Par les initiations Reiki, vous avez la possibilité de traiter autrui et donc d’imposer ou d’apposer vos mains lors de soins thérapeutiques mais trop souvent le doute et le manque de confiance interviennent avec la peur d’être jugé si le résultat escompté est différent de celui attendu. Revoyons ensemble ce qui vous manque ou ce qui vous trouble.

Vous vous posez des questions et souvent vous préférer renoncer pour éviter de vous faire critiquer.  Ne dites pas non, on en parle dans les réunions-partages surtout avec les praticiens venant d’autres écoles. Vous avez oublié ou votre enseignant est passé trop rapidement sur le volet spirituel du Reiki qui en est la base, le socle. Le volet spirituel de la méthode est le fondement des soins par imposition des mains. Sans lui, vous mentalisez et restez dans les peurs. Pourtant souvenez-vous. Il vous installe d’abord dans le moment présent, le « ici et maintenant » et surtout il vous fait redécouvrir votre réalité spirituelle, votre « Soi » divin par lequel vous allez opérer. En effet, ce n’est pas la personne physique qui traite un patient mais votre vraie réalité. J’aborde ce point essentiel dans mes stages et cela vous délivre de l’enfermement traditionnel. Qu’elle est donc cette réalité divine ? Elle est le Principe, la Source, la Vie, Dieu, peu importe l’expression que vous utilisez. Il est dit : « Connais-toi toi-même et agis en confiance ». Pourquoi cette expression ? Pour vous rappeler qui vous êtes. Vous êtes sans le savoir l’Esprit de Vie (la Conscience Créatrice) et vous pouvez l’affirmer haut et fort ! C’est l’éveil, l’illumination, le Satori du Reiki. Vous le constatez, cette révélation ne date pas d’aujourd’hui même si elle utilisait des termes basés sur le shintoïsme et le bouddhisme. D’ailleurs, il existe de nombreux manuscrits émanant d’anciennes civilisations qui l’affirment depuis la nuit des temps. Je sais aussi que ce n’est pas ce qu’enseigne notre société et les religions avec ses dogmes et ses archaïsmes de domination. Réveillez-vous et vérifiez ! Oui, par la conscience d’être l’Esprit de Vie, vous vous syntonisez avec votre vraie nature puis avec conviction et par simple intention, vous projetez sa Pure Lumière Akâshique. Vous pensiez que c’était le corps physique seul qui pouvait canaliser la Lumière ? Il peut écouter, parler, sentir, il peut porter un objet, bouger mais il est vite limité dans ses actes. Non, ce n’est pas lui mais qui alors ? Je viens de le dire, c’est l’Esprit de Vie, ce que vous êtes en réalité. Ainsi la première chose à faire, c’est de bannir les mots « je ne peux pas » car en agissant ainsi, vous trahissez votre « Soi » intérieur. L’énergie ou le Principe agit sur toutes substances, sur toutes choses. Ici, je ne reviens pas sur les modalités d’un soin que vous devez connaître. Après le bilan énergétique, l’épuration, le nettoyage, vous passez à la phase rechargement. Là, vous êtes dans le non-vouloir, le non-agir. Il ne s’agit plus de volonté mais de pouvoir conféré par initiations. Focalisez votre attention que sur les ressentis et laissez sereinement vos mains danser dans l’aura. Le résultat sera automatiquement là, immédiat, et sera celui qu’il faut au receveur dans l’instantanéité du soin. Vous devez en être persuadé. Il est celui de l’intelligence divine en action, celui que la Lumière juge en adéquation avec le corps subtil de la personne et qui va entraîner une prise de conscience salutaire chez le receveur pour qu’il se modifie intérieurement psychiquement. Souvent, ce qui freine cette compréhension, c’est de se concevoir exclusivement comme corps physique et de se focaliser uniquement sur le visible. Je vous invite ici à élargir votre conscience et à percevoir la multi-dimensionnalité de la Vie. Oui l’Êtreté se révèle à celui ou celle qui ouvre sa conscience, à celui ou celle qui se place dans l’acceptation d’un autre possible. En fait, il n’y a rien à travailler, à purifier, mais seulement tout à accepter avec paix et humilité et un regard neuf. C’est la Conscience prenant conscience d’elle-même. Oui, vous êtes l’intermédiaire divin, le canal par lequel la perfection se réinstalle chez le receveur. Ayez juste conscience de ce que vous êtes réellement puis, avec une totale confiance, imposez ou apposez sereinement vos mains. Le mental sera absent du processus car il ne peut percevoir ce but divin. Cette prise de conscience du thérapeute permettra de relativiser le résultat et d’expliquer que ce dernier est automatiquement celui qui est nécessaire, holistiquement parlant, à l’ensemble de l’être traité, même s’il n’est pas encore visible sur le plan physique ou celui escompté au départ.

Lâchez-prise et rayonnez la Pure Lumière Akâshique car c’est elle qui soigne. Ayez toujours une confiance aveugle en elle car ce qui agit dépasse notre conception mentalisée et son action ne peut qu’être parfaite. Reiki est bien plus profond qu’il n’y paraît, il révèle un secret qui peut fait peur, il vous redonne votre indépendance et votre puissance « d’être » mais attention, si vous ne le vivez pas vraiment alors vous passerez à côté d’une merveilleuse opportunité de vous découvrir !

http://Reikisource.fr

P/B    






Aucun commentaire:

Publier un commentaire