mardi 9 mai 2017

Le guérisseur Reiki accompli !



     
     Le Reiki traditionnel émane de son fondateur : Usui Sensei. Gage de tradition, il plaçait en avant l’éveil spirituel du praticien. Pourquoi l’inverse aujourd’hui dans le monde Reiki et ses dérives, et surtout pourquoi en occident, c’est sa prolongation qui prend le pas, c'est-à-dire le volet soins de la méthode. Simplement parce que le Reiki est mentalisé, voire instrumentalisé. Regardons cela d’un peu plus près.

Utilisons une métaphore pour bien le comprendre. Il y a un moyen très simple pour expliquer l’état d’esprit Reiki, c’est de le comparer à un circuit électrique. Vous êtes de l’énergie et lors de l’initiation, vous recevez une sorte de nouvelle installation. En fait, vous retrouvez une grande vérité. C’est un circuit « ésotérique » permettant de canaliser la Lumière de la Force de Vie. Vous agissez alors par simple intentionnalité. Or, vous devez non seulement comprendre le schéma d’installation mais aussi en réaliser régulièrement l’entretien pour recevoir cette merveilleuse énergie avec toujours plus d’intensité. Par le biais des degrés du Reiki, les maître-enseignants vont proposer des mises à jour mais vous devez parfaire vous-même le terrain et entretenir cette installation en surveillant vos pensées, vos paroles et vos actes. Comprenez bien que pour transmettre cette divine Lumière, il faut d’abord redevenir la lampe. Comment procéder ? Par votre vouloir et une intention bien définie, élevez votre conscience en sortant du mental. Faites mouvement vers la Divinité que vous êtes et laissez-vous aller en Elle. Il s’agit bien évidemment d’un déplacement de la Conscience. Cette fusion permet à l’homme de jouer le rôle pour lequel la Source l’a créé. Vous êtes alors un vrai créateur conscient individualisé, vous êtes le temple de l’indicible « Présence », vous l’exprimez ce qui signifie que structurellement, vous modifiez votre fréquence vibratoire. Mikao Usui ne disait rien d’autre lorsqu’il affirmait que le volet spirituel conduisait à l’éveil encore faut-il bien comprendre cette signification. Cette notion évoque traditionnellement une libération totale de l'ego en tant que petit « moi commun » et l'avènement d'une nouvelle conscience unifiée avec l’Esprit. Le mental reprend sa juste place. Il redevient un simple outil, un instrument qui est là pour servir à l’accomplissement d’une tâche précise. Il est à nouveau au service de la Conscience. Une fois cette tâche accomplie, vous déposez votre outil naturellement et bien sûr, il en est de même de l’ego. Vous comprenez que vous n’êtes pas cette personnalité éphémère mais une entité Lumière de la Source, en voyage expérimentant la matrice. Cette nouvelle connaissance spirituelle s’empare de l’être et conduit à une reprogrammation du corps énergétique ou subtil qui aboutit à une guérison holistique globale. Vous êtes alors la lampe allumée qui conduit la Lumière de l’amour vers autrui et votre baromètre en sera les guérisons induites par la Lumière de la Force de Vie. Vous ne mentalisez plus, vous ne faites pas de différence entre vous et l’Esprit en action et donc vous ne jugez plus rien : ni le soin, ni l’être qui le reçoit, ni le praticien qui sert d’intermédiaire. Il est parfois nommé à juste titre « guérisseur » puisqu’il est fondu dans la Conscience Créatrice qui fait l’action. Il y a élargissement sémantique, union et totalité, accomplissement et achèvement, hors dualité, ce qui induit cet état de Samadhi. Cet éveil qui n’est qu’une expansion de conscience dans une totale sérénité, constitue en fait l’accomplissement de l’être dans l’amour universel et c’est ce que vous devez vivre et ressentir comme accompli. Si vous pensez que cela n’est pas encore le cas pour vous, oubliez-ça de suite car ce n’est pas le mental avec sa banale programmation qui peut le savoir. Cette conviction vient de l’atome primordial intérieur, l’étincelle divine cachée, qui expanse ses attributs. La même métaphore se produit dans la conception de la maladie d’un patient.  Il peut être victime de courts-circuits qui l’empêche de fonctionner correctement. En les réparant, le thérapeute rétablit le circuit primaire (être hors circuit, c’est être déconnecté du divin, de sa conscience). Le courant de Vie circule à nouveau produisant la paix à l’ensemble de l’être et donc la guérison. Rappelez-vous ici que vivre en bonne santé est un état naturel. Pourquoi parle-t-on de renaissance, de résurrection, simplement parce que c’est là le point crucial d’une grande vérité. Le thérapeute doit non seulement se fondre dans une autre vérité mais laissez la Lumière agir à travers lui. La Lumière de l’Amour ne demande que cela pour l’emplir et transiter à volonté par lui en accomplissant ce qui est pris pour un miracle. Ce redressement spirituel est un préalable nécessaire afin que le guérisseur redécouvre son intégrité, afin qu’en élevant sa Conscience, il purifie l’ensemble de son Être et rectifie son canal de Lumière. Le circuit est parfait, la lampe brillera de mille feux pour que le thérapeute nouveau naisse et qu’il irradie la divine Puissance en toute sérénité mais il doit accepter ce voyage de retour au sein de la Divine Conscience et s’y fondre.

Cette sagesse est à méditer tranquillement car c’est un paradigme de paix que je vous propose, hors des dogmatismes de ceux qui voudraient vous faire croire qu’il y a séparation. C’est ce qui est exprimé dans les préceptes du Reiki. Tout est là, présent, car vous êtes ce que vous êtes par volonté divine. Voilà ce à quoi doit d’abord parvenir le thérapeute Reiki, à ce lâcher-prise salutaire (la zénitude intérieure) pour que s’exprime ici et maintenant la « Divine Présence » Une, l’énergie créatrice Manifestée, nommée Vie car son nom est Vérité. Ainsi, vous pouvez vivre Reiki d’une manière sincère, authentique et multidimensionnelle car il ne vous reste qu’à la rayonner, en toute simplicité et avec confiance, en sachant qu’il n’y a que l’Un en manifestation et en action, par vous et avec vous.

P/B 
http ://Reikisource.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire