mardi 27 mars 2018

Le Reiki, une médecine non-conventionnelle !


  
     Dans l’esprit du grand public, le Reiki s’inscrit désormais comme une véritable médecine naturelle. Cependant, ce n’est pas l’avis de l’ordre des médecins qui par l’intermédiaire de la « Miviludes » essaye d’en détourner les patients en utilisant les dogmes et la peur. Pourtant le Reiki n’est plus considéré comme relevant seulement des médecines alternatives mais tout simplement comme de la bonne médecine. Sa pratique permet en effet de faire l’expérience de l’Esprit comme étant sans limite et d’inclure ainsi dans les soins, la diversité des sous plans de l’âme sachant que le corps physique est lui aussi un plan vibratoire. Voyons cela en détail.

Le patient initié devient son propre thérapeute car il sollicite son guérisseur intérieur. J’entends dans ses mots, l’utilisation volontaire de la Lumière de la « Force de Vie ». La méthode Reiki est très simple. C’est l’application de techniques de soins d’origine japonaise, fondée sur la circulation de l’énergie dans le corps. Il s’agit d’une méthode saine et holistique qui repose sur un travail énergétique par imposition des mains. La méthode ne “soigne” pas (terme réservé), mais « qu’elle régule le Qi » et comme ce dernier n’existe pas aux yeux de la médecine française et de son administration tatillonne, il n’est pas interdit de le travailler ! C’est avant tout, une manière de penser le monde multidimensionnel et donc de le vivre. Reiki va au-delà des symptômes pour chercher véritablement les causes des maux à l’inverse de la médecine allopathique. Par ailleurs, son champ d’application premier reste la prévention en maintenant l’équilibre de l’énergie subtil, du Qi ou « Ki » et donc la santé et la joie de vivre. Autre distinction importante, Reiki n’a juste rien à voir avec le diagnostic médical car ici, il est fait référence aux ressentis, à l'intuition et aux flashs. Ainsi, la méthode ne tombe pas du tout sous le coup de l’exercice illégal de la médecine. La démarche est également basée sur l’éveil spirituel, l’ouverture de la conscience et l’harmonie énergétique dans le moment présent. Elle ouvre l’esprit sur un art de vivre et de penser correctement. Elle permet de redécouvrir son essence, d'être la Vie mais là encore, elle est attaquée d’une façon sournoise pour la museler en évoquant les dangers des dérives sectaires. C’est méconnaître la méthode et le vocabulaire ! Le vrai praticien Reiki, est vacuité, liberté et compassion. Il comprend qu’il est le temple de la « Présence ». Par le biais d’une modification de la conscience, il n’est en lutte contre rien mais plutôt dans une sorte d’acceptation car volonté et entendement subissent des déterminismes, notamment liés aux expériences passées. J’ai découvert que l’acceptation était un moteur de changement bien plus puissant que la volonté de changer. Plus on apprend à avoir de la compassion pour soi-même et pour autrui, à observer les choses sans être dans l’antagoniste, plus les blocages peuvent vraiment lâcher. C’est grâce à la Lumière de la Force de Vie canalisée que nous découvrons la bonne attitude. Ne plus être dans le jugement ou dans la peur, ressentir et ne pas lutter, c’est rediriger l’attention vers les méandres de la mémoire émotionnelle ou mentale et ainsi, nettoyer tout ce qui a été enregistré autour d’expériences traumatiques, responsable des symptômes visibles dans le corps physique. Ces interactions démontrent qu’ils existent des liens complexes entre conscience (psycho), système nerveux (neuro) et mécanismes de défense (immunologie). C’est là que le thérapeute agit par le lâcher-prise et non pas par l’hyper-contrôle qui est globalement à l’origine de toute la symptomatologie. Deuxièmement, il a compris qu’il ne doit plus focaliser son mental sur les symptômes qui sont simplement des alarmes localisées mais simplement rayonner cette merveilleuse « Lumière ». Trop souvent, le médecin traditionnel lui, ne cherche qu’à masquer l’effet par la prescription de médicaments de synthèse alors que le thérapeute énergétique agit sur la causalité en utilisant cette puissance. Par une ouverture de conscience, il va percevoir l’origine des troubles, nettoyer les blocages et congestions selon la guidance reçue puis va se placer dans le non-agir pour recharger le receveur. Rien d’extraordinaire ici, juste de la sérénité, de l’attention bienveillante à ce que nous ressentons. Cette action holistique fait toute la différence avec un traitement médicamenteux. C’est cela avoir l’attitude juste. Troisièmement et en dernier lieu, il induit chez le patient une métamorphose qui s’opérera dans le silence du cœur et qui conduira à une ouverture d’esprit nécessaire pour l’avenir. Pensées, paroles et actes seront en accord avec une certaine harmonie de vie. Il est clair que les laboratoires pharmaceutiques comme la médecine traditionnelle avec son ordre décadent n’ont pas intérêt à ce que des techniques comme celle-ci fassent preuve de leur efficacité.

En conclusion, vous avez le choix mais mieux vaut réfléchir avant de se bourrer de produits chimiques. Reiki est une médecine non-conventionnelle basée sur le fait d’apprendre à penser par soi-même, d’apprendre à reconnaître et à respecter le sacré de la vie, d’apprendre à y trouver sa place, en harmonie avec son cœur alors l’ensemble de l’être ne peut que répondre oui au Reiki, méthode holistique naturelle. Est-ce si inconcevable que cela ?

P/B

Abandon à la Vie !


    Souvenez-vous de ce que disent les textes anciens. Le grand Tout est Esprit, le monde est mental. L’univers est une conception, une idée de l’Esprit qui est toujours en mouvement et il ne peut être compris que par une approche intuitive. Parfois, nous cherchons à comprendre, nous passons par un questionnement introspectif pour qu’apparaisse la vérité de la vie. Voyons comment expliciter cela.

Ici, il s’agit de plonger en nous-même, au plus profond de notre âme, jusque dans notre « Soi », le cœur de la Présence qui git dans notre âme. Là, nous sommes resplendissants. Nous vivons alors avec légèreté et sagesse. Nous sommes « complet » et non-divisé, nous ne sommes plus un corps mais pure conscience avec un champ magnifique d’énergie qui transcende l’univers. Pour comprendre ce concept, il faut oublier ce que les dogmes vous ont inculqué et surtout sortir du mot « dieu » qui signifie aujourd’hui encore, une entité extérieure dominatrice qui planifie les choses pour vous et trace votre chemin ne vous laissant que le choix d’obéir. L’essence du mot est plus juste. Elle rappelle la notion de Lumière et donc d’Unicité. Il est temps de vivre cette harmonie, de faire l’expérience en vous-même de cette entièreté, d’être la Conscience Créatrice elle-même sous une forme individualisée. Oui, au cœur de notre souveraineté, nous sommes Cela à jamais. Utilisez la métaphore suivante pour transcender votre réalité : La Vie, la Source Est ? Sa Conscience révèle son « Esprit ». Cette vérité existe de la même façon en vous et la vie (Sattva) se modèle par votre Esprit. Ce mot sanskrit signifie simplement « vérité » ou « réalité ». Vous en conviendrez, ce point de vue ouvre une perspective nouvelle. Vous vous sentez moins concerné par ce que les autres vous disent ou pensent. Devant une critique ou un jugement, vous relativisez, vous n’en faites plus une affaire personnelle, vous êtes moins affecté ou prompts à réagir puisque vous savez que chacun à sa perspective. Vous lâchez-prise aussi parce que vous savez maintenant qui vous êtes. Empli de la conscience Divine et par l’Esprit, vous fusionnez votre totalité et maîtrisez la vie. Il ne s’agit absolument pas de religion mais d’état d’Être. A partir de cette divine fusion, le silence, la sérénité et l’amour emplissent votre Êtreté. L’extérieur est ce qu’il paraît mais vous n’en êtes plus affecté bien au contraire, vous le regardez avec un œil nouveau. Vous souriez tranquillement devant les expériences qui se présentent car vous savez que vous en êtes à l’origine. En effet, votre création d’aujourd’hui émane de votre état intérieur d’hier. Afin de retrouver la « vérité de l’Être » et pour l’exprimer pleinement en permanence, il faut une vraie ascension de la Conscience pour plonger, fusionner et être une âme réalisée, individualisée (ce qui n’a rien à voir avec le dogme religieux, je le répète). Cette divine nature ou conscience de l’unité est un état d’Unicité, une fusion de l’Esprit avec la Présence. C’est ainsi, qu’il faut vivre chaque expérience. Je sais que les idées présentées ici sont radicalement différentes de la tradition mais on voit où elle vous a mené jusqu’à aujourd’hui. Maintenant, vous avez le choix, il vous appartient où le statu quo ou l’ouverture spirituelle. Pour ma part, il est évident qu’il faut remettre en question les dogmes, les archaïsmes afin de poursuivre notre évolution spirituelle. Oui, il faut se remettre en question pour vivre cette réalité en permanence et cette transmutation passe par le cœur, le ressenti, l’intuition. La connaissance est là, au fond de vous, tout simplement !  Soyez réaliste, regardez où les dogmes ont conduit le monde, dans l’obscurantisme du totalitarisme. C’est un monde figé souvent dans la haine, parfois avec des violences, des terreurs, des tueries au nom d’un pouvoir dominant. Les relations entre dominants débouchent très souvent sur des querelles de pouvoirs, des disputes et des conflits. Voilà la vérité des religions ou des oligarchies, C’est un fait que la théologie entraîne la séparation et engendre souvent une sociologie dégénérative emplie de multiples pathologies. Voilà où elles ont conduit l’humanité. Ras le bol des pensées rétrogrades, de ces croyances délétères, de la négativité, du pessimisme qu’elles ont entraînées. Faites comme moi, abandonnez ces vieilleries pour la vraie spiritualité, celle qui élève et transforme. Quittez votre personnalité, votre ego, votre mental car vous n’êtes pas de ce monde. Petit jeu de mot qui le confirme : « t’es rien/terrien). Au contraire, avalisez l’éventualité que vous êtes « l’Esprit » en action. Oui, je vous l’assure, vous êtes une expression de la Source car il n’y a jamais rien eu en dehors de la vie. Oui, vous êtes une expression d’Elle-même et ce n’est pas un sophisme. Ainsi, tous les dogmes s’effacent, s’écroulent. Que veut la vie, rien, elle est tout simplement. Vous êtes ce que vous voulez être par l’Esprit et vous pouvez dire : « Je suis ce que je choisis d’être ». Soyez comme moi, libéré des dogmes, des archaïsmes de tous sortes et vivez (existez) selon votre choix en toute simplicité. Voilà la conscience qui doit vous habiter, celle qui est créatrice et comporte tous les attributs que vous puissiez imaginer.

Resplendissez et rayonnez cette grande Force avec Amour, tranquillement et sereinement. A présent, vous vous autogouvernez seul, c’est ça le libre arbitre, la vérité (Satya), la communion, le divin mariage. Voilà le grand Principe de l’existence. Il ne doit plus y avoir séparation mais Unicité dans une profond liberté d’Être. Ainsi, avec gratitude et paix, parcourez tranquillement le chemin de la vie.

P/B


samedi 24 mars 2018

Différence entre religions et spiritualité.



     Il est clair qu’il ne faut pas confondre spiritualité et religion. La première ne concerne que l’esprit dans son individualité et vise à l’ouverture du cœur, c’est-à-dire à la maîtrise de soi-même dans la sérénité, dans l’ici et maintenant. Par contre, la seconde correspond à une sorte de besoin fondamental et sociétal de se réunir en vivant des règles morales dogmatiques et sectaires. Voyons cela en détail. 

La religion cherche à dominer le monde pour le maitriser depuis la nuit des temps et on constate encore aujourd’hui où cela nous conduit. La spiritualité nous presse de chercher la Vérité, c’est pourquoi la religion ne peut endurer la spiritualité. Elle ne le peut vraiment pas, car la spiritualité peut apporter une conclusion différente de celle d’une religion en particulier. Et cela, aucune religion connue ne peut le tolérer. La religion encourage à explorer les pensées des autres et à les modifier voire à les imposer. La spiritualité invite à écarter les pensées des autres et à trouver les siennes. L’une est vivante, l’autre est morte. Là où la spiritualité stimule, la religion menace et lorsque la spiritualité renforce la confiance, la religion prône la peur, nourrit l’ego parce que chacune se croit supérieure à l’autre, enfin la spiritualité transcende l’ego alors que la religion produit de la dévotion lorsque la spiritualité invite à la méditation. Comme nous le constatons, nous sommes avec la spiritualité, au-delà du conditionnement mental et dogmatique de la religion. De plus, cette dernière reste figée, elle est fragmentations, conditionnantes, alors que la spiritualité est unité et ouverture au quotidien. La spiritualité, c’est aussi une pure démarche d'éveil de la conscience dont le but ultime est la communion avec le Divin, la Source, la Vie, la Divine Conscience dans sa totalité. C’est la reconnaissance de qui nous sommes vraiment. La spiritualité transcende les limitations de l'ego et se concentre sur la quête d’Absolu, l’union avec la Puissance créatrice. La spiritualité invite à se sentir bien, c’est une façon de se dire que notre dernière pensée était vérité, que notre dernière parole était sagesse et que notre dernière action était amour. Drôle de paradoxe, d’un côté domination et archaïsme et de l’autre liberté et amour. La religion vous fait vous incliner alors que la spiritualité vous libère, vous redresse, la religion crée une dépendance alors que la spiritualité rend indépendant. D’un côté punition de l’autre liberté. A vous de choisir mais vraiment l’une propose l’avoir qui engendre l’appartenance et l’autre l’être, donc la vie du cœur. L’une est horizontale assistée voire confessionnalisée dont les membres se bornent à croire aveuglément par dogmatisme pur et l’autre verticale, fusionné avec le Principe de vie ce qui permet d’agir en conséquence. Oui, l’une est morte, intolérante et l’autre vivante ; l’une enferme et l’autre libère alors on peut dire que la spiritualité crée la paix intérieure alors que la religion créée des guerres extérieures. 

A vous de choisir, être des moutons avec ces croyances archaïques ou empli de sagesse pour accueillir l’inattendu avec équanimité car en synthèse on constate que les religions répriment tout, rend faux, alors que la spiritualité transcende tout, étant ouverture et quiétude. L’une dit : « pense, parle et agis comme moi » l’autre dit : « connais-toi toi-même et reste toi-même ». Réfléchissez à ce que vous voulez vivre au quotidien puis abandonnez-vous ! 

B/P 

http://reikisource.fr
 

samedi 10 mars 2018

Comment sortir de la physicalité ?



   Réfléchissez un instant car je vous demande de voir les choses en face. Je constate que vous focalisez votre esprit sur les problèmes visibles de votre corps physique. Cela a pour effet de les amplifier et surtout de les maintenir. Vous devriez au contraire porter votre regard sur ce que vous ne faites pas de votre vie.

Me croyiez-vous si je vous dis que je n’ai pas de façon de faire pour réaliser cela mais seulement une façon d’être ? Être ne nécessite aucune volonté, aucun effort, c’est là la clef ! Votre vie ne dépend que de votre état intérieur. Il ne s’agit pas de bloquer le mental, l’intellect, l’émotion ou de mettre de côté les soucis, les préoccupations, il faut apprendre à déplacer en soi votre point de concentration sans rien rejeter. Pour cela, sortez de votre conceptualisation de la santé par rapport à la maladie et plongez dans l’essence de votre cœur. Quittez le mental qui s’auto-critique, juge, stress ne sert à rien. Il sera toujours là. Il faut comme dit précédemment déplacer votre attention pour redécouvrir la plénitude qui vous habite. Comment voulez-vous que la Présence se révèle si vous êtes plein de vous-même, de suffisance, de bêtises et d’erreurs. Le divin ne peut pas passer dans ces conditions et produire ses fruits. En fait, vous n’avez rien à créer mais juste à être. Tout est déjà là. Soyez conscient de cette vérité. Ce n’est pas simplement un acte de visualisation, d’alchimie, de concentration mais au contraire d’un abandon à soi-même. C’est un acte de pureté et d’authenticité que vous posez là. Prenons un exemple pour mieux comprendre le processus. Lorsque vous vous réveillez le matin et que vous voulez vous lever, que faites-vous ? Vous mentalisez ? Non. Alors que faites-vous ? Rien, sinon juste vous lever. C’est automatique, c’est une action. Vous réalisez simplement par intention un acte. Vous manifestez votre volonté en accomplissant quelque chose. Cela est immédiatement ! Appliquez donc cette vérité à l’ensemble de votre vie. Ne faites rien mais agissez ! Être en bonne santé, être heureux est un état d’esprit tout simplement car rien n’est impossible aussi incroyable que cela puis paraître. En fait, notre mental avec son conditionnement reste notre premier frein. Le second est souvent le refus de changer en sortant des interdits. On doute aussi, on se dit : c’est impossible, ça se saurait si c’était aussi simple. On peut alors prendre conscience que nos limites sont celles que l’on se met à soi-même. On dit qu’il faut se dépasser et c’est vrai. C’est la voie royale qui nous reconduit à la maison, au cœur de la « Présence ». J’ai pris ici l’exemple de la maladie, du mal-être. Examinez ce dernier mot : « être mal » c’est être mal à l’aide, mal en point, malade. Ce que vous « êtes » est mal. C’est la réponse que vous cherchiez depuis si longtemps. Vous êtes mal. Ce n’est pas comme ça qu’il faut êtes pour savourer la sérénité, la joie et la santé. Alors changer ! Soyez l’antonyme, soyez bien, vrai, heureux, confiant, là, tout de suite. Existez ou vivez autrement en le choisissant, passez en mode « impératif » en disant maintenant : « je suis ». Vous devez patiemment vous construire en tant que soleil divin pour rayonner la Lumière de Vie, c’est ce que fait le véritable thérapeute énergétique pour être « service ». Voilà, vous êtes sorti de l’ombre pour être en pleine lumière. Maintenant vous savez en conscience ce qu’est l’harmonie dans la simplicité d’être vrai, facteur essentiel pour la libération !

On peut dire que dans cet état d’être, vous avez retrouvé votre vraie réalité, celle qui est Unicité. La Présence divine prend son envol réinformant la totalité de votre âme. La Force de Vie donne sa tonalité et rien ne peut se mettre à travers de son chemin, votre chemin de Lumière. La vie est parfaite alors laissez-la s’exprimer en vous de la meilleure façon qui soit.  

P/B