lundi 25 novembre 2019

Respect pour vous-même !


  
  Rien dans la création n’est séparé et les spéculations purement intellectuelles qui dépouillent l'univers de cette magie n’y peuvent rien. Nul hasard, nulle infortune, mais une parfaite synchronicité dans ce monde de cause à effet et le vrai thérapeute énergétique le sait. Il adapte son état d’esprit à cette vérité intangible puisqu’il sait qu’il en fait partie. Seule la créativité, la liberté, l'épanouissement de chacun permet d'élever constamment le niveau de la société dans laquelle l'ensemble des individus évolue et le guérisseur n’y échappe pas, bien au contraire, il doit être un exemple par sa retenue, sa paix, sa sagesse et l’état d’être qui émane de lui sans tomber dans la démagogie.

Ses attributs sont ou devraient être : La douceur, la flexibilité, la sérénité, la sincérité, la sagesse et harmonie qui sont autant de synonymes de la Vie. Il Est la Vie, il est le Principe en action, il est l’Esprit de Vie qui engendre la Lumière, ainsi, il a élevé son degré de conscience se noyant dans l’inconnaissable, il représente la jubilation divine en train de créer, d'engendrer, de "faire" son travail énergétique. Oui, vous avez bien lu, pourquoi vouloir vous réduire. Vous savez que le désir, suivi de l’intention est le moteur de toute action, de toute création, de tout progrès en tous domaines, pourquoi en serait-il autrement ici ? Regardez la nature et suivez son exemple car vous ne verrez que volonté de croître avec harmonie. Cessez, vous aussi, de vous sous-évaluer. Comment peut-on dégringoler à ce point-là pour imaginer que vivre sans désir, sans goût pour rien, en se croyant petit, nul, lamentable, miteux, affligeant, est la norme ! Non, je le dis ici, cette perversion du mental et donc de la réalité, cette illusion terrible de l’ego n’est pas la vérité. Cependant, c’est ce qui est déversé dans vos esprits depuis si longtemps que vous le croyez. Moi, au contraire, je vous invite à dépasser toutes vos barrières, vos croyances, vos dogmes, vos archaïsmes mais ce n’est pas nouveau. Retrouvez votre goût pour la liberté et l'indépendance. Incarnez votre âme et votre « Soi » dans le monde dense en maintenant le silence dans votre mental (il n’y a rien à justifier, rien à dire, juste à être). Rayonnez simplement la Pure Lumière de la Force Akashique à travers votre pratique d’imposition des mains dans un merveilleux « don de soi » qui est en fait, le « Don du Soi ». Ainsi, ne vous jugez plus, mais resplendissez tranquillement sagesse et équanimité. Le vrai thérapeute, le vrai praticien Reiki se concrétise dans l’acte non dans les mots. Rappelez-vous aussi qu’il constate le résultat quel qu’il soit mais ne se l’attribue pas. Il est tranquillement habité par cette conviction d’être. « Être » ce n’est pas juger mais contrôler et dominer chaque facette de soi-même. L’extérieur n’est que reflet de l’éphémère car tout est mouvement dans l’énergie alors regardez-le passer simplement et recentrez-vous. Votre cœur recèle en son centre, le Graal, la coupe, le « Soi », qui reçoit et diffuse la Lumière de Vie d’où émane son amour. Évoquez-la et partagez-la avec autrui car votre pouvoir est immense. Je décris ici une sorte d’abandon mais un abandon à une vraie réalité divine, celle que nous sommes tous donc, Soyez vous-même un vrai créateur comme nous y invite la Source de toutes choses par le simple fait de choisir un but précis, de le créer et de le vivre. Souvenez-vous de cette phrase : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, afin que les miracles d’une seule chose s’accomplissent ». Ici, vous voyez la parfaite justesse des mots qui véhicule le verbe. Il est dit aussi, dans le même texte ancien (la table d’émeraude) ceci : « Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Ainsi, tu auras la gloire du monde entier et c'est pourquoi toute l'obscurité te fuira ». Imaginez l’être qui en conscience se fond dans l’Esprit de Vie puis grâce à cette Force Akashique, transmet l’information Lumière par ses mains. Il est également dit : « Voici l'énergie forte de toutes les énergies, qui vaincra toutes choses subtiles et pénétrera toutes choses solides ». N’est-ce pas le secret du praticien Reiki, le guérisseur énergétique, qui fondu dans le Principe, agit ici-bas en oubliant son « petit moi » ? Je reprends cet axiome de Grillot de Givry qui dit si justement : « La noblesse de l'œuvre requiert la noblesse de l'œuvrant ».

Dans cette profonde réalité de la Vie, projetez la sérénité, l’amour et la lumière en vous plaçant au-dessus du monde mental. Plongez dans cet « état de connexion » avec bonheur. Soyez en réalité la flamme divine qui s’écoule tranquillement avec quiétude, bonheur et paix. Quoi que vous choisissiez d’être, sachez que dans l’infini et l’éternel présent, c’est déjà une réalité.

P/B

dimanche 24 novembre 2019

Redevenir soi-même par une remise en question !



     Aujourd’hui plus que jamais, les gens cherchent à être en bonne santé, heureux et en paix mais ils ne savent pas comment y parvenir naturellement. Conformément à la doctrine prônée par les médias et les consortium, l’oligarchie ou la dogmatisation religieuse, ils suivent leurs directives mais s’écroulent de plus en plus bas. Pourtant, c’est très simple, il faut revenir à l’essentiel (Essence du ciel). Je vous le dis, enlevez ou retirez vos masques, vos mensonges, vos préjugés pour être à nouveau pur comme un petit innocent qui naît à la vie. La vertu n’est-elle pas le signe de la simplicité, de l’authentique ? Voyons cela dans le détail.

Être cette paix intérieure requiert un esprit clair et une volonté non seulement de lâcher-prise voire d’abandon à soi-même mais aussi de se reconnecter à la vérité par la spiritualité.  Vivre simplement cette dernière, c’est comprendre le sens réel de la vie, par l’observation de la nature qui tel un livre vivant se déploie devant nous. Je vous invite à retrouver cette sagesse cachée, cette partie divine individualisée, cet infini du « tout possible » puis ainsi inspiré, de vivre en symbiose dans ce que vous projetez vers l’extérieur. Votre essence profonde vous guidera en même temps et vous instruira car elle est un modèle résolutoire pour tous vos divers soucis. Imaginez d’abord que vous vous accomplissez idéalement en toute simplicité, ici et maintenant, surtout pas demain. On appelle cela « la percée créatrice ». Cet état entraîne automatiquement les synchronicités nécessaires et les opportunités à saisir. En effet, chaque individu porte en lui un potentiel particulier de qualités, des talents propres qui, portés à l’infini divin, constituent sa clé d’accès à ce fameux « tout possible ». Nous devons être cette vérité afin d’accomplir notre plein potentiel permettant de se réaliser. Pour cela, laissez-vous couler dans le sens de la vie puis, suivez tranquillement les élans de votre cœur. Retrouvez le divin en vous et laissez-le s’exprimer sereinement sans chercher à le mentaliser. Pour « être » vous devez simplement ressentir cet état. Je constate encore trop souvent que les gens se détruisent par méconnaissance, petit à petit, sans savoir que chaque pensée, chaque parole et même chaque acte formatent votre être et donc votre corps de manifestation qui reflète votre l’état intérieur. Si vous n’êtes plus en accord avec la simplicité de la vie, son innocence voire sa pureté vous passez à côté de la solution. Vous avez trop fait confiance à notre mental et vous avez perdu cette quiétude du moment présent. Ce retour de la Pure Conscience est salutaire, et s’obtient par simple intention, dites : « J’ai retrouvé ma paix, ma quiétude. Je suis, ici et maintenant ce que je suis et je m’exprime par l’Esprit de Vie ». En effet, l’Esprit modèle la Vie. Cette sérénité doit être réalisée en toute simplicité : « Carpe diem (profite de la journée), en suivant ta guidance intérieure ». Cette clé est spirituelle, elle réside non seulement dans notre réceptivité à la dimension divine, là où se trouve toutes les réponses à nos questions mais aussi dans cette simplicité d’être. Nous vivons à la fois dans un monde invisible et visible informationnel, fait de Lumière et d’énergie avec de multiples fréquences. En fait, redevenir « Soi-même » permet d’expérimenter des mécanismes énergétiques qui entrent en résonance comme un diapason car nous évoluons en lui et avec lui. Petite mise en garde cependant, ne mentalisez pas ce qui vient d’être dit avec des mots car si vous n’en faites rien, cela sera totalement stérile. Soyez simplement cette vérité éternelle ! Quelle meilleure façon de s’abandonner à cette vacuité d’être. Soyez le vase, le Graal, le réceptacle sacré recevant l’inspiration divine, selon votre demande. Voilà, l’état d’esprit qui conduit à la paix, à la santé et au bonheur. A un moment donné, il faut faire un choix, celui de perdre son ego attaché à une personnalité formatée par la société et un mental désuet inféodé à un vieux référentiel. Vous avez le choix, vous possédez votre libre arbitre pour vous ouvrir à la renaissance provoquant ainsi en vous bonheur, joie et bien sûr la santé ou alors rester dans cet état de délabrement et de domination des masses.

Philippe BLOT, Maître-enseignant en Reiki traditionnel.


dimanche 17 novembre 2019

L’Homme en tant qu’Être !



   Le fait d’être incarné dans un monde de matière pour en explorer sa potentialité ne doit pas en faire une prison. La personnalité avec l’ego comme le mental et l’émotionnel, sont nécessaires mais ils ne doivent pas voiler l’être qui est présent, l’âme avec dans son cœur « la Présence Christique », l’étincelle de Vie émanant de la Source. Nous allons retrouver peu à peu la vue, reprendre pied, revivre à partir d’elle, non seulement être en conscience notre âme mais et surtout redevenir un tout avec ses expressions dans les différents plans de vie et ce, en toute quiétude. Développons le sujet.

On dit très souvent : Je pense ceci ou cela, mais c’est juste une étiquette du mental liée à une croyance, elle-même basée sur une mémoire permettant à la personnalité d’exister. En fait, il en va tout autrement. Je m’explique ! Vous êtes une entité qui est venue s’incarnée dans des plans de conscience. Vous vivez avec un corps physique dans un monde qui semble représenter la seule et unique vérité. Vous focalisez votre conscience sur ce plan de vie uniquement pourtant vous savez que l’émotionnel existe au même titre que le corps mental. Ces plans de vie ne sont pas matériels ce qui devrait vous ouvrir les yeux et je ne parle pas des plans supérieurs. Alors oui, vous êtes autre chose. Vous êtes « l’Être » qui voyage dans les strates de la Conscience Universelle. Vous vivez dans une multidimensionnalité en même temps. Drôle de paradoxe ! Mais comment « être » alors ? Tout vous viendra en chemin, pourvu que vous fassiez d’abord le premier pas. Plongez-en vous-même, c'est-à-dire rétrécissez jusque dans votre cœur divin, dans la pure conscience de votre « Christ ». Dans cette vastitude, le mental est tranquille, en adéquation avec votre âme qui est entre et au-delà des deux. Cela signifie que la conscience (votre âme) est dans l’état suprême de béatitude, hors de la dualité, hors du jugement, hors de la peur, hors du mental, ici et maintenant et surtout prête à réponse à votre appel. Vous êtes je le répète « la pure Conscience Christique » qui illumine l’être par son soleil votre vie et c’est pourquoi on dit : Gnôthi Seauton « Connais-toi toi-même le reste suivra ». C’est important de le savoir mais ce n’est que le début de l’action car il faut découvrir tout ce que vous n’êtes pas, c’est le passage obligé pour vraiment « être » en conscience. Ensuite, vous devez vivre cette réalité suprême. La phrase est d’importance car découvrir tout ce que nous ne sommes pas, c’est abandonner un monde irréel, votre ancienne programmation ou construction mentale basée sur une mémoire erronée bâtie sur un château de sable. La personnalité n’est plus vraiment elle. L’être a pris conscience de sa globalité, il est maintenant fusionné. Cela entraîne deux questions fondamentales à savoir : Est-ce que la perception humaine est réelle ? La réponse est non. Qu’est-ce que la réalité ou notre réalité existe vraiment ? Oui et non. Abordons cette relativité. On peut la concevoir ainsi : la matière-énergie, la conscience (l’âme) permet au pur Esprit de Vie de s’exprimer et de créer ici-bas. La matière semble être dans l’espace alors que l’énergie serait dans le temps mais vous savez que la science a démontré que l’observateur provoquait lui-même des changements dès qui intervient. Cela prouve qu’il n’y a là rien de solide, seulement une potentialité qui demande un but pour éclore. C’est la conscience universelle, intemporelle et impersonnelle qui est agissante. Cela nous invite d’abord à une introspection, à choisir ce but puis de l’exprimer pour en voir apparaître sa manifestation. Nous sommes Celui qui dit « Je Suis ce que je suis ». On s’exprime comme divinité, ici et maintenant, dans une réalité qui possède plusieurs plans mais revenons à la question principale : Je disais : comment être ? Si on la mentalise, c’est « savoir » et maintenant, vous savez. Cependant, je vous dis et si on s’oubliait ? En effet, il n’y a rien à chercher, rien à faire, rien à vouloir, juste à Être ! Cette Unification salvatrice est reconnue par un vocable que vous connaissez bien malgré qu’il ait été galvaudé à souhait par les religieux pour vous induire en erreur et continuer à vous dominer. C’est pourtant seulement un état d’être. L’Amour en est son Essence et sa Puissance. Plus d’interrogation, plus d’interférence. Si vous agissez dans et par l’amour, alors vous Êtes le « Je Suis réalisé ». Un moyen simple mais efficace de réduire son mental est de réaliser que mon monde est ma création d’hier et que mon état d’aujourd’hui conditionne mon futur. Ces quelques mots purifient le corps, le mental et ouvre le troisième œil. Ainsi l’homme sait, voit et réalise en opérant la fusion de sa globalité. Gardez le mental focalisé sur la sensation d’être en renonçant à l’idée d’un « je » séparé, d’une âme au-dessus et d’un « Soi divin » inaccessible. Vous êtes cette globalité incarnée, un tout fondu dans le grand Tout. Ainsi « l’Homme » agit avec intégrité et en unité avec tout ce qui vit.  Il est alors le Suprême, le Divin, le Christ révélé, pour utiliser un terme connu mais galvaudé. Cette grande vérité n’est que peu acceptée encore aujourd’hui et pourtant c’est justement la liberté d’Être en action. N’oubliez jamais qu’il est impossible de prouver qu’un fait est impossible !  Tout ce qui est, vit et bouge, existe dans la conscience et vous êtes « Cela ». En effet, comme spectateur, je suis dans la conscience et comme Être, je suis au-delà. L’explication est simple. Vous avez vécu un abaissement des fréquences vibratoires pour que se produise l’expérience de l’oubli ou l’expérience de la séparation. Notez ici, qu’il n’y a rien de mauvais dans la dualité dans la mesure où elle n’est pas source de conflit. Elle n’est que l’application dans ce monde des deux forces en présence dans l’univers : les impulsions d’attachement-rejet. Souvenez-vous aussi que ce que vous vivez est le but que vous aviez amené à être. Ce qui compte vraiment, c’est votre façon de le vivre aujourd’hui comme « connaissant ». Cet état « Christique » ouvre sur l’absolu ce qui conduit à vivre le quotidien avec détachement et sérénité. Vous savez ce que vous n’êtes pas et en même temps, vous êtes un spectateur conscient de sa divinité projetant consciemment son devenir. Dans le moment présent, vous faites silence et vous rayonnez tranquillement votre état d’être. Rien d’anormal à cela, juste une conséquence de votre réalisation.

Alors « Sois toi-même, sois tempérance et réjouis-toi ! ». Cet état signifiant est inspirant, transformateur. Par votre seule « Présence Christique » vous devenez source de transmutation. Ainsi, vous élevez la Vie, l’être resplendit en tant qu’Être, c’est la chaleur de l’Amour/Lumière qui émane de Vous dans l’ici et maintenant car ce qui est sans commencement commence perpétuellement.

P/B

samedi 9 novembre 2019

Le secret, c’est le détachement.



  

  Remarquons ensemble combien dans la vie, on traîne des choses qui ne nous appartiennent pas et cela conduit à bien des déceptions. On s’approprie : famille, amis, référentiel, alors que la liberté réside dans un salutaire détachement car en vérité que savons-nous de la vraie vie ?

Faire preuve de détachement ce n’est pas, contrairement à l’approche traditionnelle, être désintéressé ou indifférent mais savoir que nous sommes libres et que tout est possible. Le détachement se cache dans la sagesse du lâcher-prise. Cela nous libère des entraves créées dans le passé, de nos projections erronées pour l’avenir, par le connu ou les identifications à toutes sortes de choses. Cet attachement à une image, une marque, un modèle, un environnement, une famille. Il vient de l’extérieur, du monde matériel, artificiel et surtout virtuel. En avoir conscience est le début de la libération. Faisons ensemble le choix de son pendant, à savoir la connaissance intérieure, voyez comme cela nous ramène à la paix. Là, c’est beaucoup plus silencieux, plus calme, plus vide finalement, car dans le silence de son âme on fait preuve de sagesse. Le secret est de cultiver l’attitude du spectateur, de l’observateur silencieux devant chaque expérience de vie en sachant que nous ne sommes pas celui qui pense. C’est ce à quoi doit tendre le thérapeute Reiki lorsqu’il traite un patient. Il fusionne intentionnellement avec sa « Pure Conscience », il fusionne sa totalité dans son « Êtreté » puis, il exécute avec calme et pouvoir le travail qui se présente, quel qu’il soit. Cela s’applique également à notre façon de vivre chaque moment car le détachement s’étend à toutes les facettes de la vie. Attention, le détachement n’est pas un vain mot, ce vocable identifie un état d’Esprit qui doit être maitrisé, réel, pour transfigurer le mental, ce qui fournit cette merveilleuse liberté de conscience et favorise cette grande paix intérieure. Pour ce faire, revenons un instant sur ce salutaire lâcher-prise. On dit souvent que c’est difficile de lâcher prise. C’est exact, je suis entièrement d’accord pourtant j’ai réussi. Voilà comment y parvenir. Vous le savez, c’est une notion subtile que nous ne pouvons comprendre intellectuellement c’est pourquoi, il bien difficile de l’intégrer dans notre vie de tous les jours. Il faut oser se dépasser, se perdre dans l’Unicité et pour cela, un seul message existe : Être soi-même sans rien attendre et vivre l’instant en état de totale vacuité. Pour ce faire, il faut quitter les contraires, c'est-à-dire oublier les masques et les mots : luttez, résister, étiqueter ou contrôler. Le lâcher-prise est l’acceptation totale à ce qui est, de ce qui se présente et surtout de ce que vous êtes. C’est l’abandon de l’image, du masque, pour une vérité plus grande, l’abandon à son Être pour revenir à « Soi-même ». Est-ce une question d’état d’esprit ? Oui parfaitement. Pour être en paix : « Cesser de vouloir tout contrôler, faites confiance à la vie et surtout abandonnez-vous à tout ce qui se présente ». C’est le secret des secrets pour tout comprendre : Laissez les choses être et graduellement elles vont perdre leur pouvoir mais se révéler, c’est dire finalement : « J'apprends à laisser les choses être sans que mon mental n’intervienne et ne les catalogue ». C’est une autre réalité qui prend forme, ensuite plus de dualité, plus de résistance mais un abandon à notre vraie nature par une simple émancipation de la conscience. Ainsi dans cet état d’intégrité, nous reprenons possession de notre autonomie, de notre individualité sacrée. Cela régénère, apporte de l’harmonie dans notre vie, cela apport du bonheur, la santé, la joie et permet dans cet état d’Êtreté de voir à nouveau la beauté du monde. Le lâcher-prise comme le détachement permettent en particulier de faire des expériences hors jugement, de faire des erreurs mais d’apprendre d’elles, de grandir en somme. En fait, nous nous abandonnons au chorégraphe intérieur. Rappelez-vous qu’il y a toujours intentionnalité et désirs mais en même temps, détachement quant aux résultats. L’attachement lui, était induit par les croyances, les dogmes et les archaïsmes de la société dans laquelle nous vivons et auxquels nous adhérons. Il était construit sur la peur, le stress, sur l’insécurité mais aussi sur le paraître car il défendait notre personnalité extérieure. Tous ses besoins venaient de l’ignorance car en vérité, car notre mental ne pouvait admettre ce que nous sommes en vérité, un être de Lumière, une parcelle de la Source en incarnation. Notre cœur, le Graal, par le biais de notre âme et sa conscience est et reste la vraie source de l’abondance. L’attachement aux choses extérieures crée de l’anxiété et débouche sur des malaises, des maladies et souvent sur des drames psychologiques. Par contre, le détachement comme le lâcher-prise sont symboles de paix, de sérénité et de bonheur. Ils entraînent une élévation de la conscience au-dessus de la perception sensorielle, donne la liberté de créer spontanément tous les possibles. Oui, vous avez bien lu, tous les possibles ! Soyez donc totalement fusionné et prêt à abandonner ce que vous avez été, à abandonner vos anciens schémas de fonctionnement. Il faut que vous alliez résolument vers un nouveau devenir en acceptant ce merveilleux détachement de l’Être. Oui, la sagesse de l’incertain apporte l’exaltation et le mystère, oui le détachement est la voie de l’idéal supérieur et cet état est constructif, hors verdict. Cette ouverture d’esprit favorise la fusion de l’Etre dans lequel nos désirs, nos buts, sont envisagés mais seul le détachement comme le lâcher-prise nous permettront le recul nécessaire pour laisser les choses se produire. Alors, choisissez-les aujourd’hui, maintenant, car c’est l’ingrédient miracle pour vivre libre chaque expérience et chaque événement. Ainsi est la vraie liberté et la sécurité car une fois les barrières de l’ego dépassées, nous entrons dans le champ de tous les possibles avec une infinité de choix. Oui, le détachement est la clé du bonheur et de la paix conduisant intérieurement notre « Soi Divin » à prendre la direction de notre vie. Laissez sereinement votre « Esprit » être le pilote et voguez sur le chemin de la connaissance en toute quiétude. Cet état permet de ne plus être affecté par les situations de l’existence quotidienne mais de les dépasser dans l’expectative de ce que va produire votre état d’être. Aujourd’hui, souriez, soyez empli d’allégresse dans l’ivresse de la volupté spirituelle retrouvée.

En conclusion, on peut dire que votre liberté dépend de votre état de conscience. Votre vie sera le reflet de cet état. Ce recul, ce détachement, sera pour vous l’essence d’un avenir radieux si vous le choisissez. Appliquez donc ce qui vient d’être dit et surtout vérifiez-en le bien fondé par vous-même. Maintenant vous savez, vous avez le pouvoir. Il ne reste qu’à vouloir et oser puis, à révéler à autrui ce secret si bien gardé.
P/B