mercredi 4 décembre 2019

Être un thérapeute de Lumière.

      
     La sérénité d’un thérapeute énergétique, d’un praticien Reiki, d’un guérisseur, ne vient pas de l’extérieur, elle est l’émanation d’une conscience spirituelle intérieure intégrée. Il faut donc fusionner avec sa Pure Conscience le plus tôt possible afin de plonger dans cet état bien particulier. A partir de ce moment-là, il ne restera plus au thaumaturge (terme générique signifiant ici intermédiaire) qu’à se laisser porter par l'Esprit de Vie. Découvrez ce qui suit pour cheminer en ce sens. Ainsi, vous canaliserez tranquillement la Force Akashique et de rayonner sa Pure « Lumière ».
Pour un grand nombre, il n'est pas facile de quitter sa personnalité parce que cela demande de lâcher totalement prise, voire de s’abandonner à la vie et donc d'accepter de modifier ses habitudes, de quitter ses souffrances et d’abandonner ses croyances. Nous allons développer le sujet car dire qu’il faut déplacer sa conscience puis réaliser cet état fusionnel dans le moment présent, c’est facile mais comment le réaliser correctement, le connaître vraiment. En fait, il faut pour le praticien acquérir le bon trousseau de clefs. La première d’entre-elles sera la confiance en soi. C’est un sentiment profond qui émane du cœur. Avoir confiance en soi, c'est avant tout se connaître voire se reconnaître et ressentir profondément les choses. En effet, nous sommes une entité incarnée sur différentes strates mais pas seulement. Nous sommes une émanation de la Source Elle-même, nous sommes l’Esprit de Vie en manifestation. C’est l’atome germe qui gît en nous et qui ne demande qu’à être réveillé. Cela n’a rien à voir avec les dogmes religieux. Ici on parle du « Soi Divin ». Vous avez devant les yeux la réponse : Il faut que tu sois divin même si tu sais être en devenir ! Il s’agit de l’être vraiment, c’est en effet, un état à vivre à chaque moment, à chaque instant. Les préceptes Reiki nous y invitent mais combien de thérapeutes y sont parvenus ? Combien de praticiens ont compris qu’ils sont la Vie dont émane la « Pure Lumière », qu’il ne s’agit que d’intensité, de vibration et de fréquence. Eh oui, vous êtes le variateur, celui qui permet de modifier l'intensité lumineuse de votre être, de lui donner son ambiance intime puis sa clarté maximum lors d’un soin. Vous êtes à la fois la Lumière et la coupe, le Graal recevant la Force de Vie qui soigne. Vous êtes à la fois une entité incarnée tout en restant une parcelle de la Source avec tous ses pouvoirs. Ici le mental n’a plus court, il est comme déconnecté. Si vous êtes dans l’acceptation de cela alors apparaît la seconde clef, celle de l’Amour. Là encore, « Être » c’est laisser parler son cœur. Ne tremblez pas, il s’agit de la domestication du mental, du petit « moi » égotique, la mort de la personnalité temporaire et sans réalité. Ainsi, vous vous mettez hors de portée de toutes les nuisances humaines, hors de portée des dysharmonies. « Être » représente une puissance, la force de l’Unité réalisée. Ici on abandonne les mots qui font dualité ou séparation. Il n’y a plus de corps, d’ego ou de personnalité mais un Tout unifié, une globalité, une Êtreté. Ces termes empruntés le plus souvent à une doctrine analytique sont obsolètes. Il faut noter également que ces vocables ne cherchaient là aussi qu’à fomenter la division donc à vous disséquer. Nous sommes en réalité, la Conscience Créatrice elle-même en action dans une relativité. Cette fusion par intention entraîne la liberté, vous savez maintenant que vous êtes libre d'être tout ce que vous désirez être à chaque instant de votre vie simplement par votre volonté. Alors apparaît la troisième clef celle du lâcher-prise si chère au vrai guérisseur mais il convient d’aller encore plus loin avec les vocables détachement puis abandon. Cela consiste à laisser la vie s’exprimer par vous, peu importe le résultat qui sera de toute façon, ce qu’il doit être en fonction de critères multifactoriels parfois inconnus. En effet, vous devez impérativement vous laisser guider par la Vie en sachant que la finalité importe peu. C’est l’état dans lequel on le vit qui compte vraiment. Pourquoi croyez-vous que l’on dise : « le but n’est pas le but, c’est la voie ». Donc, accepter tranquillement ce qui se présente non pas au sens d’un cautionnement de l’évènement mais au sens de l’accueil d’une réalité. En fait, vous vous laissez porter intérieurement, vous vous abandonnez à la Vie. Vous flottez dans une profonde quiétude. Vous savez non plus avec votre mental mais avec quelque chose de bien plus profond que vous êtes autre chose et c’est là que se trouve la Sagesse des grands maîtres. Vous créez depuis votre « Êtreté », vous créez et vivez par l’Esprit de Vie donc en conscience. Ce trousseau de clefs ouvre la porte de l’infini, de l’innommable et vous pénétrez ainsi dans une autre réalité. Attention, je le répète ici, il ne s’agit pas de « vouloir » mais « d’être » et c’est la différence fondamentale entre les thérapeutes énergétiques. On parle de passer en « mode Lumière » où l’état d’Être s’inscrit dans l’immédiateté de l’espace/temps, dans une sorte d’évidence qui s’exonère de tout raisonnement logique et déductif. Cet état court-circuite la technique au profit de l’émergence d’un savoir intuitif instantané. Enfin, il faut aborder la dernière phase du mouvement qui est d’exporter cette métamorphose vers autrui. Vous devez ressentir puis « résonner » cet état vers les patients pour que le processus ne se bloque pas, c’est pour cette raison que nous parlons de canal de Lumière. Ici résonner signifie concentrer « Fiat Lux » par réflexion. Ensuite, tel un diapason, le son ou la fréquence que vous allez induire va provoquer un changement vibratoire dans l’ensemble des corps subtils du patient qui va se répercuter dans chaque cellule de son corps physique sauf s’il y a opposition consciente ou inconsciente. 
Voilà, tranquillement et sereinement comment vous, le thérapeute Reiki ou le thérapeute de Lumière que vous êtes, devez vivre et exercer votre art ici-bas. Soyez en vérité Unicité, cette authenticité permettra d’aider un grand nombre de personnes. Le silence et le rayonnement intérieurs accompliront pour vous ce que vous n’avez pu accomplir par votre petit « moi » car on peut répandre la lumière de deux façons : être la bougie ou le miroir qui la reflète.
B/P  
http://Reikisource.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire