samedi 17 février 2018

Comprendre le courant de la Vie.




    Lors des soins comme thérapeute énergétique, Maître-enseignant en Reiki traditionnel, je me trouve confronté à des troubles parfois douloureux, à des mal-êtres où à la maladie de mes patients. A vrai dire dans ma pratique, je préfère utiliser un autre vocable. Je parle de dysharmonies car cela ouvre plus facilement sur le mot rémission ou retour à la bonne santé, ce qui est la norme faut-il le rappeler. Explicitons causes et solutions.

Qu’ils viennent pour une « maladie », une douleur, un dysfonctionnement quelconque, un déphasage du psychisme ou même des problèmes psychologiques graves, je travaille sur leur corps subtil d’une manière holistique en une ou plusieurs séances puis je les invite à se transformer. Très souvent, ils sont pétris de dogmes, de croyances, d’habitudes négatives et n’aiment pas en changer. Ils pensent souvent que ce sont les circonstances ou les autres qui sont à l’origine de leurs déboires. Cette incompréhension est notoire lorsque le corps énergétique est remis en état, qu’il retrouve un bon taux vibratoire mais qu’en quelques semaines, les patients replongent dans le même état existentiel. Ce paradoxe est fréquent chez l’humain qui ne prend pas conscience de son état de domestication mental parce qu’il ne sait pas forcément que tous les maux ont leur origine dans cette « mentalité » erronée. Pourtant, le mot est signifiant dans ses synonymes : Etat d'esprit, pensée, moral, opinion, complexion, croyances, habitudes, humeur, idéologie ou idiosyncrasie etc. Moi, je vous le dis : Sortez de votre prison mentale car vous en avez fait une nécropole ! Cela influence non seulement votre état émotionnel mais aussi spirituel et vous sépare du divin alors mon conseil est le suivant.
Je dis : « Si vous voulez vraiment recouvrez la paix, la santé et donc les conserver, laissez-vous porter par la vie, par sa douceur et sa beauté. Là, maintenant, dans le présent, arrêtez de penser de façon erronée. Ressentez simplement ce qui vous entoure. Faites le constat que c’est votre état d’âme qui génèrera votre malaise ou votre bien-être. La clé de voute du bonheur comme de la santé est votre état intérieur alors lâchez prise et abandonnez-vous à la fréquence de la Vie. Tout va bien, tout est parfait, tout est providence. Il n’y a que dans cette acceptation, cette élévation de la Conscience, que vous pouvez modeler votre futur ».
Êtes-vous dans ce cas de figure ou êtes-vous toujours malmené par les événements ?  Allez-vous vous remettre en question ou pas ? Oui ? Alors suivez ce précieux conseil et transmutez-vous sans culpabiliser. Vous avez en vous pouvoir et puissance. Il suffit d’agir avec confiance et d’être vraiment vous-même selon votre choix. Laissez donc ces nouvelles idées faire leur chemin et vos anciens schémas voler en éclats, cette transition est nécessaire pour éclore à la perfection naturelle de la vie et pour que chaque patient retrouve la plénitude de son être.

Essayez de lâcher prise et d'être beaucoup plus simple dans vos comportements. Avec courage, projetez une autre réalité dans votre monde, visualisez que vos choix sont déjà réalités afin de vous immuniser contre votre propre dogmatisation cela vous permettra de vous plonger dans une salutaire sérénité. Gardez toujours à l’esprit que la perfection du corps ne sera que le reflet de votre état d’être intérieur.

P/B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire