dimanche 21 juin 2020

Je suis ce que je pense être !

  
  
    

      Voici le secret le mieux gardé au monde. C’est celui qui fait que tout est au mieux. Il gît là, au fond de vous dans votre cœur, depuis toujours. Vous êtes une entité/Conscience, un être de Lumière. La clef pour être en paix, pour être en excellente santé, pour être heureux, c’est de le programmer. Pour cela, élevez-vous jusqu’à la dignité de votre divinité. Essayons de rentrer dans le détail pour comprendre de quoi il est question en chassant tous les interdits, les dogmes puis les croyances erronées de cette société de domination.

Trop souvent, au lieu de vivre la vie avec un idéal de perfection mentale et physique, nous la traversons avec la vision d’un être déficient, malade, imparfait, physiquement et mentalement. Lorsque ce n’est pas le cas, on s’invente des peurs : peur de l’avenir, d’être malade, de l’autre ! Nous créons ainsi sans le savoir un modèle vicieux et nous en voulons au monde entier lorsqu’il arrive sous forme d’événements ou d’expériences. Par l’Esprit de Vie, notre « Moi » individualisé, revenons simplement à un modèle de plénitude, parfait et en harmonie avec la vie. Le Maître-enseignant Reiki, le vrai, sait qu’il doit conserver dans son mental l’idée de la perfection lorsqu’il appose ses mains. Il ne se permet pas de penser aux symptômes ou à la maladie car les concevoir serait reconnaître leur réalité, et ceci empêcherait la guérison du patient. D’ailleurs, ces deux mots sont à bannir de votre vocabulaire de thérapeute énergétique. Votre receveur est simplement déconnecté de la vérité spirituelle par méconnaissance de ce qu’il est. Le corps est en mauvais état simplement parce qui a été pollué, contaminé, par des pensées, des paroles et des actes empoisonnées qui rejaillissent sur l’ensemble du corps subtil puis sur son enveloppe externe, le corps physique. Les jugements, les critiques, les doutes, colères, jalousies, vengeances sont les poisons qui souillent les vêtements de l’entité/Conscience et donc entrave le passage et l’harmonie de la vie en nous. On peut dire que c’est le reflet de la perfection qui est voilée dans l’être en souffrance. L’individu en est la cause car il est ce qu’il pense être. Une fois encore, la vie s’est installée selon son désir. Heureusement, nous avons en nous l’antidote. Il suffit de faire des nouveaux choix. Ainsi, vous devez comme guérisseur, comme artisan de Lumière, informer votre patient que cette anarchie provient d’un déni spirituel, d’une coupure de la vérité fondamentale de la vie. Vous devez l’informer que ce qui l’a conduit à vous n’est d’un dysfonctionnement, la conséquence d’une somatisation. Il y a une grande évidence à garder en tête : c’est l’impossibilité pour la soi-disant maladie d’exister en présence de la divinité que vous êtes sauf à la désirer. L’Être ne peut être souffrant contre son gré et donc son corps de manifestation non plus, sauf à le vouloir et à le provoquer. La beauté et l’harmonie sont les grandes vérités de la vie. Être en mauvaise santé est un anachronisme, voilà l’astuce à comprendre, le secret de la perfection. Le vrai guérisseur se connaît profondément. Il sait que son être est divin et qu’il est l’Esprit de Vie en manifestation qui le représente. Dès lors, il rétablit la vérité dans le mental du patient, il réinstalle le corps subtil dans sa perfection puis il irradie la Pure Lumière Akâshique dans son interface éthérique afin qu’il reprenne lui-même la main. Le receveur est souvent une entité qui s’est perdue mentalement dans une personnalité éphémère, transitoire, ballotée par des dogmes archaïques et des croyances erronés. Il ne possède plus le libre-arbitre, le détachement, le lâcher-prise du thérapeute qui sait que rien ne peut se mettre en travers de sa route sauf à le vouloir, que l’Esprit de Vie et la divine Puissance de la Conscience Créatrice sont aussi en lui. Ainsi, vous devez comme Maître-enseignant Reiki traduire cela dans les faits. Vous devez expliquer à votre patient que la normalité est d’être en bonne santé, que ces dissonances ne sont pas une fatalité mais l’effet d’anciens choix. Il faut réinitialiser son être et rétablir la confiance dans son mental en lui rappelant la vérité de la vie. En prenant à nouveau l’image d’un préparateur d’ordinateur, le thérapeute va formater l’ancienne partition puis réinstaller le logiciel divin de base, celui qui est sans bug, sans erreur. Ensuite, son système d’exploitation, ses pensées et ses émotions devront être en symbiose avec ses nouveaux choix de vie.

Oui, le guérisseur est « Pure Conscience » c’est celui qui sait que rien n’est séparé, que la perfection de la vie est la seule réalité. Il dirige son mental et n’est plus soumis à lui, voilà la divine différence. Pour le thaumaturge, tout est « Conscience » et son infinité est merveilleuse manifestation. Il sait que toute mentalisation peut être modulée, transformée où transmutée. Voilà l’état de celui qui détient la vraie connaissance et qui accompli ce qui doit l’être.

http://Reikisource.fr

P/B    

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire